Les 6 bienfaits de la coriandre

La coriandre est populaire pour ses 2 emplois en cuisine: l’épice qui est obtenue à partir des graines et l’herbe aromatique obtenue à partir des feuilles (parfois appellée cilantro, persil arabe, persil mexicain ou persil chinois). 
Mais saviez vous que la coriandre dispose également de nombreux bienfaits pour la santé et qu’elle peut s’employer comme plante médicinale.

Les autres noms de la coriandre :

Coentro – Koriander (Allemagne) – Coriander (Angleterre) – Cilantro (Espagne) – Coriandro (Italie) – Coriandre (France).

Note : “Coriandrum”, du grec “Koris” qui signifie “punaise” (allusion à l’o­deur de la plante).


Origine et culture de la coriandre :

La coriandre est une plante originaire de la Méditerranée orientale et du Moyen Orient, introduite au Brésil par les premiers colons ; elle est cultivée dans les jardins de tout le pays comme con­diment. Cette plante est une des “4 espèces carminatives” de la médecine brésilienne.

Note : On cultivait déjà la Coriandre 1000 ans avant J.C. Des graines ont été trouvées dans les sépultures de l’ancienne Egypte. Tous les traités médici­naux du Moyen Age la mentionnent.

Description :

Herbe annuelle de 60 cm de haut, un peu rameuse.

  • Tige dressée, glabre et luisante, grêle et striée.
  • Feuilles alternes, ailées, pennatifides, à folioles ovales ou arrondies, celles du haut finement découpées.
  • Fleurs blanches ou rosées, en ombelles terminales à 5 ou 8 rayons ; pétales extérieurs plus grands.
  • Fruit globuleux, de 4 à 5 cm de diamètre, à côtes pri­maires marquées et ondulées, composés de deux akènes hémisphériques.
  • La plante, et surtout les fruits écrasés, dégage une odeur de punaise.

Parties utilisées :

Les fruits.


Quelques lectures intéressantes:

Composition chimique :

Les fruits renferment une huile essentielle, liquide in­colore ou légèrement jaunâtre, ayant une odeur musquée, aromatique. Le constituant principal est un alcool, le co- riandrol (60 à 70 %), identique au linalol droit, avec du pinène, du géraniol et des traces de phel Iandrène, dipep- tène, terpinène, cymène et bornéol.

Densité : 0,870 à 0,885 (Diniz da Silva – Bardeau).

6 Bienfaits de la coriandre :

  1. La coriandre est un stimulant, carminatif, digestif, stomachique ; considéré aussi comme anti hystérique (Diniz da Silva – Valette – Pio Corrêa).
  2. On l’utilise généralement pour combattre la flatulence, les embarras gastriques.
  3. Le Dr Leclerc prescrivait la Coriandre dans les états fébriles, les fièvres éruptives, la grippe, les affections colibacillaires, la fatigue et l’asthénie en général.
  4. Cadéac et Meunier ont démontré l’action bactéricide de l’essence, notamment dans la fièvre typhoïde (coefficient phénol : 5,4).
  5. La coriandre est un puissant tonique, stimulant et euphorisant à faible dose, mais qui peut provoquer, à haute dose, des phénomènes d’ivresse puis de dépression (Bardeau).
  6. En usage externe : employé contre les rhumatismes, les douleurs névralgiques et articulaires (Schauenberg Walderiburg).

Note :   La Coriandre entre dans la composition de nombreuses liqueurs : gin, eau de mélisse, des carmes, etc.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com