A qui s’adresse la naturopathie ?

La naturopathie trouve ses fondements dans la Grèce antique. On la retrouve aussi bien présente dans les plus anciens écrits esséniens.

Selon le Larousse médical Edition 2000, elle représente l’ensemble des pratiques visant à aider l’organisme à guérir de lui-même par des moyens exclusivement naturels… Elle consiste à renforcer les réactions de défense de l’organisme par diverses mesures d’hygiène…, aidées par les seuls agents naturels…

A qui s’adresse la naturopathie ?

En premier lieu, elle s’adresse à des personnes bien portantes qui souhaitent tout mettre en oeuvre pour rester en bonne santé.

En ce qui concerne les personnes malades, la naturopathie privilégie la stimulation des capacités naturelles d’autoguérison du corps et s’attache à activer, nourrir et renforcer ces mécanismes plutôt qu’à supprimer des symptômes.

En effet, supprimer un symptôme sans en avoir supprimé la cause c’est s’exposer :

  • à un risque de récidive sur le même organe,
  • à ce que la maladie « choisisse » un autre organe pour se manifester,
  • à ce que la cause s’exprime à travers un symptôme plus grave, plus dangereux pour l’organisme.

Sans une réponse adéquate de la part de la personne, cet engrenage peut aller très loin… trop loin.

Le but de la naturopathie est donc de ramener la personne à un réel état de santé et non de se contenter de faire sauter un symptôme comme on mettrait un pansement « pour ne plus voir ».

Enfin, elle peut être mise en place conjointement à un traitement allopathique pour atténuer les effets secondaires des traitements ou renforcer des médications indispensables. Elle ne se substitue pas à la médecine allopathique, elle en est complémentaire.

Vous aimerez aussi :  Pitoulier comestible: Plante médicinale astringente et antidiarrhéique

Les 4 règles de la naturopathie

La naturopathie obéit au « corpus hippocratique »qui se résume en quatre règles très simples :

  • Primum non nocere – D’abord ne pas nuire

Les symptômes d’une maladie peuvent être des manifestations d’un processus de guérison. Il ne s’agit donc pas de les contrer mais de favoriser le processus naturel de guérison du corps.

  • Vis medicatix naturae – La nature recèle son propre pouvoir de guérison

Le corps possède les capacités de se préserver en bonne santé et de la retrouver lorsqu’il l’a perdue. Il convient donc de tout mettre en oeuvre pour lui faciliter la tâche, et non le contrer.

  • Tolle causam – Découvrir et traiter la cause

Les symptômes, la maladie, ne sont que les marques visibles des véritables dérèglements. Ce n’est qu’en recherchant et éliminant la cause de ces dysfonctionnements, en rétablissant l’équilibre naturel, que la personne peut recouvrer la santé.

  • Docere – Enseigner

Le naturopathe est avant tout un éducateur de santé et un coach de vie qui perçoit l’individu dans sa globalité, le guide sur la voie de la guérison et lui enseigne comment prendre soin de lui-même pour rester en bonne santé (compréhension de l’approche holistique, alimentation et prévention).

Les diverses techniques utilisées en naturopathie

La naturopathie met en oeuvre un ensemble de méthodes de soins faisant partie des médecines douces et visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels.

La phytothérapie, l’aromathérapie, les Fleurs de Bach, la sophrologie, l’hypnose, le Reiki, la méditation, le yoga, l’ostéopathie, l’homéopathie, la diététique,… sont autant de techniques qui en font partie intégrante.

Vous aimerez aussi :  Quels sont les bienfaits du tamarin ?

Véronique Vauclaire
Naturopathe
Contact
veronique-vauclaire.fr