Le chewing-gum: danger ?

Les méfaits du chewing-gum: danger ?

Le chewing-gum est-il mauvais pour la santé ?

Avant d’entrer dans le sujet, il est important de noter que le chewing-gum est un élément essentiel dans la culture américaine. En effet, les États-Unis ont joué un rôle important dans la diffusion et la popularité du chewing-gum dans le monde entier. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les soldats américains consommaient du chewing-gum pendant leurs opérations et l’ont offert en cadeau aux personnes vivant en Europe, en Afrique et dans le monde entier.

De plus toute personne qui à l’habitude de couper des oignons sait que mâcher du chewing-gum peut aider à ne pas pleurer. (1)


Mais le chewing-gum est-il dangereux ?

La dizaine de variétés de chewing-gum sur les étagères des magasins  aujourd’hui  possèdent une gamme de nouveaux ingrédients, des couleurs plus vives, un goût plus durable … et toute une série de nouveaux risques pour la santé.

Le chewing-gum est mauvais pour votre intestin

Il détruit l’intestin

On peut créditer Hippocrate pour ses nombreuses avancées dans le domaine médical telles que le fait de considérer la nourriture comme un médicament ou encore de considérer que “toutes les maladies commencent dans l’intestin”. Mais même lui ne pouvait probablement pas voir cela venir. Les fabricants de chewing-gum utilisent depuis des années un ingrédient appelé dioxyde de titane. Aujourd’hui utilisé sous forme de nanoparticules, ce composé métallique extrêmement petit pose de sérieuses menaces sanitaires émergentes. C’est peut-être une raison assez suffisante pour éviter le chewing-gum.

Généralement considéré comme sans danger par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, ce composant est souvent utilisé sous forme de nanoparticules pour créer une pigmentation blanche brillante dans les peintures, les plastiques … et le chewing-gum. (2) On le trouve également dans des tonnes d’autres aliments, comme les bonbons et le sucre blanc en poudre et même le pain. Bien qu’il soit autorisé dans les étagères des magasins et considéré comme sûr, les scientifiques commencent à en dresser une image différente.

En effet, une étude de 2017 publiée dans la revue NanoImpact montre que les ingrédients d’oxyde de nano-titane comme le dioxyde de titane peuvent avoir une incidence sévère sur la santé intestinale. Les chercheurs ont exposé des petites cellules intestinales  à un plat chargé de nanoparticules pendant quatre heures (exposition aiguë) ou  à trois repas pendant cinq jours (exposition chronique). Ce qu’ils ont trouvé est quelque peu choquant.

Conséquences de l’exposition chronique aux nanoparticules de dioxyde de titane dans l’alimentation:

  • Affaiblissement de la barrière intestinale
  • Ralentit le métabolisme
  • Déclenche des inflammations
  • Affaiblit la défense de l’intestin contre les agents pathogènes
  • Bloque l‘absorption nutritive de nutriments clés comme le fer, le zinc et les acides gras  

 

Les nanoparticules ont en fait empêché l’efficacité des microvillosités de l’intestin grêle. Les microvillosités sont des petites saillies effilées de la surface cellulaire, dans les épithéliums glandulaires. (source : larousse.fr ).  Elles absorbent les nutriments dont notre corps à besoin pour survivre. (3)

Les gens sont également confrontés à ce type d’exposition au dioxyde de titane à travers le dentifrice, et il est même parfois utilisé pour créer une texture plus fluide dans les chocolats et pour créer une apparence plus brillante dans le lait écrémé.

En 2012, l’Université d’État de l’Arizona a constaté que les nanoparticules de dioxyde de titane se sont manifestées dans cinq pour cent des produits testés, notamment dans les échantillons de Twinkies (pâtisseries industrielles américaines fourrées à la crème) et de mayonnaise. 

“Pour éviter les aliments riches en nanoparticules d’oxyde de titane, vous devez éviter les aliments transformés, et surtout les bonbons. C’est là que vous trouvez beaucoup de nanoparticules”, – Gretchen Mahler, Ph.D., co-auteur de l’étude et professeur adjoint d’ingénierie biomédicale à l’Université de Binghamton, Université d’État de New York. (4)

Au-delà de cela, de nombreux chewing-gum contiennent des émulsifiants pour conserver la saveur et empêcher le chewing-gum de se coller à vos dents. (5) Le problème est que de nombreux émulsifiants agissent comme un détergent dans votre tube digestif, déstabilisant l’équilibre naturel de votre flore intestinale. Effectivement, la recherche chez les animaux de laboratoire laisse à penser que certains émulsifiants utilisés comme additifs alimentaires pourraient contribuer au développement du cancer du côlon.


Quelques lectures intéressantes:

D’autres raisons d’arrêter le chewing-gum

Les migraines

Pour les enfants et les adolescents atteints de migraines infernales et de maux de tête, la solution naturelle pourrait être juste sous le nez: arrêter de mâcher du chewing-gum !

