Massage ayurvédique: les principes et la signification

Le mot  sanskrit « ayurveda » est composé d’ayus, vie, longévité, et de veda, connaissance, science.

Les principes de  l’ayurveda sont universellement applicables. Ceux qui souhaitent mener une vie heu­ reuse, saine, et inspirée, peuvent bénéficier de la sagesse que cette science recèle.

La connaissance ayurvédique est enracinée dans les  vedaqui remon­tent à des millénaires. Selon ces textes  sacrés, la vie procède du principe naturel et féminin, Prakriti, et du principe masculin, sans forme, Purusha.


Prakriti est la Shakti, l’Energie, la Mère divine, et Purusha est le Deva, immuable.

Prakriti crée toutes les formes  de  l’univers.  Dans leur état pre­mier, toutes les formes contiennent  les trois gunas, ou qualités (sattva,  rajas et  camas), en équilibre parfait.

Quand les gunas commencent à interagir, l’équilibre est perturbé. Alors, commence l’activité, comme tentative de restauration de cet équilibre. Cette action crée des courants d’énergie, et l’espace, ou Akasha, est produit. D’Akasha, procède l’Air, de l’Air, le Feu, puis viennent, semblablement, l’Eau et la Terre. En même  temps, au cours de ce  processus d’émanation, trois champs  apparaissent:  le champ mental (conscient), créé par Sattva; le champ de pouvoir, créé par Rajas; et le champ matériel, créé par Tamas. Les cinq éléments appartiennent au champ matériel, et sont les matériaux de construction du corps.


Quelques lectures intéressantes:

Tridosha et les cinq éléments

La théorie du tridosha – vata (vent), pitta (bile), et kapha (mucus) – est propre  à l’ayurveda. Ces trois doshas constituent la nature chimique de chaque organisme vivant ; ils sont créés par les cinq éléments de la façon suivante. Les éléments éther et air (akasha et vayu) forment le tempéra­ ment vata ; le feu et l’eau (agni et apah) forment le tempérament pitta; l’eau et la terre (apah et prithvi) forment le tempérament kapha. Dans le corps, les os, la chair, la peau, les nerfs et les poils appartiennent à  l’élé­ ment terre. La semence, le sang, la graisse, l’urine, le mucus, la salive et la lymphe, appartiennent à l’élément eau. La faim, la soif, la température du corps, le sommeil, la léthargie, l’intelligence, la colère, la haine, la jalousie, et le rayonnement, appartiennent à l’élément feu. Tous les mouvements – respiration, besoins naturels, fonction sensorielle et motrice, sécrétions et excrétions, et transformation des tissus – appartiennent à l’élément air. L’amour, l’inimitié, la timidité, la peur et l’attachement, sont des qualités attribuées à l’akasha ou éther.

Chaque tempérament individuel, ou prakriti, est déterminé au moment de la conception, et reste invariable tout au long de la vie. I.:environnement chimique de la fertilisation de l’ovule joue un rôle important dans l’établissement de la nature psychosomatique d’un individu. Par l’interaction de l’individu et de l’environnement, des déséquilibres dans la prakriti surviennent. Ces déséquilibres sont appelés vikriti.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com