Ces aliments incroyables qui luttent contre les effets de la pollution sur le corps

Lorsque vous sortez de chez vous, vous devenez la cible de toute la pollution ambiante…difficile d’y échapper! La pollution est responsable de nombreux décès, de problèmes respiratoires, mais aussi des soucis de peau. L’Organisation mondiale de la santé estime que 7 millions de personnes meurent chaque année des suites de la pollution atmosphérique. La couverture médiatique des questions de pollution s’est considérablement accrue, ce qui a permis de mieux faire connaître l’impact que la pollution peut avoir sur votre santé et celle de vos proches. Fort heureusement, quelques aliments permettent de créer une barrière naturelle pour protéger votre corps.

Les aliments qui luttent contre les effets de la pollution sur le corps

Comment la pollution de l’air cause-t-elle des maladies ?

Lorsque vous respirez de l’air pollué, les particules et autres polluants pénètrent et enflamment les parois de vos bronches et de vos poumons. Cela entraîne des maladies respiratoires comme la bronchite chronique, l’emphysème, les maladies cardiaques, le cancer du poumon, l’asthme, la respiration sifflante, la toux et la difficulté à respirer. Si vous souffrez d’affections cardiaques et respiratoires, elles s’aggraveront également en raison de l’exposition aux polluants atmosphériques.

Bien que le port d’un masque Cambridge offre une protection à presque 100 % contre la pollution particulaire, vous pouvez prendre d’autres mesures pour aider votre corps à se remettre d’épisodes de pollution grave.



La recherche a montré que certains aliments riches en vitamine C et E peuvent aider à nettoyer votre système, en particulier vos voies respiratoires, car ces aliments sont riches en antioxydants et ont des qualités anti-inflammatoires.

Huile d’olive

L’alpha-tocophérol, la vitamine E contenue dans l’huile d’olive, améliore la fonction pulmonaire. Les acides gras contenus dans l’huile d’olive sont également utiles pour réduire l’inflammation. La meilleure façon d’ingérer de l’huile d’olive et d’en tirer le maximum d’avantages est de l’utiliser dans vos salades, car l’exposition à la chaleur pendant la cuisson pourrait modifier sa composition chimique et en perdre certaines de ses propriétés bénéfiques pour la santé.

Graine de lin

La graine de lin a des niveaux élevés de phytoestrogènes et d’acides gras oméga 3. Les phytoestrogènes ont des propriétés antioxydantes qui aident à réduire les symptômes de l’asthme et d’autres réactions allergiques. Vous pouvez ajouter quotidiennement des graines de lin dans des smoothies, des salades ou l’ajouter à vos aliments cuits au four.

Avocat

Le groupe de recherche environnementale du King’s College, à Londres, a mené une étude pour déterminer si la vitamine E peut réduire les effets de la pollution de l’air sur les poumons. L’étude a noté une diminution des niveaux de vitamine E chez les personnes souffrant d’affections pulmonaires comme l’asthme, ce qui a incité les chercheurs à conclure que la consommation d’aliments comme l’avocat et les épinards, tous deux riches en vitamine E, peut aider à contrecarrer les effets de certains types de pollution particulaire.

Brocoli

Selon les résultats de nombreuses études, le brocoli est l’aliment numéro 1 lorsqu’il s’agit de combattre les toxines dangereuses que nous respirons avec l’air.

La forme sous laquelle vous choisissez de consommer ce merveilleux légume n’a pas d’importance tant que vous le consommer régulièrement.

Réputé pour ses vertus anticancéreuses, le brocoli accélère l’excrétion urinaire du benzène, l’un des principaux polluants atmosphériques, selon une étude menée en Chine et publiée dans la revue Cancer Prevention Research.

A l’origine de ces premiers travaux chez l’homme, le fait que deux composants du brocoli, le sulforaphane et son précurseur, la glucoraphanine, induisent la production d’enzymes de détoxification, ce qui expliquerait en partie leurs effets anticancéreux. Ce qui a donné l’idée à Patricia Egner, de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health de Baltimore (Maryland), et ses collègues d’en tester l’efficacité à Qidong (province du Jiangsu), ville faisant face à Shanghai sur le delta du fleuve Yangtsé, et l’une des zones urbaines les plus polluées de Chine –et donc au monde. (www.journaldelenvironnement.net)

Vous aimerez aussi :  Dry needling : explications et bienfaits

Tomates

Les tomates c’est l’aliment à double tranchant.

Il est recommandé d’inclure beaucoup de tomates fraîches dans votre régime alimentaire car elles contiennent du lycopène, un antioxydant qui protège contre les maladies respiratoires.

La contrepartie, ce sont tous les scandales agro alimentaires autour de la tomate.

La tomate actuelle a 10 fois moins de nutriments qu’avant. Pour cause, les rendements agricoles importants ont des conséquences sociales et environnementales de plus en plus difficiles à cacher.

Vous aurez peut être entendu parler d’Almeria, en Espagne, ou fruits et légumes sont produits tout au long de l’année. En particulier en hiver. Cette région est parfois appelée « le grenier de l’Europe » car il s’agit de « la plus grosse productrice de fruits et de légumes hors saison pour l’Europe ».

Agrumes

Mangez des agrumes comme les oranges, la goyave, le kiwi, le pamplemousse, le citron, qui sont riches en vitamine C. Une quantité adéquate de vitamine C dans notre alimentation quotidienne est cruciale pour réduire les effets nocifs de la pollution ainsi que pour maintenir votre santé pulmonaire.

Incontournable, la vitamine C peut « s’attacher » à l’éthanol, au benzène, à plusieurs dérivés de la fumée de cigarette, à certains pesticides. Elle les transforme en sels solubles qui deviennent alors éliminables dans les urines. Kiwi et agrumes (citron, pamplemousse, clémentine, kumquat…) sont des valeurs sûres. Mais on peut aussi sucer chaque jour un comprimé d’acérola

La bonne dose : autour de 180 mg/jour, soit 2 kiwis et 2 jus de citron pressé.

Thé vert

Connu comme l’un des aliments les plus sains de la planète, les antioxydants du thé vert peuvent vous aider à éliminer les toxines de votre corps.

Attention toutefois, le thé est généralement cultivé avec de très nombreux pesticides: privilégiez le bio !

Pourquoi adopter une stratégie alimentaire pour lutter contre la pollution ?

Il se peut que vous preniez déjà beaucoup d’aliments sains pour rester en forme et en bonne santé. Ce que vous ignorez peut-être, c’est que les antioxydants contenus dans les fruits vous aident aussi à mieux respirer.

Utiliser les aliments pour prévenir la pollution n’est pas seulement sûr et simple, c’est aussi frugal. Alors que les gouvernements et les groupes environnementaux continuent de jouer leur rôle dans le contrôle de la pollution de l’air, le fait de bien manger est votre façon de prendre des mesures pour aider votre corps à récupérer.