Des médecins prescrivent la musicotherapie pour les dysfonctionnements du cerveau les difficultes d’apprentissage et les troubles du sommeil

Musique et cerveau, des liens étroits…

La musique a prouvé à maintes reprises qu’elle est une composante importante de la culture humaine. De son origine ludique, à son nouvel usage médical, notamment pour la motivation personnelle, la concentration et l’humeur, la musique est un baume puissant pour l’âme humaine. Bien que la « musicothérapie » traditionnelle englobe un ensemble spécifique de pratiques, l’utilisation plus large de la musique comme outil thérapeutique est de plus en plus développé aujourd’hui par les médecins pour une grande variété de troubles.

1. La musique aide à contrôler la pression artérielle et les troubles cardiaques liés

musicotherapie hypertension
Selon la Société de cardiologie de Grande-Bretagne, en écoutant de la musique avec un certain rythme, répétitif, pendant au moins dix secondes peut conduire à une diminution de la pression artérielle. Les scientifiques de l’université d’Oxford ont déclaré qu’ «écouter de la musique pendant 10 secondes avec un rythme répété a coïncidé avec une chute de la pression artérielle, ce qui réduit la fréquence cardiaque» et cela peut donc être utilisé pour surmonter l’hypertension.

2. Ecouter et jouer de la musique aide à traiter le stress et la dépression

musicotherapie stress
En ce qui concerne le cerveau humain, la musique est l’un des meilleurs médicaments. Une étude menée à l’Université McGill au Canada a révélé que l’écoute de musique agréable encourage la production de substances chimiques bénéfiques pour le cerveau, en particulier l’hormone du bien être: la dopamine.  En d’autres termes, la musique mène à grand sentiment de joie et de bonheur.

Mais ce ne sont pas les seuls avantages de la musique. La Fondation Namm a compilé une liste complète des avantages à jouer de la musique, comprenant la réduction du stress à la fois sur le plan émotionnel et au niveau moléculaire. En outre, des études ont montré que les adultes qui jouent de la musique produisent des niveaux plus élevés d’hormone de croissance humaine (HGH), hormone nécessaire pour réguler la composition du corps, les fluides corporels, les muscles et la croissance osseuse, le sucre et le métabolisme des graisses.

Pour en savoir plus sur la façon dont la musique peut profiter au cerveau, vous pouvez lire ceci (en anglais)

3. La thérapie par la musique accompagne le traitement de la maladie d’Alzheimer

musicotherapie alzheimer
La musicothérapie a fait des merveilles sur des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer. Avec la maladie d’Alzheimer, les personnes perdent leur capacité à avoir des interactions et poursuivre des communications interactives. Selon des études réalisées en partenariat avec la Fondation d’Alzheimer aux Etats Unis, « Quand elle est utilisée de façon appropriée, la musique permet de gérer l’agitation induite par le stress, stimuler les interactions positives, faciliter la fonction cognitive, et coordonner les mouvements moteur. »

Vous aimerez aussi :  Une nouvelle recherche indique que faire de l'art diminue le stress, même si vous êtes nul

4. Etudier la musique permet de stimuler la réussite scolaire dans les lycéens

L’exposition précoce à la musique augmente la « plasticité » du cerveau contribuant à stimuler la capacité du cerveau humain, de manière à ce qu’il réponde rapidement à la formation, l’évolution et la croissance. James S. Catterall, professeur à la prestigieuse UCLA (Ecole & Université américaine), a analysé le rendement scolaire de 6.500 étudiants à faibles revenus. Il a constaté qu’à la 10eme année du cursus scolaire, 41,4% des élèves qui avaient suivi des cours d’arts se sont retrouvés dans la première moitié des notes, contre 25% seulement pour ceux qui n’avaient pas suivi de courts d’arts. Les étudiants en arts étaient également meilleurs lecteurs et regardaient moins la télévision. « Cela montre que, dans les premières phases de la vie, les enfants qui étudient la musique obtiennent de meilleurs résultats à l’école.

5. Etudier la musique stimule le développement du cerveau chez les jeunes enfants

musique therapie
Une étude basée sur la recherche menée à l’Université de Liverpool dans le domaine des neurosciences a permit de mettre en lumière les effets bénéfiques de l’exposition précoce à la musique. Selon les résultats, même une demi-heure de formation musicale est suffisante pour augmenter le flux de sang dans l’hémisphère gauche du cerveau, ce qui entraîne un meilleur développement lors de la petite enfance.

Jouer un instrument de musique implique plusieurs composantes du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et périphérique (nerfs en dehors du cerveau et de la moelle épinière). Lorsqu’un musicien joue d’un instrument, le système moteur dans le cerveau contrôle tous les mouvements nécessaires pour produire des sons. Le son est traité par un circuit auditif, ce qui permet de régler la signalisation par les centres de contrôle du moteur. En outre, des informations sensorielles à partir des doigts, les mains et les bras sont envoyées au cerveau pour traitement. Si le musicien est en train de lire de la musique, de l’information visuelle est envoyée au cerveau pour le traitement et l’interprétation des commandes aux centres moteurs. Et bien sûr, le cerveau traite les réponses émotionnelles à la musique aussi bien!

Vous aimerez aussi :  Qu’est ce que l’art-thérapie ?

6. L’éducation musicale aide les enfants à améliorer leurs compétences en lecture

Le « Psychology Journal of Music » signale que « les enfants exposés à un programme de cours de musique comportant une formation en compétences rythmiques, tonales, et pratique complexe affichent des performances cognitives supérieures dans les compétences de lecture par rapport aux autres enfants. » Lors de la première étape de l’apprentissage et du développement, la musique suscite des réponses auditives, émotionnelles, cognitives et visuelles chez un enfant. La musique facilite également le développement d’un enfant kinesthésique. Selon les données de recherche, une chanson facilite l’apprentissage des langues beaucoup plus efficacement que la parole.

7. Ecouter de la musique aide à améliorer le sommeil

musique sommeil
Selon le Centre pour les maladies cardiovasculaires en Chine, écouter de la musique avant et pendant le sommeil aide fortement les personnes qui souffrent de troubles du sommeil chroniques. Cette « relaxation assistée par la musique » peut être utilisée pour traiter les troubles du sommeil aigus et chroniques.

8. Jouer du Didgeridoo aide à traiter l’apnée du sommeil

Une étude publiée dans le British Medical Journal montre que les personnes souffrant d’apnée du sommeil peuvent trouver un soulagement en pratiquant l’instrument à vent australien connu sous le didgeridoo. Les patients qui ont joué le didgeridoo pendant une moyenne de 30 minutes par jour, 6 jours par semaine, ont observé une augmentation significative de leur qualité de sommeil et une diminution de la fatigue diurne après une période minimale de 3 mois de pratique. Le Dr Jordan Stern de BlueSleep a déclaré : «Le traitement de l’apnée du sommeil est assez difficile parce qu’il n’existe pas un traitement unique reconnu qui fonctionne parfaitement pour chaque patient. Le didgeridoo a été utilisé pour traiter l’apnée du sommeil et il s’est montré efficace en partie à cause du renforcement des muscles du pharynx, ce qui signifie les muscles de la gorge, et les muscles de la langue « .

Pour qui la musique peut elle être prescrite?

Cette liste correspond seulement à un petit échantillon de ce que les médecins, les thérapeutes et les guérisseurs font avec la musique. N’hésitez pas à partager vos expériences personnelles sur Facebook!