La glucose: biochimie et physiologie

Le glucose est un sucre simple {ose) à six atomes de carbone (hexose), rencontré dans de nombreuses substances végétales ou animales et qui fait dévier à droite le plan de polarisa­tion de la lumière. (Syn. désuet : DEXTROSE.) [V, GLUCIDE.]

Biochimie

La formule du glucose est : CH 2 OH H COH -H COH-H C OH-H COH-CHO
C’est donc un sucre aldéhydique ou a/dose (-CHO étant le groupement aldéhyde). Dans la plupart des cas, le glucose prend une forme cyclique, par formation d’un pont oxygène, sa formule étant alors

H2OH-CH-CHOH -CHOH-CHOH-CHOH-


Quelques lectures intéressantes:


Dans les solutions, les deux formes se trans­forment l’une en l’autre.
Le glucose est l’une des principales sources d’énergie de l’organisme. Cette énergie est libé­rée progressivement au long d’une succession de réactions de dégradation. Ces réactions se font sous le contrôle d’enzymes et font inter­venir divers corps intermédiaires, notamment phosphorés, comme l’adénosine-triphosphate (A.T. P.). Le terme ultime de cette dégradation est l’acide lactique.
L’acide lactique est ensuite transformé en acide pyruvique, rejoignant le résultat du méta­bolisme des protides, qui aboutit également à l’acide pyruvique. Enfin, l’acide pyruvique est transformé en acétyl-coenzyme A, rejoignant l’acétyl-coenzyme A résultant du métabolisme des graisses. L’acétyl-coenzyme A, résultat des métabolismes des trois groupes de constituants de la matière vivante (glucides, protides, li­pides), entre alors dans le cycle de Krebs\ où il achève sa dégradation, libérant le reste d’énergie qu’il possède et régénérant l’A. T. P.

Physiologie

Le taux du glucose dans le sang, ou glycémie’\ est remarquablement constant grâce aux mécanismes de glycorégu­lation’:’ {v. GLUCIDE). Le glucose apparaît dans l’intestin comme résultat de la digestion des glucides alimentaires; il pénètre dans le sang de la veine porte et est mis en réserve dans le foie (fonction glycogénique du foie) et dans les muscles sous forme de glycogène; le gly­cogène est ensuite retransformé en glucose suivant les besoins, et utilisé dans les muscles et les autres tissus suivant le mécanisme décrit ci-dessus.