Comment avoir une belle peau: les essentiels

La peau est l’organe le plus étendu et le plus lourd du corps humain. Elle nous protège des agressions extérieures comme les chocs, la pollution, la température, les virus ou encore les bactéries.

Elle représente également un rempart entre nous et les autres. L’état de la peau pourra ainsi donner des renseignements sur la relation à l’autre.

 

La peau est un organe d’évacuation des déchets qui gère les débordements des autres émonctoires (organes chargés d’éliminer les toxines). Ainsi des problèmes de peau peuvent révéler un foie congestionné ou une dysbiose intestinale.


La peau est un organe très vascularisé qui a un rôle important dans la régulation de notre température interne.

C’est un organe nerveux, en effet il est intéressant de noter que la peau et le système nerveux font partie du même feuillet embryonnaire, la relation entre les deux conservera donc toujours une certaine intimité.

La peau permet grâce aux UV, la synthèse de la vitamine D, indispensable à différents métabolismes.

Grâce à de nombreux récepteurs, elle permet de ressentir, de percevoir, de toucher, de caresser et ainsi de favoriser la communication avec l’autre.

On peut comprendre, par conséquent qu’il est essentiel d’apporter du soin à sa peau et d’observer les signes qu’elle peut nous envoyer.

Tout ce que l’on met sur la peau pénètre dans la circulation sanguine, en revanche, elle n’absorbe pas l’eau.

 

Soigner sa peau de l’intérieur

La peau est composée de glandes sébacées, relais des émonctoires foie, intestin et poumons. Ces glandes synthétisent le sébum, chargé d’éliminer ce que l’on appelle les colles, déchets issus de la digestion des sucres et des graisses.

Elle comporte également des glandes sudoripares, relais de l’émonctoire rein, chargées d’éliminer au travers de la transpiration les cristaux issus de la digestion des protéines.

La peau est ainsi le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de notre organisme. L’alimentation aura donc un rôle essentiel.

Il conviendra donc d’éviter la consommation de sucres raffinés et de gras saturés que l’on trouve en masse dans l’alimentation industrielle, ou encore les produits laitiers, et de consommer raisonnablement des protéines et tout aliment acide ou acidifiant.

La consommation d’antioxydants, fruits et légumes frais, de saison et de qualité biologique, de céréales complètes et de bonnes huiles contenant des omégas 3 est par contre fortement conseillée.

 

Les soins quotidiens

laver la peau

Il est important de nettoyer la peau en douceur pour préserver le film lipidique, de bien l’hydrater et de la nourrir, en n’oubliant pas que les produits pénètrent dans le circuit sanguin. L’approche devra donc être la plus naturelle possible et dépendra du type de peau, grasse, mixte, sensible ou mixte.

Pratiquer des automassages sur le visage relance la microcirculation et contribue à la tonicité de la peau.

 

La rééducation de la peau

Certaines peaux ne transpirent pas suffisamment, ce qui peut poser problème pour l’évacuation des déchets.

On va pouvoir rééduquer la peau par différentes techniques afin qu’elle puisse remplir à nouveau ses fonctions d’élimination.

Tout d’abord la pratique d’une activité physique régulière et adaptée, celle-ci va encourager le phénomène de transpiration. Des tisanes sudorifiques type sureau vont activer cette transpiration.

Le sauna thérapeutique selon le protocole naturopathique, trois fois 15 mn accompagné de bains froids et de périodes de repos, va permettre, s’il est pratiqué régulièrement de relancer les fonctions d’évacuation.

Brosser la peau chaque matin après la douche, à l’aide d’une brosse douce en fibres naturelles, favorise la circulation et élimine les cellules mortes.

Les gommages réguliers du visage et du corps aident aussi au renouvellement cellulaire et contribuent à raffermir la peau.

 

Boire en quantité suffisante

La peau étant le relais de l’émonctoire rein, il est essentiel de boire suffisamment une eau de bonne qualité.

Préférer à l’eau du robinet riche en hormones et résidus médicamenteux, une eau peu minéralisée, pour ne pas surcharger les reins et avoir une jolie peau. L’eau de boisson est plus intéressante pour son effet drainant, c’est-à-dire pour ce qu’elle emporte avec elle, que pour ce qu’elle apporte. Les minéraux sont apportés par l’alimentation.


