Baccharis: Bienfaits, Indications, Usage (baccharis-trimera)

Autres appellations :

Carqueja amargosa – Cacalia amarga – Quina de condamine – Vassoura.

Note : Il existe plusieurs variétés de la même famille : 1. Baccharis genistel- loîdes, Pers. (B. triptera, Mart. – Cacalia decurrens, Vell.). 2. B. brachys tachys, Bak. (aux ailes plus étroites) – B. crispa, Bak., Spreng (aux ailes frisées) – B. cylindrica, Bak. – B. mille flora, Bak., B. myriocephala D.C. (aux capitules plus nombreux) – B. typica (aux capitules plus grands) etc.

Culture :

Se trouve dans tout le Brésil, dans les endroits humides et sur les berges des fleuves (la variété trimera se ren­contre jusqu’à 2800 m d’altitude, où elle fleurit indiffé­remment l’été et l’hiver).


Description :

  • Arbuste rameux  dioïque, atteignant jusqu’à 1  m de haut, glabre.
  • Rameaux ligneux dont les feuilles sont remplacées par trois ailes membraneuses et vertes ; sur toute leur lon­gueur, chacune forme de longues dents de 2  cm de large et jusqu’à 15 cm de long, planes et rigides, légèrement nervurées.
  • Capitules petits, oblongs, réunis par 2 ou 3, ou isolés, disposés aux aisselles des rameaux.
  • Fleurs tubuleuses, très petites, jaunâtres (l ovaire in­fère à une loge seulement,       renfermant 1 seul         ovule).
  • Fruit : akène linéaire, glabre, petit.
  • Mellifère.

Parties utilisées :

Toute la plante.

Composition chimique :

Toute la plante renferme un principe amer, une huile es­sentielle, des matières résineuses, pectiques (Coimbra Diniz da Si Iva).


Quelques lectures intéressantes:

Le Dr A. Doering a étudié la variété B. articulata , Pers.* et indiqué comme composants chimiques un acide chrysophanique, de la santonine, de l’absinthine ; à côté du premier il mentionne la chrysosaponine, et à côté de la seconde la glauco-saponine.

Rio Corrêa ajoute que cette plante, riche en saponine passe pour être un succédané de I ‘ Artemisia absinthium.                                ’

Baccharis Bienfaits :

  • Tonique, stomachique, anthelmintique ; antirhumatismal et vulnéraire en raison de son effet dissolvant, diurétique (Pio Corrêa).
  • Anti thermique, stomachique ; plus récemment on a décou­vert ses propriétés antidiabétiques (Hoehne).
  • Ouvre l’appétit, exerçant une action bénéfique sur le foie et les intestins ; sudorifère dans les fièvres légères (Diniz da Silva).
  • Douleurs d’estomac, mauvaise digestion (Delorme).
  • Obstructions du foie, gastro-entér i te, plaies et ulcères ; anémies, dyspepsies atoniques ; calculs biliaires et diar­rhées (infusions) ; maladies de la rate, du foie, de la vésicule, des reins ; mauvaise circulation du sang ; ic­tères ; inflammation des voies urinaires, hydropisie et vers intestinaux ; angines, grippes, ref roi d i ssements et inflammations de la gorge ( gargarismes) (Balbach).
  • Hémostatique et antiscorbutique ; leucorrhée ; catarrhes vaginaux et de l’urètre ( Guertzenstei n ).
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com