Troubles mineurs de la grossesse

Dès qu’une femme est sûre d’être enceinte, elle doit consulter un médecin. Les quelques troubles habituels en cours de grossesse sont les suivants :

  • Constipation, flatulences, brûlures d’estomac : troubles dus à la pression exercée par le fœtus sur les intestins. Pour lutter contre la constipation, il ne faut surtout pas prendre de laxatifs mais plutôt boire beaucoup et manger des fruits (prunes ou figues en particulier). Pratiquer régulièrement un exercice physique léger peut être d’un grand secours. Les boissons gazeuses et les aliments riches en graisse sont à éviter.
  • Maux de tête : s’ils sont bénins, vagues et transitoires, il n’y a pas lieu de s’en inquiéter ; lorsqu’ils deviennent intenses, il faut consulter un médecin.
  • Douleurs lombaires : elles sont le fait d’un déséquilibre du corps dû à la saillie de l’abdomen et à la tension exercée sur les ligaments de l’utérus. On peut les atténuer en portant des chaussures à talons plats pendant la grossesse. Dor­mir dans la position du foetus les soulage également.
  • Difficultés respiratoires : le fer ab­sorbé par le foetus réduit pour la mère la quantité de globules rouges porteurs d’oxygène, ce qui se traduit par un essoufflement à l’effort ou une gêne respiratoire. Si le trouble est relative­ment important, il faut consulter un médecin (voir Carences alimentaires dans la grossesse 236).
  • Varices : si la femme était déjà sujette aux varices, la grossesse ne fera qu’ag­graver l’état. Des varices peuvent égale­ment apparaître dans les jambes, le bassin et la vulve. Des vêtements trop serrés contribuent souvent à les faire naître. Il est recommandé dans ce cas de porter des bas compressifs et de se reposer souvent. Il faut également dor­mir la nuit les membres inférieurs surélevés.
  • Hémorroïdes : il arrive que la pression exercée dans la région anale par les organes génitaux hypertrophiés provo­que des hémorroïdes. La constipation et l’effort à la défécation aggravent cet état. Les pommades et les compresses humides soulagent.
  • Mal de dents : le fœtus absorbe une grande part du calcium de la mère, aussi le régime alimentaire de celle-ci doit-il comporter en abondance des aliments riches en calcium (voir Carences alimen­taires dans la grossesse 236).
  • Salivation excessive : si elle n’est pas traitée, la sécrétion excessive de salive peut provoquer des troubles gastriques. Une bonne hygiène buccale, une pâte dentifrice alcaline et un apport en vitamines donnent de bons résultats.
  • Démangeaisons (prurit) : elles résul­tent de la tension abdominale, mam­maire et vulvaire. Elles finissent par disparaître spontanément.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com