9 techniques puissantes pour éviter de procrastiner et avancer dans vos tâches

Imaginez cette scène, vous l’avez peut être déjà vécu:

Vous êtes en fin de semaine, un vendredi après-midi et le temps presse.

Vous travaillez d’arrache-pied pour terminer une tâche avant l’heure limite des 17 heures, tout en vous maudissant silencieusement pour ne pas l’avoir commencée plus tôt.


Comment vous en êtes arrivé(e) là ?

En y repensant bien, vous avez peut être perdu votre concentration: vous avez checké Facebook, vous avez fait des pauses-café excessives, vous avez discuté avec un collègue ou vous avez passé du temps sur Amazon…

C’est du temps consacré à d’autres tâches, moins importantes, qui pouvaient pourtant attendre le weekend, voire même la semaine prochaine.

Cette situation vous dit quelque chose ? oui ? vous n’êtes pas seul(e) !

La procrastination est un piège dans lequel nous pouvons tomber régulièrement. En fait, selon le conférencier Piers Steel, 95 % d’entre nous procrastinent à un certain point. Bien qu’il soit réconfortant de savoir que vous n’êtes pas seul, il peut être décevant de réaliser à quel point cela peut vous brider.

Ne pas confondre procrastination et paresse

La procrastination est souvent confondue avec la paresse, mais ce sont 2 comportements très différents.

La procrastination est un processus actif – vous choisissez de faire autre chose que votre tache prioritaire. Par contre, la paresse suggère l’apathie, l’inactivité et le refus d’agir.

La procrastination consiste habituellement à ignorer une tâche désagréable, mais probablement plus importante, en faveur d’une tâche plus agréable ou plus facile.

Mais céder à cette impulsion peut avoir de graves conséquences. Par exemple, même des épisodes mineurs de procrastination peuvent nous faire sentir coupables ou honteux. Cela peut entraîner une baisse de productivité et nous empêcher d’atteindre nos objectifs.

Si nous procrastinons sur une longue période de temps, nous pouvons nous sentir démotivés dans notre travail, ce qui peut mener à ces baisses de moral et même à la perte d’emploi dans des cas extrêmes.

Si vous avez du mal à remettre les choses à plus tard, essayez l’un des conseils suivants pour vous remettre sur la bonne voie :

Quelques méthodes simples pour éviter de procrastiner

1. Un miracle en 5 minutes

C’est l’une des meilleures techniques pour les personnes qui luttent contre la procrastination. Le miracle des cinq minutes consiste à se demander : “Que puis-je faire en moins de cinq minutes AUJOURD’HUI pour faire avancer les choses ?

Une fois que vous avez identifié votre action, réglez une minuterie de cinq minutes et passez cinq minutes à travailler sur la tâche.

Les recherches montrent qu’une fois que l’on commence une tache, on a beaucoup plus de chances de la terminer. L’explication: un phénomène psychologique appelé l’effet Zeigarnik, qui révèle que les tâches inachevées sont plus susceptibles de s’enliser dans votre mémoire. C’est aussi la raison pour laquelle notre esprit s’enlise dans une boucle en pensant à toutes les choses que nous n’avons pas encore terminées. Souvenez-vous : Une petite action, c’est encore de l’action. Cinq minutes peuvent faire toute la différence.

2. Une heure sans faille

Une heure sans faille consiste à mettre de côté toutes les distractions et à travailler sur des laps de temps de manière très concentré ( commencez par vingt minutes d’intervalle) suivies de courtes périodes de repos, afin d’exploiter la performance optimale de votre cerveau et de votre corps.


Quelques lectures intéressantes:

La science a découvert que notre cerveau traverse naturellement des cycles avec des pics et des baisses d’activité. Pour maximiser votre rendement, il est essentiel que vous profitiez des bons moments.

3. Organisez votre liste de choses à faire et établissez des priorités

Lorsque vous traversez des périodes intenses de travail, il peut être difficile de mémoriser tout ce que vous avez à faire. Restez organisé en dressant une liste de tout ce que vous devez faire. Une fois que votre liste est complète, priorisez ce qui nécessite le plus d’attention, combien de temps chaque tâche peut prendre, et quels éléments peuvent attendre. Sélectionnez quelques taches sur lesquelles vous pouvez vous concentrer immédiatement. Il peut être frustrant de savoir que certaines tâches moins prioritaires ne seront pas accomplies tout de suite, mais rappelez-vous que vous leur consacrerez bientôt du temps.

4. Vérifiez vos limites et déterminez à quoi dire non

En regardant votre liste, y a-t-il des taches qui vous surchargent ou qui vous exposent à un risque d’épuisement professionnel ? Y a-t-il des tâches pour lesquelles vous pouvez demander de l’aide à quelqu’un d’autre ? C’est noble de vouloir tout faire, mais si votre santé ou l’accomplissement d’une autre tâche peut être compromis, pensez à passer le relai.

5. Programmer des “rendez-vous” avec vos priorités afin de réduire la distraction ou la procrastination

Vous avez établi une liste de priorités et il est temps de vous mettre au travail. Planifiez votre journée comme si chaque tâche avait son propre rendez-vous. Si vous savez que vous avez déjà quelques réunions ou des autres rendez-vous pendant la journée, planifiez vos priorités à d’autres moments.

6. Prévoyez des pauses régulières et faites en sorte qu’elles comptent

S’autoriser des pauses plus longues peut vous aider à maintenir votre énergie et votre concentration pendant que vous travaillez. Mangez ailleurs que dans votre bureau, allez vous promener, vérifiez vos mails personnels ou pratiquez une méditation de 10 minutes. Lorsque vous quittez le travail à la fin de la journée, ne replongez pas dans vos mails pendant la soirée (piège du smartphone).

7. Créez des mesures incitatives pour rester motivé

Le sentiment d’accomplissement qui accompagne la réalisation d’une tâche est un pur plaisir.

La difficulté, c’est de commencer. Soyez créatif et pensez à des façons de vous récompenser après avoir atteint votre objectif. Certaines personnes en font un jeu: elles mettent régulièrement quelques pièces dans un bocal après avoir terminé une tâche quotidienne et, à la fin de la semaine ou du mois, le dépensent pour ce qu’elles veulent. Pour d’autres, c’est planifier de regarder leur émission de télévision préférée après un certain nombre d’heures de travail. Pour d’autres enfin, c’est créer un tableau et utiliser des couleurs ou des autocollants lorsqu’un travail est accompli. Pensez à des mesures incitatives qui peuvent vous aider à rester motivé – et continuez à vous récompenser.

8. Soyez flexible, pas parfait

Lorsque quelque chose ne se passe pas comme prévu, ajustez votre stratégie et continuez d’avancer. Vous devrez peut-être réécrire votre plan. Considérez votre plan comme un guide plutôt qu’une exigence.

9. Utiliser des techniques de visualisation

Imaginez-vous en train d’atteindre vos objectifs. Visualisez votre plan en cours d’exécution et imaginez les sentiments d’accomplissement que vous éprouverez.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com