Entorse de la cheville: Symptômes, Prévention et Traitement

Les orthopédistes considèrent habi­tuellement qu’une entorse de la cheville est en général plus grave qu’une frac­ture.

Les ligaments déchirés sont très longs à cicatriser ; les récidives mettent toujours en évidence une lésion initiale qui n’a pas été convenablement traitée.

L’entorse peut être bénigne (simple distension sans déchirure ligamentaire), modérée (déchirure partielle d’un liga­ment) ou grave (déchirure totale du ligament). Une entorse bénigne est parfois plus douloureuse et entraîne une tuméfaction plus importante qu’une entorse grave, mais c’est la seule forme qui ne nécessite pas d’immobilisation plâtrée.


Quelques lectures intéressantes:


Entorse de la cheville Traitement :

En cas de déchirure ligamen­taire, le port d’un plâtre de marche est impératif pendant six semaines pour éviter tout risque de récurrence. Le plâtre est remplacé ensuite par un bandage qui sera enlevé au bout d’une quinzaine de jours. Le traitement se poursuit par des bains chauds pendant deux semaines. Le patient doit éviter tout sport ou activité physique impli­quant une mobilisation importante de la cheville jusqu’à la disparition complète de la douleur et de la raideur articulaire, ce qui exige au minimum trois semaines supplémentaires.

En gé­néral, on considère qu’une période d’environ trois mois est nécessaire pour que la cheville revienne à son état normal.

Si ce délai n’est pas respecté, des récurrences sont toujours possibles L’intervention chirurgicale est parfois recommandée lorsque la radiographie met en évidence un arrachement liga­mentaire complet, en particulier chez les adultes jeunes.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com