Cayaponia Tayuya: Plante médicinale diurétique, dépuratif, émétique, drastique

Noms :

  • Trianosperma Tayuya
  • Bryonia Tayuya

Autres appellations :

Taiuia Cabeça de negro (Amazonas, Pernambuco) – Tomba (Minas Gérais, Espirito Santo) – Ana pinta, Abobrinha do mato – Raiz-de-bugre – Melaô de Sâo Caetano.

Plusieurs plantes de ce genre Tayuya possèdent les mêmes propriétés thé­rapeutiques.

Origines :

Sâo Paulo, Sud du Brésil.


Description :

Plante grimpante haute à la tige sillonnée.

  • Feuilles pétiolées, grandes, palmées, 3 à 5 lobes, mem­braneuses ; lobes ovale-oblongs, aigus, dentés ou sublo­bés ; alternes, sans stipules ; il y a du liber interne au niveau de chaque faisceau I ibero-l igneux.
  • Fleurs blanches, verdâtres, de type actinomorphe à périanthe pentamère, avec un tube floral.
  • Fruit péponide, ovoVde, rougeâtre, lisse ; épicarpe co­riace et mésocarpe épais contenant de nombreuses graines sans albumen, à embryon pourvu de gros cotylédons riches en huile.

Parties utilisées :

La racine, très amère (fraîche, elle est très drastique ; sèche, son effet purgatif est très modéré).

Composition chimique :

  • La racine contient une grande quantité d’amidon, de l’acide rnalique, de la résine et de la tayuyine,
  • un principe actif amer (Soullie),
  • de la trianospermine et trianospermitine (Peckolt).

Note : F.H. Melo Moraes n’indique pas quelle espèce de Tayuya a été analysée par les chercheurs cités, mais toutes ces composantes chimiques sont communes à la famille Tayuya, en quantités variables.


Quelques lectures intéressantes:

Cayaponia Tayuya Indications :

  • Diurétique, dépuratif, émétique, drastique ; en doses élevées est éméto-catarrhique (Diniz da Silva).
  • A toujours été très utilisé par la thérapie populaire comme dépuratif du sang, antisyphilitique ; dépuratif très efficace pour toutes les dermatoses (érisypèles,  ulcères, plaies, lymphagites chroniques, furoncles, dartres, taches au visage) ; antihydropique ; dyspepsie, atonie   gastro­intestinale et dilatation d’estomac ; rhumatismes, arthri­tisme, scrofules (Pio Corrêa).
  • Constipation, opilation, aménorrhée et lèpre (Delorme).
  • Le Dr. Monteiro da Silva, dit Balbach, décrit ainsi les effets médicinaux de cette plante : “Médicalement très em­ployée dans le traitement de douleurs de toutes sortes ; précieux remède pour les polyarthri tes aiguës ou chro­niques, les rhumatismes articulaires ou pol yarticu I ai res ; employée dans les névralgies diverses, sciatiques, etc. Enfin son action puissante contre la syphilis dans les der­matoses en fait un médicament de grande valeur et utilité dans la pratique médicale.”

Notes : P. le Cointe indique en outre l’emploi des feuilles (en cataplasmes) contre les ulcères, des fruits (dépuratifs dans la syphilis et les dermatoses). . Almeida Pinto dit qu’à l’occasion d’une épidémie de choléra, rares ont été les malades qui n’ont pas été sauvés grâce à l’un des Tayuyas (Meira Penna). . Le grand botaniste F.C. Hoehne dit que les purgatifs les plus énergiques sont ceux extraits des Cucurbitacées et que Cayaponia Tayuya est un dépuratif du sang et un ahthelmintique puissant.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com