Quelques lectures intéressantes:

 

Éviter le stress

La peau et le système nerveux sont comme nous l’avons vu ci-dessus intimement liés. D’ailleurs nombre d’expressions courantes en sont la preuve « il me donne des boutons », « Je l’ai dans la peau », « je suis mal dans ma peau » …

En cas de stress, nos surrénales produisent un surplus de cortisol qui augmente le taux de sucre dans le sang, diminue notre immunité et peut entrainer différents problèmes ou pathologies de la peau.

La peau, comme l’ensemble de l’organisme se régénère et se répare la nuit, un bon sommeil réparateur sera donc le garant d’une jolie peau.

 

Limiter au maximum tous les toxiques, tabac, alcool, produits chimiques

Fumer entraine un vieillissement cutané précoce, accompagné d’un teint gris et terne, de davantage de rides et de cernes. En effet, le tabac encourage la production de radicaux libres, dessèche la peau, détruit les fibres de collagène et diminue le flux sanguin, donc la quantité d’oxygène des cellules de la peau.

L’alcool entraine également de la déshydratation et a un effet vasodilatateur sur les petits vaisseaux du visage.

Il convient d’éviter au maximum de mettre sur sa peau des produits chimiques, les produits de supermarchés contiennent des additifs, conservateurs, colorants… qui pénètrent dans notre organisme. Préférer les produits biologiques contenants le moins d’ingrédients possibles. Plus un produit contient d’ingrédients, plus il est nocif.

 

Limiter l’exposition au soleil

Une exposition au soleil non protégée entraine également la production de radicaux libres et donc un vieillissement prématuré de la peau, sans compter les possibilités de brûlures ou de cancers.

Il est essentiel de bien protéger sa peau et surtout de ne pas s’exposer entre 11 h et 17 h. Il est important également de connaitre son phototype afin de s’adapter à ses exigences. Les personnes à peaux laiteuses avec tâches de rousseur et cheveux roux ne doivent en aucun cas s’exposer au soleil, car leur peau ne peut pas bronzer, ne contenant que très peu de mélanine. Les personnes qui ont la peau claire avec des cheveux blonds et quelques tâches de rousseur doivent être très prudentes et y aller progressivement. Enfin les personnes à la peau mate, aux cheveux et aux yeux foncés peuvent s’exposer plus facilement.

 

Quelques produits naturels

Le gel d’aloe vera, riche en eau, vitamines, minéraux, acides aminés, enzymes …s’applique sur tous les types de peau. Ses vertus sont nombreuses, il hydrate, cicatrise, calme les brûlures, régénère, possède des propriétés antibactériennes et favorise le renouvellement du collagène … On peut l’appliquer seul ou l’ajouter à une crème de jour ou à une huile hydratante.

Les huiles végétales peuvent servir au démaquillage, les corps gras retirent parfaitement et en douceur les résidus de maquillage. L’huile de jojoba est idéale car elle est non comédogène et elle régule le sébum.

Les hydrolats, sont issus de la distillation des huiles essentielles, elles ont des propriétés plus douces et peuvent parfaire un démaquillage, tonifier et hydrater la peau. On choisira pour une peau fragile une eau florale de fleurs d’oranger, hamamélis ou encore hélichryse.

Pour une peau mature, l’hydrolat de rose de damas sera parfaitement indiqué, et du romarin ou du géranium conviendront à une peau mixte ou grasse.

L’argile peut être utilisée en masque, il existe différentes argiles adaptées à différents types de peaux, l’argile verte est idéale pour les peaux grasses ou mixtes, l’argile blanche convient mieux aux peaux matures et réactives, l’argile rouge aux peaux ternes et fatiguées…

Les huiles essentielles, peuvent être ajoutées à des crèmes ou huiles en respectant les dilutions, environ 2 %, et en prenant conseil auprès d’un professionnel, ne pas oublier que les huiles essentielles peuvent être dermo-caustiques, certaines sont photo-sensibilisantes, il ne faut pas les utiliser à la légère.

Le tea tree est intéressant pour ses effets antibactériens, la rose de damas est le meilleur antirides naturels, les huiles essentielles de géranium ou de ciste sont également très intéressantes pour les peaux matures et moins onéreuses.

L’éponge Konjac, nous vient du Japon, elle est d’origine végétale et possède des propriétés exfoliantes, antibactériennes et purifiantes.

Et puis est-il nécessaire de rappeler qu’un beau sourire éclaire un visage, que des rides de sourires peuvent avoir beaucoup de charme et que rire active la circulation, éloigne le stress ou encore renforce l’immunité…

 

 

Article rédigé par Laurence Guillon

Naturopathe à Lille

Laurenceguillon.naturo@gmail.com

06 07 04 26 76

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com