Déprime de la rentrée ? secouez-la !

Les mois de septembre et octobre sonnent la reprise et la fin des congés. C’est souvent anxiogène pour les petits comme pour les grands. Cela signifie un changement de rythme, une baisse de moral et de tonicité du corps.

Attention aux Mood Swings !
La  lumière change, la température aussi, on altère entre rafraîchissement de l’air, grisaille voire pluie et retour du soleil printanier sauf que c’est bientôt l’automne.
Et dans notre psyché encore en mode farniente c’est difficile d’accepter la fin de quelque chose, pour rentrer dans les rangs.
Ce mois de septembre a aussi été touché par la nouvelle lune, beaucoup de choses ont été perdues parfois dans la douleur, le choc, la peine, comme les saisons qui passent.

La finitude d’une ère

Une sensation de changement d’ère, de changement de monde pour ceux qui sont adeptes de la lecture des énergies qui nous entourent.
Nous sommes après tout que molécules et tout ce qui se passe dans notre environnement nous affecte, que l’on soit conscient ou dans le déni.

Ecoutez votre corps émotionnel

Apprenez à écouter votre corps, vos émotions, votre nature intrinsèque lisez aussi les signes que vous donne Gaia et vous comprendrez pourquoi à certaines saisons, vous êtes plus grave, plus triste, plus amorphe, en perte d’envie de tout et mélancolique… ce n’est pas anodin.
L’automne est l’antichambre parfois de la déprime
La modification de l’humeur, les troubles cognitifs et les manifestations anxieuses si vous les vivez, si vous êtes aussi dans un genre de procrastination ayant du mal à commencer ou finir des projets, tout cela sont des symptômes d’une dépression légère. Elle doit être prise en compte, reconnue et entendue par vous déjà et elle doit surtout être rapidement prise en charge pour ne pas dégénérer.
Changer de saison demande au corps et à l’esprit une période d’adaptation, et l’entre deux est justement parfois assez difficile à vivre.
Attention il faut comprendre la déprime : A ne pas confondre avec la dépression.
La déprime passagère, c’est un état de profonde tristesse qui ne dure pas plus de quelques semaines.
Elle se caractérise par des symptômes comme la modification de l’humeur, les troubles cognitifs et les manifestations anxieuses. Il y a aussi certains changements de comportements: ne plus avoir envie de pratiquer les activités habituelles, ne plus réussir à faire des projets, avoir une humeur très instable, des rapports sociaux difficiles, l’envie de rien.

Surveillez votre sommeil et votre alimentation

La qualité et la quantité de sommeil joue un rôle primordial dans le rétablissement d’une déprime passagère, ainsi que son alimentation. Aussi, favoriser des repas légers en fin de journée et complet lors du petit-déjeuner, cela permettra à l’organisme de mieux gérer le stress accumulé dans la journée.
Voici quelques astuces pour l’empêcher de prendre racine durablement :

1. Changez votre alimentation

Vous avez peut être pris du poids, no panic, la rentrée est souvent synonyme de detox et de changements.
Mangez des repas plus légers. Réduisez fortement les glucides et privilégiez les fruits et légumes, notamment en vous faisant des salades composées et des salades de fruits.
Drainez votre organisme avec de l’eau, des jus bios, des soupes, citron au réveil dans de l’eau chaude à boire à jeun et rester une demi-heure avant de déjeuner ( période de trois semaines uniquement)

2. Cure si vous êtes carencé(e)

Une cure de vitamine C, vous pouvez aussi rajouter du camu camu ou de la baie d’açai à vos jus. Le maté vert est également un excellent allié pour éviter les gros coups de fatigue.
Contre la déprime, rien de tel que des fèves de cacao ou des boissons à base de cacao en poudre, le chocolat étant connu pour être un anti-dépresseur naturel.
Réduisez votre consommation d’alcool et de nicotine !!!

3. Faites du sport

Commencez par de la marche rapide pendant 20-30 minutes trois à quatre fois par semaine, puis des exercices comprenant running, cyclisme, natation streching. Tout  cela peut vous aider à évacuer les toxines et tout ce qui s’encrasse dans votre organisme. Mais surtout les endorphines à l’issue de vos activités vous donnent une sensation de bien être et de relâchement.
La sensation d’avoir évacué votre sac émotionnel très lourd. Une demi-heure de marche par jour est conseillée.

4. Thérapies Brèves

La Sophrologie est tout à fait conseillée pour apprendre à vous libérer de vos humeurs chagrines, et vos anxiétés, par le biais d’exercice de détente et de relaxation, de la respiration consciente vous apprenez à évacuer le toxique pour ensuite vous remplir de ce qui est bienveillant et sain : pensée positive = action positive.
En vous reconnectant à votre corps en apprenant à l’écouter à accepter ses failles et ses limitations, vous vous ouvrez à un champ de réparation émotionnel qui va vous aider à retrouver la paix intérieure.

