Les bienfaits de l’huile d’origan

Conçus spécifiquement pour les infections bactériennes, les antibiotiques sont les outils préférés des médecins. Mais les bienfaits de l’huile d’origan se révèlent supérieurs à certains antibiotiques, sans les effets secondaires nocifs.

Malheureusement, en effet, les antibiotiques prescrits par la plupart des médecins ont des effets secondaires horribles. Quelques exemples : problèmes digestifs, vomissements, nausées, perte d’appétit, troubles du goût, réactions allergiques, coloration des dents…

De plus certains effets secondaires sont liés à l’action antibiotique même. En effet, l’antibiotique a une action sur les bactéries que l’on désire éradiquer mais également sur toutes les bactéries qui sont sensibles à cet antibiotique précis. Donc, il y aura aussi une action sur les commensales qui se trouvent normalement sur les muqueuses de la bouche, de la gorge, des intestins, du vagin, etc. . Ainsi les bactéries les plus sensibles disparaîtront à ces endroits et seront remplacées, ou bien par des congénères plus résistants, ou par des microbes qui n’y ont rien à chercher ! Les conséquences peuvent être une diarrhée, des infections par des levures au niveau de la bouche (muguet) ou au niveau du rectum chez les petits enfants, ou dans le vagin chez les femmes (Candida vaginitis)..


Ces effets secondaires apparaissent souvent en cas de longs traitements avec des antibiotiques à large spectre. En effet, il s’agit d’antibiotiques qui ont une action sur un grand nombre de bactéries. Ceci entraînera un profond déséquilibre de la flore naturelle et c’est la porte ouverte à la colonisation de microbes étrangers sur les muqueuses et en particulier des microbes qui sont malheureusement résistants vis-à-vis de l’antibiotique concerné.

Certaines personnes sont de plus hypersensibles aux antibiotiques ce qui peut entraîner des réactions allergiques sévères. (www.antibiotiques.org)

Essentiellement, cette approche à large spectre est semblable à la chute d’une bombe nucléaire sur une équipe de tireurs d’élite pour éliminer les quelques cibles ennemies.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une alternative naturelle incroyable aux antibiotiques, c’est l’huile d’origan. L’huile d’origan contient deux puissants composés de carvacrol et de thymol qui possèdent de puissantes propriétés anti-bactériennes et antifongiques.

Les bienfaits de l’huile d’origan sont imparables!

Membre de la famille de la menthe (Labiatae), l’huile d’origan est loin de ce que vous mettez sur votre pizza. Originaire de Méditerranée, l’origan médicinal est distillé pour en extraire l’huile essentielle et préserver ses composés curatifs.

Il faut plus de 1000 livres (453Kg) d’origan sauvage pour produire seulement 1 livre (0,45Kg) d’huile d’origan, mais c’est l’un des outils les plus précieux de la médecine populaire naturelle depuis 2500 ans.

Le composé de guérison prédominant, le carvacrol, est sans doute la composante la plus importante expliquant pourquoi l’huile d’origan est si puissante.

Plus de 800 études font référence au carvacrol dans le journal scientifique PubMed, base de données mondiale sur la littérature scientifique basée sur les preuves, ce qui souligne que la recherche est bien consciente de sa capacité de guérison. Pour vous donner une idée, le carvacrol a été démontré utile pour inverser ou réduire:

  • Les Infections bactériennes
  • Les infections fongiques
  • Les Parasites
  • Les Virus
  • L’Inflammation
  • Candidose
  • Certaines Allergies
  • Certaines Tumeurs

 

L’huile d’origan: puissant antibiotique

En décembre 2016, Le Journal of Medicinal Food a publié une étude qui a évalué l’activité antibactérienne de l’huile d’origan contre 5 types différents de mauvaises bactéries. Après avoir évalué les caractéristiques antibactériennes de l’huile d’origan, il fut montré des propriétés anti-bactériennes significatives contre toutes les 5 espèces de bactéries nocives.


Quelques lectures intéressantes:

Il est intéressant de noter que l’activité la plus élevée a été observée contre E. Coli, ce qui suggère que l’huile d’origan devrait être systématiquement utilisé pour la santé gastro-intestinale et pour prévenir une intoxication alimentaire mortelle.

Deux ans auparavant, des chercheurs du Pakistan ont publié des résultats similaires dans la revue Revista Brasileira de Farmacognosia, et ce en plus de démontrer la capacité de l’huile d’origan à tuer des cellules cancéreuses de divers types!

(Comme d’habitude, tout est à prendre avec des pincettes, nous ne disons pas l’huile d’origan guérit le cancer !)

L’huile d’origan est plus qu’un antibiotique

En bref: Des dizaines d’autres études confirment le fait que l’huile d’origan peut être utilisée à la place d’antibiotiques nocifs pour un certain nombre de problèmes de santé. Le reste des recherches citées appuie le fait que l’origan est plus qu’un simple antibiotique. C’est l’antibiotique naturel ultime!

Par exemple, à la fin de l’année dernière, une étude de la Revue européenne des sciences médicales et pharmacologiques a aidé à mettre en avant le phénol prédominant dans l’huile d’origan. Utile pour protéger contre la toxicité du méthotrexate chez le rat, le carvacrol permet de prévenir les effets secondaires de certaines des drogues les plus dangereuses du monde!

Le méthotrexate (MTX) est un médicament couramment utilisé pour traiter un large éventail de problèmes allant du cancer à la polyarthrite rhumatoïde. Bien connus pour avoir des effets secondaires dangereux, des chercheurs en Turquie ont évalué la capacité de l’huile d’origan à garder ces facteurs à l’écart parce que les antioxydants et les médicaments anti-inflammatoires se sont avérés inefficaces pour fournir une protection complète contre le MTX.

En évaluant divers marqueurs dans le nerf sciatique chez la souris, on a observé pour la première fois que le carvacrol diminuait la réponse pro-inflammatoire chez des souris traitées par le MTX. Comme c’est un concept relativement nouveau dans le monde de la recherche, je m’attends à voir plus d’études et de tests car tout cela semble «révolutionnaire».

De même, des chercheurs aux Pays-Bas ont montré que l’huile d’origan peut également «prévenir la prolifération bactérienne et la colonisation dans le gros intestin au cours de la thérapie à base de fer en prise orale». Utilisée pour traiter l’anémie ferriprive, la thérapie à base de fer est bien connue pour provoquer une série de problèmes gastro-intestinaux comme la nausée, la diarrhée, la constipation, les brûlures d’estomac et les vomissements.

Il convient de noter que ces deux études donnent de l’espoir à ceux qui aspirent à gérer les horribles souffrances qui accompagnent les médicaments et les interventions médicales. Pour la chimiothérapie ou la thérapie à base de fer, ces «petites» choses signifient beaucoup…

Huile d’origan: Effets secondaires et avertissements

Vous vous demandez peut-être quelles sont les limites de l’huile d’origan ? À ce stade, ce n’est pas tout à fait clair. Une chose est certaine, cependant, en raison de sa puissance insurmontable, l’utilisation médicinale devrait seulement être administrée sous la direction d’un d’un professionnel de santé.

Personnellement, dans la plupart des cas, je prends l’huile d’origan (en interne) au maximum pendant deux semaines, car elle est très puissante. En outre, elle devrait être diluée avec de l’eau ou mélangée avec de l’huile de coco. L’herbe séchée d’origan ne présente généralement aucun problème pour les femmes enceintes, mais lorsque vous utilisez de l’huile d’origan, les femmes enceintes doivent faire preuve de prudence et ne l’utiliser que sous la supervision d’un professionnel de santé.

Source: draxe.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com