Pneumothorax: Définition, Prévention, Symptômes, Traitement

Pneumothorax définition: Le pneumothorax est caractérisé par un épanchement d’air entre les deux feuillets de la membrane pleurale, qui sont normalement en contact l’un avec l’autre, et par un affaissement pulmo­naire. En dehors du pneumothorax provoqué à des fins thérapeutiques (par exemple, dans la tuberculose), il peut avoir trois formes :

  • pneumothorax traumatique
  • pneumothorax idiopathique (spontané)
  • pneumothorax suffocant (« à soupape »)

Pneumothorax traumatique : il est causé par un traumatisme thoracique (impact d’une balle, accident auto­mobile) entraînant une perforation de la cavité pleurale et la pénétration d’air.

Pneumothorax idiopathique : dans la majorité des cas, il survient sans raison particulière. Parfois il est causé par la rupture d’une bulle sur la membrane pleurale, qui fait pénétrer de l’air à l’intérieur de la cavité. Cette bulle peut être due soit à une lésion résultant d’une infection, soit à un défaut congénital. La bulle peut se rompre à l’occasion d’un effort soudain (toux, éternuement), ou s’ouvrir d’elle-même, lorsque le patient est endormi, si elle a atteint son point de maturité. Cette forme s’observe cinq fois plus souvent chez les hommes jeunes que chez les femmes. Après l’âge de quarante ans, le thorax spontané est causé par une pneumopathie préexis­tante.


Pneumothorax suffocant : une perfo­ration se forme dans la membrane pleurale, qui, sous l’effet de la pression, permet à l’air de pénétrer dans la cavité pleurale, mais non d’en ressortir, un peu à la manière d’une soupape. Lorsque la cavité pleurale est remplie d’air, elle entraîne un affaissement partiel du poumon, et déplace le cœur et d’autres organes voisins.


Quelques lectures intéressantes:

Danger : La seule forme dangereuse est celle du pneumothorax suffocant. Lorsque la cavité pleurale se remplit d’air qui ne peut plus en ressortir, la respiration devient difficile, entraînant une anxiété intense. Le pneumothorax suffocant est une urgence médicale, qui requiert l’aspiration de l’air à l’aide d’un cathéter et d’une pompe. Un masque à oxygène est souvent nécessaire.

Pneumothorax Symptômes :

Le pneumothorax sur­vient brutalement, se manifestant par une douleur thoracique intense, aiguë, une difficulté respiratoire, un essouffle­ment, une toux modérée sans expecto­ration. La douleur est aggravée par l’inspiration localisée en général à l’hémithorax atteint, elle peut s’éten­dre à l’épaule, mais n’irradie pas le long du bras, à la différence de celle d’une crise cardiaque. Le pneumotho­rax apparaît clairement à la radiographie.

Les symptômes du pneumothorax suffocant sont les mêmes que ceux du pneumothorax spontané, mais ils sont plus intenses et accompagnés d’anxiété (voir plus haut).

Pneumothorax Traitement :

Dans certains cas, le pneumothorax spontané se résorbe de lui-même, nécessitant seulement le repos jusqu’à ce que la plèvre cicatrise et que le poumon retrouve son état normal, ce qui demande deux à quatre semaines. Lorsque c’est nécessaire, comme dans le cas du pneumothorax suffocant, on insère un cathéter dans la cavité pleurale pour en aspirer l’air et permettre au poumon de se dilater à nouveau.

Résultat: Le pneumothorax spontané a un pronostic favorable.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com