comment vivre sereinement son debut de grossesse: 1er trimestre

Un petit être est venu se loger dans votre utérus. Beaucoup de changements vont arriver, et se mélanger avec croyances, peurs, et désinformation…

Pas de panique!

La grossesse n’est qu’une suite dans le processus de la vie de femme! Alors prenons le en douceur et en conscience!


Ce qui change dans le corps de la femme

Tout d’abord, il y a très souvent une grande fatigue. Normal! Un petit être est en pleine formation, il se développe très vite.

A 3 semaines de gestation, le cœur du bébé bat. Il fabrique tous ses organes, ses membres, durant les  premiers mois. A la fin des 2 mois, il y a un être humain complet!

Savez vous que si la vitesse de croissance du 1er trimestre continuait sur cette lancée tout au long de la grossesse, alors la taille de la tête du bébé à la naissance ferait… la taille de la Terre….

Cette fatigue est donc bien méritée, alors reposez vous, relâchez, dormez, faites des siestes, des activités douces.

L’imprégnation hormonale est intense, la progestérone est sécrétée en abondance pour que le nid soit bien confortable, et que la grossesse s’installe correctement.

Le volume sanguin commence aussi à augmenter pour atteindre 1 litre de plus en fin de grossesse.

Le volume des seins augmente, le ventre tiraille, le corps s’adapte.

Ce qui peut embêter la future maman

Tout est bien sûr différent chez chaque femme. Mais il y a des embêtements dont il serait bien agréable de se passer.

1. Les nausées et vomissements

Très souvent à l’origine il y a un foie un peu chargé qui a du mal à gérer l’afflux d’hormones. Mais ce n’est pas le moment de faire un drainage, car c’est le bébé qui récolterait toutes les toxines.

Donc faute de faire un grand ménage de printemps, on peut pallier aux désagréments.

Autre explication, celle de la gestion des sucres qui se modifie, ce qui ammène une sensation de vide dans l’estomac, et provoque des nausées.

Enfin, piste émotionnelle : y a t’il une peur liée à l’arrivée de bébé, peur pour le couple, le travail? Cela provoque t’il une sensation de rejet? Angoisse financière?

Nausées et vomissements pendant la grossesse: Les traitements naturels


Quelques lectures intéressantes:

  • Une bouillotte chaude sur le foie 30 min après les repas
  • Avoir sur la table de chevet, une petite quantité de nourriture sèche (galette de riz, pain des fleurs, pain azyme) à consommer avant de se lever, avec un verre d’eau.
  • Le gingembre frais en infusions, ou en gélules. Le gingembre remonte l’énergie du rein, renforce l’estomac. Il est anti nauséeux.
  • Le bourgeon de figuier apaise les émotions qui se cristallisent sur l’estomac, à raison de 15 gouttes / jour.
  • Respirer un peu d’huile essentielle de mandarine, si les nausées sont liées au stress.
  • Acupuncture, ostéopathie pour remettre les énergies en place.
  • Fleurs de bach : « rescue » dans un premier temps, ensuite une fleur en particulier sur les conseils de votre thérapeute, si l’émotion est plus ciblée.

Nausées et vomissements pendant la grossesse: L’alimentation

  •  Eviter tous les produits raffinés, industriels, trop transformés.
  • Laisser de côté les aliments trop riches et trop gras (plats en sauce, crèmes, beurre, produits laitiers, fritures, repas copieux, graisses animales)
  • Consommer des fruits cuits, des légumes verts cuits, et un peu de cru. Des céréales demi complètes ou complètes.
  • Faire plusieurs petits repas légers par jour au lieu de 3.
  • Adopter une alimentation hypo acidifiante (en évitant les agrumes, tomates, café, thé, viande rouge, pain blanc, sucres)

2. La fatigue intense

Les traitements naturels 

  • La sieste, même 1/4 d’heure après le repas si vous travaillez.
  • Allez au lit tôt le soir, le sommeil avant minuit est le plus réparateur.
  • Alimentation vivante et fraîche, pleine de vitamines et minéraux.
  • Compléments à base d’oligo éléments comme cuivre-or-argent. Mais aussi fer, vitamines B et Magnésium marin.
  • Fleurs de bach : Oak, Olive, ou Hornbeam.

3. La constipation

Dûe à l’impregnation hormonale de progestérone, l’intestin devient plus relâché.

Consommer des fibres  (légumes verts, céréales complètes, son d’avoine), des fruits secs réhydratés une nuit dans de l’eau (pruneaux, figues).

Faites tremper des graines de lin dans un verre d’eau 10 minutes avant de le boire, et répéter tous les matins.

Allez marcher, nager, faites du yoga prénatal.

Ensuite faites attention aux complémentations en fer artificiel qui a tendance à constiper. Demandez un fer naturel issu de plantes (ortie, luzerne par exemple)

 

A très bientôt pour la suite de cette grossesse au naturel!

 

Diane Roque
Naturopathe et Accompagnante à la naissance
81500 Lavaur
06 87 33 43 98

 

 

 

 

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com