La grossesse naturellement, le 2ème trimestre

Les trois premiers mois de grossesse sont passés, on entre dans le 2ème trimestre, quelle joie et surprise à la fois de sentir des petites bulles dans le ventre….bébé bouge!

La zenitude s’installe, si elle n’est pas déjà là!

Ce fameux cap des 3 mois est passé. Inquiétant pour certaines, passant inapercu pour d’autres, ce n’est en fait que le passage de relais des ovaires au placenta pour la sécrétion de progestérone.

S’attacher au bébé reste primordial dès le départ de la gestation, pour son bien-être émotionnel, même si ce fameux cap rend frileuse.

Les tests conseillés

  • Test au glucose : recommandé pour dépister un éventuel diabète gestationnel en fin de grossesse. Il est préférable de vérifier sa glycémie à jeun ou après les repas, si un doute est là, plutôt que de boire à jeun 80 grammes de glucose pur. En effet, si votre pancréas présente des faiblesses non connues à ce jour, le glucose pur va les renforcer, et tout cet afflux de sucre dans le sang va aussi aller au bébé, provoquer un pic de glycémie, emmener une cause d’acidité tissulaire. Autant apprendre à bien manger dès le début de la grossesse, avec des recettes à index glycémiques bas, et une alimentation hypotoxique.
  • Trisomie 21 : très appréhendé, car le résultat peut couper la femme de sa grossesse, et de son lien avec bébé. La seule façon fiable de dépister une trisomie étant de faire une amniosynthèse… Ne vous arrêtez pas à ce test pour créer un lien ou non avec bébé.

 

Des nouvelles sensations physiques, et leur solutions

  • Les démangeaisons : Elles sont causées par la peau qui perd petit à petit de son élasticité, et en même temps de toxines non gérées par le système de détoxination (foie, rein, intestin, peau, poumon). Il faut donc alléger son alimentation en produits laitiers, viandes, et produits sucrés. Privilégier des jus de légumes, des fruits, des graines et des noix, des aliments simples et naturels. Si besoin aider le foie avec un complément alimentaire doux pour soutenir la détoxination, comme la micronutrition.
  • Les vergetures : Elles peuvent commencer à apparaitre à ce stade là. Dans tous les cas il est important de commencer à prévenir. Il s’agit d’une perte d’élasticité de la peau, une carence en collagène, silice. Nourrir la peau avec des bonnes crèmes hydratantes, ou huiles végétales (rosier muscat, avocat, amande douce, argan), mais aussi renforcer son alimentation en silice avec de l’ortie, de la prêle, ou du silicium organique. L’acupuncture va aider dans l’élasticité de la peau en renforçant le méridien du poumon.
  • Les tensions dans le bas ventre : si ces tensions sont comme des coups d’électricité sur les côtés du bas ventre, c’est tout simplement les ligaments qui tiennent l’utérus comme les liens d’une mongolfière qui se tendent. Votre posture est alors mal adaptée, il est opportun de faire régulièrement des bascules du bassin, et de l’haptonimie….ou d’en faire moins dans sa journée!
  • La circulation : jambes lourdes, varices, hémorroïdes. Un outil précieux et magique : le bain dérivatif. Il s’agit de porter 30 min /jour une poche de gel glacé dans la culotte au niveau du périnée, et en dehors de la digestion, pour permettre aux toxines de revenir à l’intestin et décongetsionner le petit bassin. La circulation s’en trouve alors mieux, et le périnée tonifié. Rajouter des fins de douche à l’eau fraîche sur les jambes et le périnée, surélever le bas du lit, faire des exercices jambes au mur, dos à plat une fois par jour.
  • Crampes : en lien avec l’acidification, les tissus consomment tous nos minéraux basiques pour compenser. Boire de l’eau pour bien drainer les acides, adopter une alimentation basifiante, et prendre quelques compléments en magnésium, citrates.
Vous aimerez aussi :  Tout ce que vous devez savoir sur Namaste

 

La connexion au bébé

Primordiale pour le bien être du bébé, il est essentiel de créer le lien dès le début. Le bébé ressent tout ce qu’il se passe émotionnellement, via le liquide amniotique. Le liquide a un goût sucré habituellement. Lorsque la maman vit une émotion difficile et négative, le liquide peut changer de goût.

Le bébé va sentir que quelque chose ne va pas. Si la maman n’associe pas des paroles à son mal être, une énergie rassurante, ou qu’elle lui dit que « tout va bien » pour ne pas lui faire partager sa douleur, alors le bébé enregistrera que son ressenti n’est pas fiable.

Et n’est ce pas une des raisons qui nous perturbe dans notre bien-être émotionnel par la suite? Autant commencer cette éducation émotionnelle dès le départ!

 

Diane ROQUE

Naturopathe et Accompagnante à la Naissance

81500 Lavaur

06 87 33 43 98

dianeroque81@gmail.com

http://dianeroque81.wordpress.com