Alimentation ayurvédique: les règles d’or à suivre

Nourrir le corps
Selon l’Âyurveda, prendre de la nourriture, c’est comme accomplir un sacrifice du feu (yajfia) ; dans ce rituel, nous sacrifions au feu digestif, au lieu du feu rituel. Si vous suivez un régime alimentaire sain, vous jouirez de la béatitude d’une vie saine. 

Petit déjeuner

Alimentation ayurvédique Pitta, vâta, kapha

Le petit déjeuner doit être léger en été, quand le feu gastrique est lent ; il doit être substantiel quand le feu est fort et que l’eau est froide. Le feu gastrique gagne peu à peu de la force à mesure que le jour avance ; ainsi, le matin n’est pas un moment propice à la digestion de repas lourds et importants. En même temps, ne pas manger du tout refroidit le feu digestif; aussi, commencer la journée sans donner du combustible au feu (agni), c’est comme commencer une longue route sans aucun carburant dans votre véhicule. Il n’est pas recommandé de jeûner au début de la journée.

Selon la saison et le constitution individuelle, on peut commencer la journée avec une nourriture saine et nutritive.Vous pouvez prendre des liquides nourrissants sous la forme de jus de légumes, par exemple : carottes, betterave, concombre et un petit peu de gingembre (pas pour les diabétiques) ou de jus de fruits (pomme, poire, raisins). Le jus d’orange est contre-indiqué à jeun, car il est trop acide. Mangez des fruits sucrés et juteux, puis des céréales, selon la période de l’année. Etant donné que le choix des aliments est considérable, il n’est guère possible de donner un conseil spécifique à cet égard.

Pour rendre le lait facile à digérer, il faut le faire bouillir avec une pincée de noix de muscade pour vâta, de cardamome pour pitta, et une tranche de gingembre frais pour kapha

Suivant les règles générales de la diététique ayurvédique, si une personne mince vâta prend du porridge, ce doit être du blé, cuit dans du lait et du sucre avec des noix et une touche de cannelle, et devant être mangé chaud. Une personne pitta peut prendre le même porridge chaud, mais sans noix . Mais une personne kapha doit consommer un porridge d’orge cuit avec des légumes, du sel gemme et du gingembre.

Pour rendre le lait facile à digérer; il faut le faire bouillir avec une pincée de noix de muscade pour vâta, de cardamome pour pitta, et une tranche de gingembre frais pour kapha.

Autres choix pour le petit déjeuner : pain complet avec miel cru, compote de pomme ou de poire avec des clous de girofle, raisins secs et figues ayant trempé toute la nuit, amandes trempées émondées avec du lait chaud, mangues, suivies par du lait, de l’amlaki , légumes crus ou curts, avec un peu de beurre clarifié. On peut aussi mélanger frurts secs (noix), épices, fruits et lait, et consommer cela chaud ou froid. Lune de ces boissons énergétiques consiste en une préparation d’amandes écrasées avec une pincée de cannelle, mélangée avec du lait chaud. Il s’agit de prendre un repas frais et nourrissant, qui donne de la force, mais maintient le corps léger:

En se concentrant sur les fonctions basiques du corps humain, comme la digestion, la circulation et l’élimination, l’Âyurveda encourage l’individu à faire les choix corrects selon la capacité corporelle. C’est une œuvre de longue haleine, de correction du mode de vie, et de rétablissement de l’équilibre du corps.

Le déjeuner: le principal repas de la journée

Le déjeuner dort être le repas principal de la journée. C’est à midi que le soleil est le plus fort ; ainsi, pitta, l’élément chaud, est alors le plus fort dans notre corps, entre midi et 2 heures. Le feu digestif est fort, et le corps est capable de digérer une grande variété d’aliments. L’idéal serait d’avoir les six parfums (rasa) dans ses repas. Le déjeuner doit être fraîchement préparé et chaud. Les mets froids diminuent les feux digestifs. On peut dire la même chose des produits de la restauration rapide, des mets surgelés ou en conserve, et des restes de la veille, ou des aliments ayant des conservateurs ou des additifs. Ils sont faiblement nutritifs,et lourds à digérer. SI l’on a un bas niveau d’énergie, un corps douloureux, ou des troubles gastriques, la première chose à voir c’est le régime alimentaire. Il se peut que son alimentation quotidienne comporte des aliments qui sapent l’énergie.

Vous aimerez aussi :  Perforation du tympan: Symptômes - Que faire ?

Il est préférable d’examiner attentivement ce que l’on mange, mettre un terme aux vieilles habitudes alimentaires, si c’est nécessaire, et se contenter de ce que la générosité de la nature met à notre disposition.

Etant donné que le déjeuner doit être le repas principal, il est nécessaire de veiller à ce qu’il soit sain et nutritif. et satisfaisant.

Exemple repas ayurvédique:

Idéalement, un repas qui comprend des céréales, des haricots ou des lentilles, des légumes, des épices et du lassi (une sorte de yogourt liquide indien), ou du petit lait, est digeste, nutritif et équilibré.

On ne doit pas avoir pour seules céréales le riz et le blé ; il faut aussi, d’autres jours, prendre du millet, de l’orge, du sarrasin, du quinoa et de la semoule. Ainsi, le déjeuner devrait consister en légumes, céréales, et aliments riches en protéines comme les légumineuses, les lentilles, les pois chiches, le soja ou le fromage blanc.

