Atrophie aiguë du foie: Symptômes et Traitement

Atrophie aiguë du foie (nécrose aiguë du foie)

L’atrophie jaune aiguë est une nécrose (dégénérescence) soudaine et généralisée des cellules hépatiques qui s’ac­compagne rapidement d’un arrêt des fonctions hépatiques. L’abus d’alcool et la malnutrition sont des facteurs prédis­posants. 11 arrive, mais rarement, que la maladie survienne pendant une gros­sesse. C’est également une complication grave de la fièvre jaune, de l’hépatite sérique ou de toute intoxication du foie, particulièrement au tétrachlorure de carbone.

Danger : C’est une urgence médicale. L’atrophie aiguë du foie mène habituel­lement à la mort au bout de deux semaines.


Atrophie aiguë du foie Symptômes :

La maladie se manifeste d’abord par une aggravation brutale des symptômes de la jaunisse : fièvre élevée, faiblesse, hypertrophie du foie et vive douleur abdominale. Parallèlement à cette aggravation de la jaunisse, le foie s’atrophie, entraînant des vomissements noirs contenant du sang, un mal de tête intense, une torpeur mentale, la confu­sion, des hémorragies sous-cutanées et buccales ; les pupilles sont dilatées, l’haleine fétide, les urines rares et sanglantes, le pouls faible et accéléré. La mort survient rapidement.


Quelques lectures intéressantes:

Atrophie aiguë du foie Traitement :

Des mesures d’urgence doivent être prises contre le choc, la déshydratation et l’acidose. Le malade comateux est alimenté par voie intraveineuse. Des transfusions san­guines sont pratiquées sans délai en cas d’anémie sévère. Le traitement médical est à base de corticoïdes et d’anti­biotiques.

Résultat: Certains malades arrivent à survivre grâce aux efforts héroïques déployés par le personnel médical ; mais ils souffriront généralement de séquelles hépatiques irréversibles. Heu­reusement, cette maladie est peu courante.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com