Adolescence, passez le cap en douceur avec la phytothérapie !

Par Fériel Berraies, Sophrologue certifiée RNCP

« Maman, je ne comprends rien à ce qu’il m’arrive ! »

Pour en avoir deux, des jumeaux qui sont rentrés de plein pied dans  la préadolescence et bientôt l’adolescence, je vis tous les jours de grandes expériences existentielles et de grandes remises en question sur le monde, son état, son avenir… Et oui, avoir des ados c’est aussi ça !


Ça parle, ça râle, ça conteste tout… et surtout côté corps, c’est un chouia mal dans sa peau…

Adolescence, cette bombe biologique à retardement

C’est une période de transformation, de mutation physique et psychique chez l’adolescent.

Il a mal partout et tout change en lui, sans jamais vraiment bien comprendre ce qu’il se passe dans ce corps qu’il trouve de plus en plus « bizarre », comme s’il devenait un être étranger, dissocié de son enveloppe corporelle.

Trop grand, ou trop petit, trop gras ou maigre, boutonneux – sans vraiment comprendre ce nouveau miroir qui est en lui.

Pourtant il va bien falloir s’y habituer, car ce corps on va l’habiter pendant un certain temps.

Pour beaucoup de nos ados ou préados, c’est une étape qui est souvent vécue dans la timidité, la honte, le repli sur soi.

Le caractère change, maussade, taciturne, sur la défensive, votre ado répond peu où à peine et surtout, pour lui tout est incompréhensible et personne ne le comprend, c’est trop injuste la vie !

Freud disait que la puberté était une réelle violation de l’être intime et il est vrai que parfois les parents et mêmes les institutions qui les accueillent n’ont pas le recul nécessaire ni la compréhension de certaines problématiques, pouvant justement creuser davantage l’écart.

Rien qu’en Sophrologie, nous avons près d’une vingtaine de protocoles sur des problématiques différentes s’agissant de cette étape cruciale.

Nous les aborderons au fur et à mesure de notre actualité.

Alors, sans aborder l’impact psychologie ou émotionnel des répercussions sur le mental de ce passage difficile, on peut aider nos adolescents en leur donnant des petites astuces alimentaires. Ceci étant déjà un bon début.

4 remèdes de phytothérapie pour accompagner les maux de l’adolescence

1) Améliorez la peau de votre ado avec les noix de Cajou

Le sélénium, en synergie avec le zinc, est prescrit pour combattre l’acné de l’ado.

Pour leur goûter, proposez des noix de cajou ou des noix du Brésil.

Évitez les desserts sucrés et les pâtes à tartiner que vous connaissez tous criblées d’huile de palme…


Quelques lectures intéressantes:

Évitez les laitages issus de la vache et privilégiez des laits végétaux aux amandes. En effet, plusieurs études démontrent que les produits laitiers amènent l’acné.

Ciblez également les oléagineux riches en oméga 3 qui vont aider à réduire les inflammations cutanées.

2) Gloups maman j’ai mal au ventre j’ai mes règles !

Ah ce fameux syndrome prémenstruel n’épargne personne et surtout pas nos petites adolescentes qui vivent cela avec une douloureuse fatalité.

Alors au lieu d’abuser de compléments chimiques, faites leur faire une cure de persil.

Trois jours avant les règles, commencez une cure de persil: environ 100 gr par jour en infusion, jusqu’à la survenue des règles.

Le persil contient un liquide qui est l’apiol. Il est emménagogue c’est à dire qu’il régularise le cycle menstruel et le rend ainsi moins douloureuses.

Comment le consommer ?
Associez le persil avec des salades et tomate par ex, la tomate est un légume antioxydant. Elle va donc aussi aider à amoindrir les contractions. Si votre ado est courageux, vous pouvez faire des infusions de persil aussi

Graines de Carvi
Toujours dans l’intention d’améliorer l’inconfort des règles, vous pouvez aussi préparer des infusions de graine de carvi ( 1 cuillère à café par tasse d’eau bouillante) de la même famille que le persil, le carvi peut aider par rapport au syndrome prémenstruel

Menthe fraîche
En infusion cette plante est analgésique et antispasmodique

3) Boostez la vitalité de votre ado « au bout de sa vie »

Les dattes qui sont un produit de mon terroir (Afrique du Nord) sont très nutritives et peuvent justement aider des jeunes en pleine croissance. Riche en potassium, en phosphore, en magnésium mais aussi en oligoéléments comme le fer et le cuivre, c’est une bombe nutritionnelle qui peut donner un bon coup de boost.

Attention toutefois, à ne pas trop en abuser, car l’indice glycémique est élevé. A éviter en cas de surpoids ou si vous êtes diabétique.

4) Améliorez la vue avec les épinards !

Plein de fer et d’oligoéléments, c’est par la lutéine et la zéanxanthine que la vue de votre ado est boostée et cela peut aider à gérer les effets négatifs de l’addiction au numérique et la surcharge des écrans sur leurs yeux.

Alors certes faire manger des épinards à un ado, ce n’est pas gagné, mais cela vaut le coup !

 

Article rédigé par Feriel Berraies

Sophrologue certifiée RNCP (IFS Paris)
Cabinet à Ozoir la Ferrière en Seine et Marne 77 France
Siteweb : www.feriel-berraies-therapeute.com

La contacter: fbsophro@gmail.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com