Calvitie: Symptômes et Solutions

Calvitie (alopécie)

Les remèdes à la calvitie masculine se sont développés ces dernières années, notamment la transplantation. L’opération est moins pénible et couteuse qu’elle pouvait l’être auparavant.

Elle nécessite la ré­implantation dans la partie chauve de chaque cheveu prélevé dans une zone plus fournie.


De nouvelles techniques sont apparues ces dernières années, notamment la greffe de cheveux Fue, qui élimine les cicatrices.

Pour les solutions médicamenteuses, les 2 médicaments les plus utilisés sont le Propecia (qui implique une baisse de libido) et le Minoxidil.

Le minoxedil et Le finastéride sont les deux molécules qui ont fait leur preuve dans le traitement de la chute de cheveux. Le minoxedil, s’il stoppe ou freine la chute dans 70 % des cas ne permet pas la repousse alors que le finastéride la favorise.

En revanche, concernant la repousse naturelle véritable, à 100%, malgré les nombreuses recherches et les sommes considérables engagées dans l’espoir de « guérir » la calvitie, le seul résultat positif auquel on soit arrivé est de pouvoir affirmer qu’elle n’est pas une affection mais correspond à un trait familial – tout comme le fait d’avoir les yeux bleus, un long cou ou de grandes oreilles.


Quelques lectures intéressantes:

Il est des spécialistes pour affirmer (peut-être en guise de consolation ?) que les hommes chauves et pourvus d’une barbe fournie bénéficient d’une forte virilité, car ils ont en général une sécrétion élevée d’hormones mâles. Les eunuques, avancent-ils, ont la réputa­tion d’avoir une chevelure profuse et une barbe rare. La validité de cette explication n’a cependant jamais été pleinement confirmée.

L’alopécie masculine peut débuter à l’âge mûr ou dans la jeunesse, parfois même vers la fin de l’adolescence.

La pelade, qui forme des plaques arrondies de la taille d’une pièce de monnaie, est une forme différente d’alo­pécie. Les cheveux repoussent au bout de quelques semaines ou de quelques mois, tout aussi mystérieusement qu’ils avaient disparu.

Les femmes ne souffrent pas de calvitie héréditaire. Chez elles, la chute des cheveux débute habituellement après la cinquantaine. L’alopécie peut cependant survenir à un âge plus jeune, mais elle est alors due à une cause spécifique, par exemple la grossesse (dans ce cas, la repousse apparaît après l’accouchement). Des alopécies plus ou moins marquées peuvent encore être provoquées, chez les deux sexes, par une fièvre élevée, la syphilis, la tuberculose et les maladies infectieuses. La repousse des cheveux survient habituellement avec la guérison de la maladie.

La chute des cheveux est très souvent due, chez la femme, à un abus de décolorations, de teintures et de perma­nentes dont l’action est toujours néfaste pour la chevelure.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com