10 façons de vivre plus longtemps en bonne santé

Alors que nous n’avons pas encore réussi à inventer une potion qui nous donnera l’impression et l’apparence d’une jeunesse éternelle, il existe des moyens d’augmenter notre espérance de vie. Qu’il s’agisse de faire une promenade dans le parc, de manger quelque chose d’épicé ou d’aider les autres, vous serez surpris par ces moyens faciles et naturels qui permettent de vivre plus longtemps.

1.Passer du temps dans la nature

Faire une promenade dans des espaces verts peut vous aider à vivre plus longtemps. Une étude récente a révélé que les femmes qui vivaient à proximité de zones avec beaucoup d’espace vert ont réduit leur risque de décès de 12%.(1) Vivre plus longtemps n’est pas le seul avantage qui est ressorti de cette étude. Les chercheurs ont noté que passer du temps dans les espaces verts augmentait également l’engagement social, ce qui améliore les relations et nous rend plus heureux. Et aussi l’activité physique qui est bonne pour la santé mentale : toutes les bonnes raisons de déposer le smartphone et de passer du temps à l’extérieur.

Si vous vivez dans une jungle en béton, avoir simplement  une vue sur un espace vert peut stimuler votre humeur, que vous vous promeniez ou non.



2.Choisir le bon régime alimentaire

Changer d’alimentation est l’une des choses les plus simples et enrichissantes qui permet le prolongement de l’espérance de vie. La science nous montre que plusieurs régimes ont tendance à augmenter l’espérance de vie, donc vous êtes susceptible de trouver celui que vous appréciez. Le régime des Zones bleues, par exemple, prend ses origines dans plusieurs régions du monde où les personnes vivent le plus longtemps et repose sur la consommation d’aliments frais, complets, de produits laitiers et fermentés comme le kefir et le natto.

Le régime d’Okinawa, de l’île japonaise d’Okinawa, qui possède certains des plus anciens habitants du monde, repose sur la consommation d’une variété de fruits et de légumes colorés. À l’exception des viandes et des fruits de mer de haute qualité, le régime d’Okinawa est principalement constitué de plantes et limite les céréales et les produits laitiers. Les chercheurs croient que l’une des raisons pour lesquelles ses habitants vivent si longtemps est leur attitude envers la nourriture. Ils suivent une philosophie qui se traduit par la règle du ventre à 80 % (Hara hachi bun me)

Le régime méditerranéen est également associé à une durée de vie plus longue, probablement parce qu’il est combiné avec des aliments anti-inflammatoires qui protègent contre une variété de maladies, y compris les maladies cardiaques, le cancer et le diabète. Les légumes, les fruits, les noix, les graisses saines comme l’huile d’olive, les produits laitiers de haute qualité et même le vin rouge sont les produits de base du régime méditerranéen.

Ce que ces régimes ont tous en commun, c’est qu’ils sont en grande partie fondés sur des plantes. Et lorsque la viande et les fruits de mer sont consommés, il est recommandé qu’ils soient de la meilleure qualité possible et consommés avec modération: l’élevage en plein air et les aliments biologiques sont à prendre en considération pour ce régime.

Si ces régimes se révèlent être bon pour la santé, quels sont les  aliments que devriez-vous éviter ?

Il est recommandé d’éviter l’huile de colza, qui est presque toujours génétiquement modifiée et est une huile partiellement hydrogénée;  la viande de porc et la viande de porc transformée comme le bacon et la saucisse, qui peuvent augmenter le risque de cancer;  les crevettes, qui contiennent souvent des antibiotiques et des produits chimiques illégaux, et le tilapia cultivé, qui est chargé de polluants, d’antibiotiques et de pesticides cancérigènes.

3. Faites du sport (Vous n’êtes pas obligés de courir vite !)

Après une séance d’entraînement difficile, vous devriez vous demander si la douleur musculaire et les courbatures en valent la peine. Il s’avère que si vous jouez à un sport de raquette, nagez, faites de l’aérobic ou faites du vélo, vous prolongez certainement votre espérance de vie. (3)

Une étude sur plus de 80 000 adultes a révélé que ces quatre activités offraient de net avantages sur la durée de vie- par exemple, le risque de décès est inférieur de 47% chez les adultes qui pratiquaient un sport comme le tennis ou le badminton, alors que le risque de décès par  maladie cardiovasculaire était de 56 % plus faible chez les personnes qui jouent un sport de raquette. Selon les auteurs de l’étude, «ce n’est pas seulement combien et à quelle fréquence, mais aussi quel type d’exercice vous faites, c’est ce qui semble faire la différence».

