Blessure sportive : comment l’éviter?

Comment éviter la blessure sportive? Quelques conseils d’entraînements pour échapper aux plus communes.

Les ostéopathes traitent des personnes qui se sont blessées en faisant du sport tous les jours. Ils aident à faire la rééducation nécessaire et prescrivent des exercices adaptés. Ils peuvent traiter aussi bien des débutants que des athlètes professionnels, des personnes faisant du crossfit ou des personnes qui veulent entraîner leur corps pour éviter les problèmes futurs. Peu importe votre niveau, la blessure sportive peut toujours arriver ou se répéter. Elle est souvent causée par des exercices qui n’ont pas été faits correctement.

 

https://blogs.letemps.ch/coraline-chapatte/2016/03/09/le-mental-du-sportif-blesse/


 

Les blessures sportives les plus communes

1) les douleurs dorsales, les foulures et déchirements de la colonne vertébrale

Il existe des centaines d’articulations qui s’étendent de la nuque au coccyx en passant par les côtes. Les mouvements lors de l’entraînement peuvent étirer les articulations et causer des foulures ou même un déchirement musculaire. C’est très commun et ça peut causer une légère irritation dans les cas plus légers et une douleur incapacitante dans les cas les plus graves. Le plus souvent, les patients guérissent complètement lorsqu’ils sont traités de ce type de blessures. S’ils ne se font pas traiter, le problème peut mettre beaucoup de temps à disparaître et la zone affectée continuera d’être douloureuse. La personne risque alors de se blesser à nouveau sur la même zone.

2) les blessures aux articulations pelviennes

Comme les blessures aux articulations de la colonne vertébrale, les deux grosses articulations de chaque côté du coccyx peuvent se fouler ou subir une élongation pendant l’entraînement. Les articulations pelviennes travaillent beaucoup dans la journée et sont très importantes. Elles portent le poids du torse et en contrôlent les mouvements en même temps.

3) les tendinites et autres blessures dues à un entrainement trop intense

Les mouvements répétitifs ou un usage excessif de certaines articulations peut causer des blessures de n’importe quel tendon. Le mouvement répétitif cause un frottement et une irritation qui peut entraîner une inflammation. Dans certains cas, un hygroma va se développer, un problème qui peut devenir chronique. Les tendinites avec hydroma requièrent quasiment toujours du repos et un traitement ou une rééducation.

4) les blessures aux épaules

L’épaule peut faire de nombreux mouvements sans problème mais l’articulation n’est généralement pas très stable. Tous ces mouvements possibles rendent l’épaule susceptible aux déchirures musculaires chroniques, aux tendinites et aux hydromas. Ce type de problème dans cette zone peut souvent devenir chronique et difficile à gérer.

5) les entorses de la cheville

C’est une blessure sportive suite à un traumatisme courante. Se tordre la cheville peut simplement être causé par la malchance mais les chevilles ont besoin d’une rééducation particulière. Une mauvaise entorse peut affaiblir la cheville et la prédisposer à de nouvelles blessures, même si la personne évite le sport. Si une personne se foule la cheville plusieurs fois, il faudra un certain temps et une rééducation adaptée.

6) les blessures au niveau de l’aine ou des tendons ischio-jambiers

Ce sont des plaintes que les sportifs émettent souvent et peuvent être le résultat d’un problème de posture ou de technique. Ce groupe musculaire de la hanche n’est pas souple et est souvent tendu. Sans un bon échauffement avant l’entraînement, ce type de blessure apparaît souvent. S’entraîner avec des poids trop lourds peut aussi causer ces blessures.

7) les blessures du genou

Une mauvaise technique, un traumatisme physique par le passé et l’utilisation trop intensive des muscles autour du genou peuvent entraîner de nombreuses blessures du genou. Certaines blessures comme une légère dislocation de la rotule se traitent bien avec de la rééducation. Lorsque la blessure est plus sérieuse, une opération chirurgicale et une longue rééducation peuvent être nécessaires avant de reprendre le sport. Les blessures du genoux doivent être examinées par un professionnel, pour être correctement diagnostiquées et traitées.

Pour éviter la majorité de ces blessures, voici quelques conseils de professionnels:

1) demandez conseil à un professionnel

La chose la plus importante est d’utiliser la bonne technique pour s’entraîner, et comprendre comment fonctionne son corps. Les ostéopathes comprennent comment le corps bouge. Il est facile pour un ostéopathe d’étudier les mouvements de votre corps et de vous dire quels sont les exercices qui vous conviendront et lesquels il faut mieux éviter, tout en proposant des alternatives. Avoir un suivi à la fois avec un ostéopathe et un entraîneur sportif permet de s’entraîner en toute sécurité. C’est la meilleure façon de voir les résultats attendus tout en ayant beaucoup moins de risques de se blesser.

Connaître les limites que vous imposent vos blessures précédentes est important. Il faut aussi se concentrer sur sa posture et sa technique. Bien écouter les conseils des entraîneurs sportifs est très important, que vous soyez débutant ou confirmé. Non seulement ces informations feront baisser le risque de se blesser, mais en plus vous n’aurez qu’à vous concentrer sur votre entraînement et sur les objectifs que vous vous êtes fixés. Au fur et à mesure que vous augmentez la distance que vous faites ou le poids que vous soulevez, vous devriez aussi chercher à améliorer votre technique.