Des aliments non végétariens comme le poulet ou le poisson, ou toute autre viande, ne doivent être consommés qu’au repas de midi. L’Âyurveda donne aussi des directives précises au sujet de la consommation d’eau pendant les repas. On ne doit prendre qu’une petite quantité d’eau pendant le repas, et ne reprendre de l’eau qu’au bout d’un certain temps après le repas. l’.eau doit être chaude ou de température normale, mais jamais froide. L’.eau froide gène le processus de digestion, de métabolisme et d’assimilation.

Il faut manger son déjeuner assis, dans une position confortable, en compagnie de gens agréables, et dans un environnement plaisant. La règle générale pour les personnes vâta, c’est de manger chaud, et des préparations sucrées. La caféine a un effet déshydratant, et, ainsi, perturbe vâta : aussi est-il préférable de prendre des tisanes.

Pendant le déjeuner, évitez les salades froides, les boissons froides, les boissons glacées, les desserts glacés, et les épices piquantes : prenez plutôt des aliments huileux comme les céréales, les noix et les graines. Les légumes doivent être bien cuits. On ne doit manger en salade que de petites quantités de verdure. Des produits de céréales complètes (pain, tortillas), du riz à la vapeur et des flocons d’avoine cuits dans beaucoup d’eau sont bons pour la santé des personnes vâta. Du petit lait fait à partir de yogourt frais (une part de yaourt et six parts d’eau avec de la poudre de graines de cumin rôties et du sel) doit faire partie du repas.

Les personnes pitta doivent consommer des aliments juteux, rafraîchissants, avec un contenu d’eau élevé.

Evitez les aliments épicés (avec piments, poivre, etc.), évitez aussi les aliments frits, le vinaigre, les yogourts et le fromage (prenez plutôt du fromage blanc). Le repas principal doit consister en céréales, en riz basmati blanc ou en orge, avoine ou amarante. Les meilleurs légumes sont les haricots mung ou les haricots nains (kidney) ; tous les autres doivent être pris avec modération. Sont permis les légumes saisonniers juteux, mais évitez les épinards et les tomates. Les personnes pitta peuvent prendre, si elles le souhaitent, du petit lait sucré.

Vous aimerez aussi :  Ongles incarnés des orteils: Causes et Traitements

Les personnes kapha doivent manger surtout des légumineuses cuits, avec un peu de céréales épicées selon le goût (il ne faut prendre que très peu de sel). Ils doivent éviter les desserts sucrés, le fromage et la viande. Réduisez le froment et le riz, et remplacez-les par l’orge, le millet, le maïs, le sarrasin, le seigle, le quinoa et les flocons d’avoine. Tous les légumes, dont les légumes verts, feuillus, sont conseillés. Prenez du petit lait salé avec du cumin, une pincée de poudre de gingembre séchée et du poivre noir en poudre.

Si l’on n’a pas faim à midi, ou que l’on se sent lourd et somnolent une ou deux heures après un repas, cela indique que le feu digestif est faible, et doit être traité par des aliments qui améliorent la digestion. Parmi ces remèdes, il y a un morceau de gingembre frais avec un peu de jus de citron et du sel gemme avant un repas complet. Cela produit une sécrétion des jus digestifs, et garde l’haleine fraîche.

Au lieu de la caféine qui augmente les niveaux de stress, il vaut mieux prendre une tisane au citron, au gingembre ou de l’eau chaude nature, qui aident à désintoxiquer le corps.

Si l’on a faim plus tard dans la journée, il convient de manger des raisins secs, des dattes, des amandes, des noix, du riz soufflé salé ou nature, et des fruits juteux.

Il est bon de changer de type d’alimentation selon les changements saisonniers. Par exemple, on peut manger des graines de sésame (til) ou des noix moulues rôties, ou d’autres friandises qui en sont dérivées en hiver; elles sont caloriques et nutritives. Le principe fondamental du choix diététique, c’est de manger selon les exigences de son corps, pour jouir de la meilleure santé possible.

L’idée est de renforcer la conscience intérieure que le corps a de lui-même, et mettre au point une stratégie de vie qui réduit au minimum le risque de maladie. Les omissions peuvent être facilement corrigées, si l’on œuvre dans cette direction. Il est certain que notre corps est déjà aux prises avec les tensions associées aux aliments. Il peut être nécessaire de changer votre type d’alimentation et d’incorporer les aliments qui sont essentiels pour votre constitution spécifique, et de vous y adapter. La règle d’or; c’est de créer un équilibre, partout où il fait défaut.

Le dîner

La nuit, les pouvoirs digestifs ne sont pas assez forts pour digérer une grande quantité de nourriture et des préparations lourdes. On doit éviter de faire un dîner copieux. Plus on mange tard, moins on doit consommer: Le plus souvent le dîner doit consister en aliments légers, faciles à digérer: Il est préférable de s’abstenir d’aliments lourds comme le yogourt, les desserts épais, les viandes et la nourriture froide. Ils peuvent rester dans l’estomac, non digérés pendant des heures.

L’Âyurveda recommande de marcher après le repas du soir (minimum 100 pas). Des activités relaxantes sont plus favorables à un sommeil réparateur que des activités épuisantes (physiques ou mentales).