Une étude a révélé que les personnes âgées faisant des exercices au moins deux fois par semaine diminuent de 46% leur risque de décès. Ils ont également un risque de 41 % moins élevé de mourir de maladies cardiovasculaires et un risque de 19% moins élevé de mourir de cancer. (4)

Alors que les chercheurs ne savent pas exactement ce qui, dans les exercices, augmente l’espérance de vie, l’étude a permis de constater que les personnes qui faisaient du sport avaient plus de chances d’avoir un poids corporel normal, de faire de l’aérobie et de rester à l’écart de l’alcool et du tabac, ce qui pourrait également avoir une incidence positive sur la durée de vie.

Si le running est davantage votre style, rassurez-vous : vous n’avez pas à courir vite ! En fait, courir lentement pourrait vous aider à vivre plus longtemps. Une étude danoise a constaté que les joggeurs qui courent à un rythme lent ont un taux de mortalité plus faible que les non-joggers, tandis que les coureurs les plus rapides n’ont pas vécu plus longtemps que les non-joggers  (5) Alors, lors de votre prochaine course, ralentissez et sentez les roses.

4.Le jeûne occasionnel

Le jeûne est un bon moyen de perdre du poids, d’augmenter la sensibilité à l’insuline et d’abaisser les niveaux de cholestérol. Les chercheurs pensent que c’est en effet un prolongateur de vie. L’idée est que lorsque le corps n’est pas occupé à digérer des aliments ou à essayer d’éliminer les toxines et, à la place, il se met à l’état de jeûne, il «s’éteint» et permet aux cellules de se réparer et de créer de nouvelles cellules souches.

Une étude menée en 2015 a révélé que le jeûne périodique – il est recommandé de réduire le nombre de calories pendant cinq jours une fois par mois – a eu un impact qui a duré jusqu’à six mois après le jeûne. Ils ont constaté que les biomarqueurs pour le cancer, le vieillissement, le diabète et les maladies cardiovasculaires ont tous diminué après le jeûne. (6)

Heureusement, il existe également aussi des avantages avec le jeûne intermittent pour des périodes plus courtes. Les femmes peuvent essayer le  jeûne intermittent, version modifiée, afin de s’assurer que leurs hormones ne soient pas hors de contrôle.

Vous aimerez aussi :  Le garam masala aide à la digestion, favorise le système immunitaire et plus encore

5.Continuez de bouger après le travail

Si vous êtes assis à votre bureau toute la journée, cela peut être aussi dangereux que de sortir pour fumer une cigarette.  (7) Heureusement, vous pouvez combattre cela en vous exerçant quotidiennement. Si votre journée de travail est en grande partie sédentaire, ajouter une heure d’activité physique modérée en dehors des heures de travail peut annuler le risque accru de décès lié à la sédentarité.

Vous pouvez vous demander comment trouver une heure supplémentaire dans votre journée. Heureusement, les mouvements sont cumulatifs, donc quelques minutes ici et là de mouvements supplémentaires tout au long de la journée peuvent réellement s’additionner.

Faîtes des étirements de 25 minutes et faites une pause de 5 minutes. Non seulement cela aide à rester concentrer sur la tâche à accomplir, mais c’est aussi un rappel pratique de se lever et de bouger presque toutes les demi-heures. Si vous voulez vraiment rester actif pendant la journée, vous pouvez également investir dans tapis roulant spécial pour vous aider à obtenir des bénéfices supplémentaires au bureau. Il a même été démontré que les bureaux debout réduisent le risque de maladie chronique et agissent comme un prolongateur de vie.

6.Arrêtez de regarder autant la télévision!

Le « Netflix & chill » («regarder Netflix et se détendre») pourrait vous tuer. Comme le fait de rester assis toute la journée au bureau, regarder des heures de télévision signifie que vous êtes probablement étendu sur le canapé et donc sédentaire. Les personnes qui regardent la télévision pendant trois heures ou plus le soir doublent leur risque de décès prématuré par rapport aux personnes qui ont regardé une heure ou moins la télévision. (8) (9)
Si vous êtes un habitué du binge watching (visionnage boulimique) de séries ,il est peut-être temps de limiter votre consommation de télévision, ou tout du moins vous assurer de rester en mouvement tout en la regardant. Donnez-vous un un programme à effectuer, tout en regardant vos émissions préférées, comme des flexions, des crampes, des squats et des lâches, ou garder le téléviseur en arrière-plan pendant que vous faites quelque chose de plus actif, comme le dîner.