5. Dormez en qualité !

Pas de tablette ou de smartphone une fois que vous êtes au lit. Préférez lire un roman ou pourquoi pas vous adonner à des séances de sophrologie ou de méditation ?  Le plus important est de réussir à dormir au moins 7 à 8h pour ne pas être exténué au réveil.

6. Reprenez le boulot en étant organisée

Avant de recommencer à travailler, triez vos mails et traitez uniquement les prioritaires.

7. Ecoutez de la musique !

Concoctez une playlist de la rentrée, à écouter dans la voiture ou les transports. Chantez en conduisant. Ne râlez plus au volant de votre voiture, mais regardez les choses de façon positive et sereine.

8. Calinotherapie

Faites l’amour avec respect et écologie.
Oui la calinothérapie c’est important dans la vie pour le bien être du corps et de l’esprit, sans être dans l’addiction ou le fast sex, ce n’est pas le but de ce billet, embrasser, prendre la main, et plus et affinités c’est important pour rester équilibre et vivre sainement dans son corps.

9. Cultivez des émotions positives

Je vous ai écrit un sujet sur les vampires émotionels, et bien justement n’oubliez pas que c’est important de cultiver la bienveillance et la lumière autour de soi, fréquentez des personnes lumineuses et positives qui vont vous tirer vers le haut. Cela ne signifie pas ignorer ceux qui souffrent mais de simplement éviter les situations toxiques de longue durée.  Les émotions négatives comme vous le savez finissent par attaquer le corps.

10. L’Ambiance de votre maison ou de votre bureau

Oui l’environnement dans lequel vous vivez, travaillez ou interagissez seul ou accompagné est primordial. Pour les adeptes du Feng shui c’est une évidence, pour ceux qui n’y croient pas sachez cependant que les huiles essentielles interférent aussi sur nos  humeurs cela s’appelle l’olfactothérapie.

11. Aromathérapie

En Aromathérapie voici aussi quelques huiles essentielles qui peuvent vous aider en plus de ce nouveau régime de vie qu’il vous faudra adopter:
Quelles huiles essentielles utiliser ?
Pour se calmer
L’huile essentielle de Petit grain bigarade (Citrus aurantium ssp amara) est riche en acétate de linalyle et en linalol, elle possède des propriétés calmantes et relaxantes indiquées pour les angoisses, la nervosité, les difficultés d’endormissement ou les somatisations dues au stress. En diffusion atmosphérique, par voie orale ou cutanée à partir de 7 ans, l’huile essentielle de Petit grain bigarade s’utilise à raison de 2 à 3 gouttes, 3 fois par jour.
Pour gérer la déprime
Si la déprime s’accompagne avec perte de tonus, l’huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum camphora) est indiquée car c’est une  huile essentielle tonique. Par une utilisation par voie orale ou cutanée, à partir de 7 ans, à raison de 2 gouttes 2 à 3 fois par jour.
Pour une utilisation prolongée, une fenêtre thérapeutique est toujours recommandée : 5 jours par semaine ou 3 semaines de traitement suivi d’une semaine d’arrêt.
D’autres huiles essentielles peuvent être aussi indiquées en cas de déprime saisonnière : les huiles essentielles de Laurier noble (Laurus nobilis), Lavande aspic (Lavandula latifolia ou spica), Néroli (Citrus aurantium ssp amara).
Diffusez chez vous ou au bureau, à l’aide d’un nébuliseur ou brumisateur, ces huiles essentielles seules ou associées, vont vous aider retrouver calme et sérénité.

12. Adoptez un animal!

Oui la ronronthérapie vous en connaissez les vertus, mais avoir aussi un chien ou faire du cheval, tout cela peut aussi contribuer à donner de la douceur et du zen dans votre quotidien.
En cas de persistance des troubles et symptômes, ne pas hésiter à consulter son médecin traitant.
Article rédigé par Fériel Berraies,
Chercheur en Sciences Sociales Experte Genre
Sophrologue certifiée RNCP spécialisée (cancer, sexualité, périnatalité, enfance, adolescence, personnes âgées et Entreprise)
Hypnothérapeute, en formation en Naturopathie
Prix Sanitas de l’innovation santé à Monastir Tunisie en 2018
Prix UFA 2015 à Bruxelles
Site: www.feriel-berraies-thérapeute.com
Lui écrire: fbsophro@gmail.com
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com