Scarlatine: Symptômes, Prévention et Traitement

Scarlatine

Due au streptocoque groupe A, la scarlatine se caractérise par une éruption de couleur rouge sur l’ensemble du corps. Elle affecte les personnes de tous âges, de toutes races et des deux sexes, mais elle est la plus fréquente entre la fin de la petite enfance et l’adolescence ; elle est rare dans les pays tropicaux. La personne atteinte est en général immunisée pour le restant de ses jours. Bien qu’en baisse depuis quelques années, elle constitue toujours une maladie grave, surtout du fait des éventuelles complications.

Contagion : La scarlatine est très conta­gieuse, mais certains sujets présenteront un cas bénin, tandis que d’autres seront des porteurs asymptomatiques. Elle se transmet par inhalation de gouttelettes en suspension dans l’air ou par contact direct avec le patient. Les malades doivent donc être tenus à l’écart. Incubation : De un à quatre jours, avec une apparition soudaine.


Durée : De une à deux semaines. Danger : Les antibiotiques ont limité, mais non supprimé, les risques de complications – infection entraînant une surdité permanente, néphrite, pneumo­nie, méningite, encéphalite, rhumatisme scarlatin.

Scarlatine Symptômes :

La maladie apparaît brus­quement, avec des vomissements fré­quents, une fièvre pouvant atteindre 40,5 °C, une angine rouge. Le symptôme caractéristique est une langue chargée et blanche, avec des papilles rouges hypertrophiées. L’enduit qui recouvre la langue disparait assez vite, et celle-ci prend l’aspect d’une fraise rouge vif. Le palais déjà enflammé se couvre de taches écarlates. Des membranes d’un gris jaunâtre peuvent également se former sur les zones enflammées de la bouche ou du pharynx.


Quelques lectures intéressantes:

Le deuxième jour, une éruption très dense de petits points rouges, qui blanchissent quand on les presse, gagne tout le corps à partir du cou et de la poitrine. Des lignes d’un rouge plus sombre se dessinent par-dessus l’érup­tion dans les plis de la peau. Le visage est empourpré sauf autour de la bouche (caractéristique essentielle de cette ma­ladie). Les ganglions lymphatiques se gonflent dans le cou.

Au bout d’une semaine, la peau commence à peler, processus qui peut se poursuivre durant plusieurs semaines. L’urine est très colorée et peu abon­dante, le nombre de globules blancs élevé.

Scarlatine Traitement :

Il faut prescrire de la pénicilline avant même que le diagnostic soit définitif. Point important : même dans les cas bénins, les antibiotiques doivent être administrés pendant au moins dix jours afin de prévenir toute fièvre rhumatismale.

La durée de l’alitement est fonction de l’état du malade. Le rôle de l’alimen­tation est essentiel. On peut contrôler la fièvre avec une éponge imbibée d’eau tiède (avec de l’aspirine pour les per­sonnes âgées). Si le cou est enflé et douloureux, des compresses chaudes ou froides apporteront un soulagement.

Une surveillance constante est la meil­leure garantie contre les complications infectieuses ou non infectieuses.

Scarlatine Prévention :

Elle n’est pas entièrement possible car certains porteurs semblent être en parfaite santé. Il faut tenir les enfants d’âge scolaire à l’écart des patients.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com