7.Entourez-vous d’amis

Les amis et la famille peuvent parfois vous rendre fous, mais ils pourraient vous aider à vivre plus longtemps. L’étude sur le bonheur  d’Harvard a révélé que des liens et des relations sociales solides et significatives sont les clés de la vie heureuse. C’est logique, car les personnes qui sont solitaires ou isolées ont un risque de mourir plus élevé que ceux qui ont une forte vie sociale. (10) Si, vos amis habitent loin utiliser facebook ou d’autres réseaux sociaux pour garder le contact peut-être un puissant prolongateur de vie.

Une étude a révélé que les personnes sur Facebook ont 12% de risques en moins de mourir que celles qui n’y sont pas. Et lorsque les gens utilisent le site pour renforcer leurs relations hors ligne, en postant un message par exemple ou en écrivant sur le mur Facebook, , ils augmentent leur longévité.

Ce pourrait être parce que le fait d’échanger avec des personnes en ligne renforce le sentiment d’être entouré, ce qui contribue à réduire le stress.

8. Continuez  à apprendre tout au long de votre vie

Ce n’est pas seulement que les  personnes plus intelligentes font de meilleurs choix, mais leurs gènes contribuent réellement à une  durée de vie plus longue. (11) Mais si vous ne disposez pas d’un QI hors du commun, fréquenter la bibliothèque locale pourrait vous aider.

Une étude menée sur plus de 3 600 personnes a révélé que, en moyenne, les lecteurs réguliers vivaient presque deux ans de plus que les personnes qui ne lisaient pas de livres. (12) Ceux qui ont lu jusqu’à 3,5 heures par semaine étaient 17% moins susceptibles de mourir au cours des 12 années où les participants ont été suivis. Ceux qui ont lu davantage avaient 22% de risques en moins de mourir.

9.Mangez du piment !

Ajouter un peu de saveur à votre vie pourrait vous aider à vivre plus longtemps. Il s’avère que manger certains piments joue un rôle sur votre durée de vie, ce peut réduire le risque de décès de 13%. (13) Bien que les chercheurs n’aient pu déterminer précisément ce qui dans le piment aiderait à allonger l’espérance de vie,  jusqu’ici, tous les indices pointent vers la capsaïcine, l’ingrédient actif des légumes. C’est un antimicrobien, ce qui fait que la capsaïcine dans les piments est susceptible de lutter contre les bactéries et de nous maintenir en bonne santé.

Essayez d’ajouter du piment à vos repas pour profiter d’un peu de chaleur et pour rallonger votre durée de vie.

10.Faites du bénévolat

Donner fait du bien et cela pourrait aussi vous aider à vivre plus longtemps. Une étude de l’Université du Michigan a révélé que les gens qui se portent volontaires avec des motivations désintéressées vivent plus longtemps que les personnes qui ne se portent pas volontaires. (14) Fait intéressant, cependant, les personnes qui se sont portées volontaires pour des raisons intéressées comme- «ça m’aide à me sentir bien» ou «ça fait bien sur mon CV» – n’obtiennent pas les mêmes bénéfices.

Dans un groupe des 2 384 non-bénévoles, 4,3%  sont décédés tandis que seulement 1,6% de volontaires altruistes sont décédés. Pour les bénévoles intéressées le pourcentage de décès est semblable à celui des non-bénévoles (4%). Il est fascinant de voir que nos corps savent si nous faisons quelque chose pour être utiles ou simplement pour nous aider nous mêmes.

Cependant, pour beaucoup de personnes qui auraient pu commencer  le bénévolat avec des raisons intéressées  cela se transforme souvent en quelque chose de plus significatif, quand ils commencent à voir l’impact de leur engagement. S’impliquer dans sa communauté locale est également un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de créer de nouvelles amitiés, ce qui joue un rôle en nous aidant à vivre plus longtemps.

 

Récapitulatifs sur les moyens d’allonger son espérance de vie

 

  • Il existe des façons relativement simples et naturelles d’augmenter vos chances de vivre plus longtemps.
  • Par exemple cela peut être la musculation et l’aérobie. Les sports de raquette sont également efficaces.
  • Le fait de courir à un rythme plus lent diminue votre risque de décès et une étude danoise a révélé que ceux qui couraient vite ne vivaient pas  plus longtemps que ceux qui ne courent pas.
  • Les personnes suivant le régime méditerranéen, Okinawa ou Blue Zones ont tendance à vivre plus longtemps, mais le jeûne intermittent peut également augmenter votre longévité, comme le montre les études
  • Les relations sociales semblent aussi jouer un rôle sur la durée de vie.

 

Source : draxe.com

Crédit photo:pixabay.com