Bains des forêts : découvrez cette technique japonaise contre le stress !

Bains des forêts : principes

Le Shirin-yoku, qui signifie littéralement « bain des forêts » est une méthode qui a été développée au Japon pendant les années 80. Devenue une pratique très commune dans le pays pour ses bienfaits sur la santé globale des individus (elle a été intégrée dans le programme sanitaire national en 1982), elle est en train de se populariser en Occident.

Le principe est simple : si une personne visite un espace naturel et se promène tranquillement, des effets revigorants vont s’en suivre. L’idée n’est pas d’avoir une activité physique intense, mais tout simplement de se trouver en la présence d’arbres. Les avantages de passer du temps dans la nature paraissent très intuitifs et évidents et pourtant, beaucoup d’entre nous les sous-estiment, autant pour notre organisme que pour notre moral.


Principalement étudiée au Japon et Corée du Sud, les bienfaits de cette méthode ont été confirmés scientifiquement de nombreuses fois. Notamment, le gouvernement japonais a investi 4 millions de dollars entre 2004 et 2012 dans la recherche liée aux bienfaits des bains des forêts. Ses bienfaits les plus reconnus sont : la réduction de la tension artérielle, la réduction de la production d’hormones liées au stress, l’augmentation de l’activité du système immunitaire et l’augmentation des sentiments de bien-être.

Même s’il l’idéal de passer du temps dans les forêts, comme le principe même l’indique, les personnes vivant dans des zones urbaines peuvent profiter des bienfaits de cette méthode en allant au parc.

 

Bains des forêts : quels bienfaits prouvés ?

  • Améliore les fonctions immunitaires

Une étude de 2009 s’est intéressée aux effets des bains des forêts sur les lymphocytes NK, les cellules de l’immunité innée. Ces cellules offrent une réponse rapide contre les virus et contre la formation de tumeurs, ce qui les rend importantes pour le système immunitaire et même la prévention du cancer. L’étude a trouvé que la quantité de lymphocytes NK des individus augmentait au cours de la semaine après avoir passé du temps en forêt, et ces effets positifs duraient pendant un mois après chaque week-end dans la nature (1).

Vous aimerez aussi :  La pollution de l’air: Conseils de santé

Ceci est dû à des huiles essentielles variées connues sous le nom de phytoncides, qui se trouvent dans le bois, les plantes et certains fruits et légumes. Celles-ci sont émises par les arbres pour se protéger contre les insectes et les germes. Ainsi, l’air des forêts n’a pas juste l’air plus frais, mais est aussi très bénéfique pour les fonctions immunitaires.

 

  • Réduit le stress et favorise la santé cardiaque

Une étude menée sur 280 jeunes adultes a trouvé que les bains de forêts aidaient à réduire la quantité de cortisol salivaire (une hormone responsable du stress), la tension artérielle et le rythme cardiaque, et à normaliser la régularité cardiaque avec seulement 30 minutes passées dans la nature (2).

Ainsi, aller dans la nature permet de calmer les individus physiologiquement. En activant le système nerveux parasympathique et en réduisant l’activité du système nerveux sympathique, les bains des forêts aident à réduire les niveaux de stress des individus naturellement.

Le stress est à l’origine de beaucoup de troubles, notamment les maux de tête, les problèmes cardiaques, le diabètes, l’asthme et l’arthrose. En favorisant le repos, les bains des forêts aident ainsi à lutter contre des maux variés.

 

  • Augmente les sensations de bien-être

Une étude s’est intéressée au lien entre bains des forêts et bien-être : les résultats ont montré que cette pratique aidait à réduire les symptômes d’hostilité et de dépression, tout en augmentant la vivacité et l’enthousiasme (3). Ainsi, les chercheurs ont conclu que les forêts avaient des vertus thérapeutiques importantes.

Vous aimerez aussi :  5 fonctions de la glande pinéale: votre troisième oeil

En effet, une étude concernant des individus souffrant de dépression a trouvé que le fait de passer du temps dans la nature permettait d’améliorer les fonctions cognitives et réduire les symptômes liés à la maladie (4).

 

  • Favorise la créativité

Passer du temps dans la nature permet d’augmenter les fonctions mentales et favorise la créativité. Une étude a trouvé que ses participants avaient une augmentation de 50% de leurs capacités à résoudre des problèmes de façon créative après avoir passé plusieurs jours dans la nature (5).

 


Crédit photo : pxhere.com