Fatigabilité: définition et explications

FATIGABILITE n. f.

Phénomène qui diminue progressivement la commande nerveuse d’un organe au cours de stimulations répétées, et qui constitue l’element nerveux de la fatigue.

Lorsque l’on excite de façon prolongée, et à fréquence rapide, un neurone sensitif afférent, la réponse recueillie au niveau de la fibre nerveuse efférente ou de l’effecteur périphérique (muscle squelettique, par exemple) s’affaiblit progressivement.


Quelques lectures intéressantes:


II s’agit la de la fatigabilité, qui est un phénomène différent de l’inhibition ou de la paralysie. En effet, le nerf afférent n’est pas à l’origine de la diminution des réponses, car, comme tous les nerfs, il est pratiquement infatigable. Il en est de même pour le nerf efférent. L’affaiblissement progressif des réponses est de la fatigabilité de la jonction entre les deux nerfs afférent et efférent. Cette fatigabilité est donc un phénomène central, synaptique, qui est en relation avec une grande activité des centres nerveux.
On pense en particulier que la production du médiateur chimique par l’élément afférent (ce médiateur chimique étant généralement l’acetylcholine) va en diminuant lorsque le nerf fonctionne longtemps de façon répétée; il y a en quelque sorte épuisement du média­teur chimique, qui n’est pas fabrique en quantité suffisante pour assurer une transmission complète et permanente des messages nerveux. Le terme de fatigabilité est en général réservé au système nerveux, le terme de fatigue étant applique le plus souvent aux muscles squelettiques stries.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com