2) ne faites pas trop, trop vite

La plupart du temps, s’entraîner revient à se lancer des défis et se pousser à faire toujours plus. Mais il ne faut pas oublier de laisser le temps à votre corps de s’habituer aux nouveaux mouvements ou à la difficulté supplémentaire. Il faut procéder par paliers, avec constance pour éviter de se blesser. Il est facile d’être déçu si on ne voit pas immédiatement les résultats qu’on aimerait obtenir. Ce type de comportement est visible aussi bien chez les débutants que chez les  sportifs confirmés. Même ceux qui s’entraînent depuis longtemps peuvent se tromper en estimant mal leur force ou leur niveau de fitness.


Quelques lectures intéressantes:

Les ostéopathes voient souvent des personnes en forme qui ont sous-estimées la force nécessaire dans le torse ou les abdominaux pour atteindre la phase suivante de leur entraînement. Trop de poids ou de distance trop vite peut vous faire revenir en arrière. S’entraîner trop intensément ou utiliser toute son énergie et ne pas autoriser le corps à se reposer suffisamment longtemps pour récupérer peut fatiguer le corps et causer des blessures.

3) échauffez-vous

Presque tout le monde se rend coupable de l’oubli de l’échauffement à un moment ou un autre, au moins une fois. Les exercices d’échauffement ont pour but de faire affluer le sang dans les muscles. L’afflux du sang les rend plus souples et on peut ainsi les utiliser sans se blesser. Pour s’échauffer, il faut répéter des mouvements peu intenses, comme en faisant du vélo ou du jogging. Soulever des poids sans s’échauffer avant augmente considérablement le risque de blessure, même si vous êtes déjà très sportif.

4) N’ignorez pas la douleur

Si vous avez mal, arrêtez. Continuer alors que vous avez mal (surtout si la douleur est intense ou que vous n’en avez pas l’habitude) n’est pas une bonne idée. Continuer alors que vous êtes fatigué pour tester votre endurance est la bonne manière de progresser. Après avoir une session intense à soulever des poids, s’étirer ou utiliser un rouleau en mousse peut apaiser les tissus mous. Un bon entraîneur sportif peut vous apprendre la différence entre se pousser à faire plus malgré la fatigue pour progresser et la douleur qu’on ressent quand on s’est blessé.

Beaucoup de patients traités en ostéopathie ont simplement ignoré la douleur et continué sans réaliser les dommages qu’ils causaient. Continuer à s’entraîner lorsqu’on s’est blessé au niveau du tendon peut causer des tendinites qui peuvent être difficiles à soigner. C’est la même chose avec les fractures de fatigue sur les os. Souvent, le corps a essayé de crier haut et fort que c’est trop pour lui, qu’il ne peut pas gérer une telle activité. Ces blessures sont très communes, même si la plupart des gens ne s’en rend pas compte. Si elles sont repérées tôt, bien des problèmes peuvent être évités.

5) étirez-vous

Plusieurs écoles de pensées s’affrontent sur le sujet. Un jour, tout le monde s’accorde à dire que c’est essentiel à la fois avant et après l’entraînement. Le jour d’après, un chercheur affirme que faire des étirements n’apporte rien. Ce que les ostéopathes ont constaté, après des années passées à traiter des blessures sportives est que ne pas s’étirer n’aide pas à améliorer ses performances et aurait plus tendance à augmenter le risque de se blesser.

Quand il est bien fait, l’étirement aide à étirer le muscle, le réchauffer pour le préparer et accroître la circulation sanguine. Lorsqu’un muscle est échauffé, il est plus souple et plus “réveillé”, ce qui l’aide à résister aux blessures. Les courbatures sont aussi censées être moins présentes ou moins douloureuses lorsqu’on s’étire avant de faire de l’exercice.

Même les bodybuilders ne s’étirent pas toujours, voire jamais. Et non seulement ils ont souvent des blessures mais en plus leur force et leur souplesse ne sont pas du tout équilibrées. Certes, ils sont capables de soulever des poids très lourds mais les activités les plus basiques peuvent leur causer des douleurs. Le corps doit avoir à la fois de la force et de la souplesse pour bien fonctionner. Les corps qui ont un bon équilibre entre les deux ont tendance à bien guérir lorsqu’ils se blessent.

6) avoir une alimentation optimale

Beaucoup de personnes qui veulent perdre du poids mangent soit trop peu soit le mauvais type de nourriture. Et en même temps, ils continuent de s’entraîner souvent et autant que possible. C’est la meilleure façon de se blesser. Pour améliorer ses performances ou gagner du muscle, l’alimentation est primordiale. Une bonne idée serait de prendre conseil auprès d’un nutritionniste du sport. Il faut donner au corps le meilleur carburant possible pour qu’il fonctionne bien. Si vous faites de l’entraînement en résistance, il faut nourrir les muscles. Une alimentation optimale aide à se remettre d’une séance de sport.

Dès le début, il faut suivre les bons conseils. Essayez de vous entourer d’une équipe qui puisse vous dire ce que votre corps peut faire, ce qu’il doit éviter et comment le faire de la bonne manière. Au premier signe de blessure, faites-la examiner par un médecin pour qu’elle soit bien soignée. Faire bien les choses dès le début peut éviter une blessure qui vous ferait revenir en arrière.

Le message important:

Je n’ai aucun moyen de savoir si l’article qui précède peut s’appliquer à vous ou à votre situation étant donné que je ne connais pas votre historique médical, votre corps ou le type d’entraînement que vous faites.

Cet article ne remplace donc pas une visite chez un thérapeute ou le diagnostique d’un professionnel.

Si vous ressentez une douleur, je vous conseille d’aller voir un médecin qui pourra vous aider à guérir. De préférence, un qui saura le type de sport que vous aimez faire et pourra vous conseiller sur la meilleure façon de le pratiquer sans forcément vous conseiller d’arrêter.

Sources : moveosteopathy.comooreka.frsport-passion.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com