Sciatique: Symptômes, Prévention, Traitement

La sciatique correspond à une inflammation le long du nerf sciatique – le nerf le plus volumineux de l’orga­nisme, qui va de la fesse jusqu’au pied. La sciatique atteint davantage les hom­mes que les femmes, dans une tranche d’âge se situant entre trente et cinquante ans.

La cause la plus fréquente en est une compression de la racine du nerf due à une rupture ou à un glissement du disque intervertébral, ou à une arthrose. D’une façon générale, toute compres­sion du nerf due aux causes les plus variées (vaisseaux sanguins dilatés, constipation, tumeur ou infection d’un organe avoisinant) peut entraîner les mêmes effets.

L’immobilisation occasionnée par un long trajet en voiture, le soulèvement d’un poids important peuvent favoriser l’apparition d’une sciatique


La sciatique peut être aggravée par l’exposition au froid et à l’humidité, par un travail musculaire excessif durant la phase aiguë ou par une mauvaise atti­tude statique.

Danger : La sciatique ne présente pas de risque vital et n’affecte pas la longévité, mais c’est une maladie éprou­vante par les douleurs extrêmement vives qu’elle provoque.

Sciatique Symptômes :

Le symptôme premier de la sciatique est une douleur intense qui part de la fesse et suit le trajet du nerf. La douleur s’atténue ensuite, ou dispa­raît, puis revient avec la même intensité.


Quelques lectures intéressantes:

S’il s’agit d’une sciatique vertébrale due à une atteinte de la racine du nerf, la douleur peut être aggravée par un éternuement, une quinte de toux, lors de a défécation ou de tout autre effort. Si ia sciatique est causée par une hernie discale ou un glissement du disque inter­vertébral (souvent dus au soulèvement d’un objet pesant), la douleur est en général très aiguë, en coups de poignard.

Le nerf devenant sensible sur tout son trajet, la douleur entrave les mouve­ments de la jambe. Lorsque le patient tend la jambe, il ressent comme une pointe douloureuse dans la fesse. Traitement : Le repos au lit sur un matelas dur, un oreiller placé sous le genou, l’immobilisation du dos par un corset, un lombostat de soutien pour les reins soulageront le malade. Un traite­ment local par la chaleur – boules d’eau chaude, cataplasmes, couverture élec­trique, diathermie – peut être salutaire, associé à de l’aspirine.

L’acupuncture, enfin, est parfois utili­sée avec succès.

Sciatique Prévention :

Soulever les objets pesants d’une façon correcte. Éviter les mau­vaises attitudes statiques. En position assise, se tenir le dos droit et non contracté, jamais sur une seule fesse ou sur le bord de la chaise.

Pronostic : La guérison de la sciatique ne peut intervenir qu’après identifica­tion et traitement de sa cause.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com