Dysménorrhée: Symptômes, Prévention et Traitement

Dysménorrhée : primaire et secondaire (règles douloureuses)

La dysménorrhée primaire survient peu après la puberté et frappe la moitié des femmes jusqu’à vingt-cinq ans. La douleur débute le premier jour des règles et dure environ douze heures.

La dysménorrhée secondaire peut être due à une infection, mais résulte le plus souvent d’un état d’anxiété perma­nent, de l’insatisfaction sexuelle, de la sédentarité, de la constipation ou du manque d’exercice physique.


Dysménorrhée Symptômes :

Crampes plus ou moins sévères localisées dans la partie infé­rieure de l’abdomen, et irradiant parfois dans les cuisses et les jambes, douleurs lombaires. Chez certaines femmes, le flux menstruel est profus, chez d’autres, peu abondant. Le malaise est souvent sévère, avec pâleur et sueurs.


Quelques lectures intéressantes:

Dysménorrhée Traitement :

Si la dysménorrhée est d’origine infectieuse, elle devra bien entendu être traitée par un gynécologue. Sinon, des exercices quotidiens pour faire travailler les muscles pelviens contribuent à améliorer la circulation dans le bassin. L’administration d’anti­spasmodiques est parfois nécessaire pour calmer la douleur. Il faut lutter contre la constipation sans recourir aux laxatifs et éviter toute forme de surme­nage ou toute tension nerveuse exces­sive. Une bouillotte d’eau chaude sur le ventre a des effets calmants immédiats. Quant à la pression exercée sur le rectum et/ou la vessie, elle peut être soulagée par des analgésiques.

Résultat: Les règles douloureuses sont très souvent la manifestation d’une inadaptation au milieu familial ou so­cial, d’une vie sentimentale malheu­reuse. Lorsque c’est possible, un change­ment radical du mode de vie constitue la meilleure des thérapies.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com