Choc anaphylactique: Symptômes, Prévention, Traitement, Vidéo

Choc anaphylactique (hypersensibilité aux piqûres d’insectes, à la pénicilline, à l’anesthésie et au sérum)

Le choc anaphylactique est une urgence médicale. Une piqûre d’abeille, de guêpe ou de frelon entraîne une douleur accompagnée d’une petite in­flammation locale qui disparaît en géné­ral rapidement.

Chez certains sujets, cependant, elle provoque une réaction violente se traduisant par le choc ana­phylactique. On relève des cas où la piqûre entraîne rapidement la mort ; il en existe sans doute beaucoup d’autres, où la mort est attribuée, à tort, à une crise cardiaque ; il y a ceux, enfin, où une issue fatale n’est évitée que de justesse.


Le choc anaphylactique peut être causé également par l’anesthésie, l’injection de pénicilline ou de sérum étranger. La réaction est si rapide et si violente qu’elle nécessite l’injection urgente d’adrénaline pour éviter la mort.

Danger : Convulsions, perte de conscience et mort.


Quelques lectures intéressantes:

Le choc anaphylactique ne survient pratiquement jamais à la première pi­qûre, mais à la deuxième, voire même lors de piqûres ultérieures. Il se mani­feste alors de façon fulgurante par une urticaire géante, une respiration pénible avec des accès de type asthmatique, des manifestations œdémateuses générali­sées, un pouls rapide et un effondrement de la tension artérielle. La mort peut survenir en quelques minutes.

Choc anaphylactique Traitement :

Toute personne ayant une sensibilité particulière aux piqûres d’hyménoptères (guêpe, frelon, etc.) doit toujours avoir à portée de main un antihistaminique et porter en perma­nence sur elle une plaquette d’identifica­tion de ses allergies.

N.B. : Les produits utilisés contre les piqûres d’insectes ne sont d’aucune efficacité contre les piqûres d’abeilles. En effet, l’abeille pique toujours pour se défendre, jamais pour se nourrir.

Choc anaphylactique en vidéo

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com