Acouphènes : pourquoi opter pour la sophrologie ?

Les acouphènes concerneraient un adulte sur 10 en France. Une problématique extrêmement présente à laquelle la science et la médecine cherchent activement des solutions définitives. En attendant, d’autres solutions de support sont mises en œuvre pour que les personnes touchées regagnent en confort et la sophrologie semble proposer des techniques d’une certaine efficacité.

Les acouphènes, c’est quoi ?

Ce que l’on appelle des acouphènes sont des sifflements, des bourdonnements ou encore des grésillements d’oreille qui peuvent se présenter de manière continue ou intermittente. Ils touchent parfois une seule et parfois les deux oreilles. Lorsqu’un acouphène est persistant, il peut durer jusqu’à plusieurs années.

En cause dans 80% des cas : des troubles de l’audition et notamment une perte de l’audition. C’est d’ailleurs pour cette raison que les acouphènes se font de plus en plus présents avec l’âge. Selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), ce sont 10% des adultes qui sont touchés en France dont 1% souffrent d’une forme grave.


Que propose la médecine ?

Il n’existe pas actuellement de traitements des acouphènes qui soient 100 % efficaces et définitifs. Des solutions de support peuvent cependant être mises en œuvre avec notamment ce que l’on appelle des « masqueurs d’acouphènes ». Il s’agit de prothèses qui émettent un bruit de fond destiné à limiter la perception de ses acouphènes. On peut aussi citer la thérapie sonore, la stimulation magnétique transcrânienne, ainsi que les nombreux essais cliniques en cours très encourageants.

Par ailleurs, c’est aussi au niveau préventif que la médecine propose d’agir en limitant les risques de troubles auditifs.

Un mal-être également émotionnel.

Plus que les symptômes physiques relatifs aux acouphènes, ce sont aussi des troubles émotionnels qui peuvent être rencontrés. Stress, anxiété, mal-être, troubles du sommeil sont autant de symptômes fréquents dont souffrent ces personnes. S’ils ne sont pas pris également en charge, ils peuvent considérablement affecter la qualité de vie des personnes concernées.


Quelques lectures intéressantes:

Dès lors, avec l’accord de votre professionnel de santé, la sophrologie peut être une auxiliaire précieuse. Elle intervient non seulement sur les troubles associés aux symptômes physiques, mais permet aussi de changer sa perception de ses derniers.

Quelle action de la sophrologie dans les cas d’acouphènes ?

L’un des travaux les plus importants qui vont être réalisés en sophrologie dans le cadre d’un accompagnement aux acouphènes est le changement de perception que l’on aura des symptômes. Le praticien va en effet faire tout un travail de défocalisation visant à aider la personne accompagnée à changer de regard sur son trouble et à détourner son attention de ses problèmes d’audition.

Par ailleurs, des outils de gestion du stress et des émotions seront enseignés pour mieux gérer les conséquences du trouble et ainsi retrouver un quotidien plus serein et des nuits plus paisibles.

Le rôle du praticien va également permettre à la personne accompagnée de bénéficier d’une écoute bienveillante et d’un cadre de confiance dans lequel elle pourra se confier sur toutes les difficultés qu’elle rencontre, dans le cadre de ses acouphènes, mais aussi sur toutes ses autres difficultés de vie qui peuvent être des facteurs aggravants et même parfois déclencheurs.

Cet accompagnement en sophrologie doit être entendu comme un accompagnement complémentaire à celui d’un professionnel de santé (Notamment un ORL) et être considéré comme une aide à l’habituation, à la gestion du stress et au mieux-être.

Grégory RENAUX est un thérapeute validé du réseau therapeutes.com
Pour prendre RDV : https://www.therapeutes.com/sophrologue/paris/gregory-renaux