Une petite étude publiée dans le  journal scientifique Pediatric Neurology a révélé que l’abandon du chewing-gum a entraîné des améliorations significatives chez 26 adolescents sur 30. Étonnamment, 19 d’entre eux ont connu une résolution complète de leurs maux de tête et migraines. Pas de pilules, pas de traitements – ils ont juste arrêté de mâcher du chewing-gum. (6)

Si vous essayez de vous débarrasser d’une migraine de  façon naturelle, commencer par arrêter de mâcher des chewing-gum semble être la meilleure chose à faire. Chez les enfants et les adolescents, les déclencheurs de maux de tête communs confirmés incluent le stress, le manque de sommeil, le temps chaud, les jeux vidéo, le bruit, la lumière du soleil, le tabagisme, le saut de repas et les règles. On peut maintenant rajouter le chewing-gum à la liste. Les chercheurs ne savent pas si cela est du aux édulcorants artificiels ou au syndrome SADAM (syndrome algo-dysfonctionnel de l’appareil manducateur) lié aux maux de tête et au chewing-gum. Mais heureusement, on peut arrêter de nombreux maux de têtes grâce à cette première étape. (7)

Des  édulcorants désastreux


En général vous vous attendez à trouver des édulcorants comme l’aspartame dans les sodas, mais dans le chewing-gum? Allons! Différentes entreprises de chewing-gum se tournent vers des ingrédients comme l’aspartame, le sorbitol, le sirop de maïs à haute teneur en fructose, l’acésulfame K, le sucr
alose et le xylitol. Certains fabricants utilisent effectivement de multiples édulcorants pour un seul chewing-gum.

Ces ingrédients sont liés à des problèmes de santé graves comme la carie dentaire, l’accumulation de graisse du foie, le diabète de type 2, les maladies cardiaques, la leucémie, le lymphome, les tumeurs rénales et plus encore. L’acésulfame de potassium, également connu sous le nom d’acésulfame K, est l’un des édulcorants artificiels les plus courants détectés dans le lait maternel. C’est troublant, car l’ingrédient est également lié au dysfonctionnement de la thyroïde. Le sucralose nuit à l’intestin, en éliminant les niveaux d’enzymes et en perturbant le microbiome. (8)

 

Alors que le xylitol et le sorbitol peuvent sembler plus naturels, ces alcools de sucre transformés ne sont pas bien absorbés par le corps et provoquent une réaction allergique pour chez les plus sensibles. Ensuite, il y a les effets secondaires, au niveau digestif, de l’alcool au sucre et du xylitol, notamment les ballonnements, les gaz, les crampes et la diarrhée. Et il faut que vous sachiez ceci :  son effet laxatif est tellement prononcé que c’est en fait utilisé dans la composition chimique de nombreux laxatifs en vente libre.

Note spéciale pour les propriétaires de chiens: Le xylitol et d’autres édulcorants à base d’alcool et de sucre sont des toxines mortelles pour les chiens. Faites attention aux pastilles à la menthe, aux bonbons, aux chewing-gum sans sucre, aux desserts surgelés et autres aliments lorsque vos animaux domestiques sont autour de vous. (9)

 

Autres façons de lutter contre la mauvaise haleine & alternatives aux chewing-gum

La mauvaise haleine est une bonne excuse pour prendre un chewing-gum, mais comme vous pouvez le voir, les effets secondaires sont néfastes, surtout pour votre intestin. Heureusement, il existe de meilleures façons de faire face à cette mauvaise haleine. Après avoir exclu les problèmes sous-jacents potentiels pour la mauvaise haleine, vous pouvez vous tourner vers ces solutions suivantes pour améliorer votre haleine de façon naturelle.

  • Mangez du persil.
  • Buvez de l’eau et bénéficiez des avantages de l’eau citronnée.
  • Profitez de manière prudente de l’huile essentielle de menthe poivrée (non recommandé pour les jeunes enfants)
  •  Renseignez-vous sur l’oil pulling avec l’huile de coco
  • Évitez les céréales et les sucres ajoutés.

Récapitulatifs sur le chewing-gum et ses dangers

 

  • L’Amérique a joué un rôle important dans la diffusion et la popularité du chewing-gum dans le monde.
  • Cependant, les ingrédients d’aujourd’hui incluent des colorants et des arômes artificiels. Mais peut-être que le plus dangereux est le dioxyde de titane à nanoparticules, un ingrédient utilisé dans tout, du chewng-gum aux bonbons et du pain à la peinture et aux plastiques.
  • Le dioxyde de titane permet de créer une couleur blanche éclatante, mais les scientifiques montrent aujourd’hui qu’il peut influer sur les cellules intestinales en bloquant l’absorption des nutriments clés,  il ralentit le métabolisme et augmente l’inflammation et affaiblit la capacité de l’intestin à se protéger contre les agents pathogènes dangereux.
  • Le chewing-gum est également à l’origine de migraines et de maux de têtes violents chez les enfants et les adolescents.
  •   Il existe encore des fabricants de chewing-gum qui utilisent de vrais ingrédients, à l’ancienne mais ils sont parfois plus difficiles à trouver.

Sources : draxe.com

pixabay.com

 

 

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com