6 reflexes au réveil en Ayurveda pour une santé optimale

L’horloge biologique du corps est synchronisée avec l’horloge naturelle du soleil. Le lever du soleil change avec les saisons, mais le moment moyen pour se réveiller est entre 4 h et 6 h, qui est considéré comme brahma muhurta, le moment sacré. C’est aussi un moment où le moteur (vatâ) est dominant. Le corps à ce moment peut absorber la subtilité de la nature. C’est aussi le moment où sattva guna (qualité pure ascendante) est dominant dans la nature.

Si le corps est réglé pour se réveiller à ce moment, la bataille pour l’obtention d’une bonne journée est à demi gagnée. Vous vous réveillez, avec un sentiment de légèreté et de calme à ce moment de la journée. En général, ce sont les personnes kapha qui se réveillent les premières ; les pitta se réveillent un peu plus tard, et les vâta en dernier. Les gens qui ont des constitutions différentes tendent à se réveiller quand leurs dosha dominants constituants sont au plus bas le matin.

Il est conseillé de se réveiller tous les jours à la même heure. C’est bon non seulement pour les routines sociales, mais aussi pour le corps. Il peut y avoir des changements occasionnels dans ces routines, mais on doit toujours tendre vers un réveil à une heure régulière.

1. Boire de l’eau le matin

 


Aspergez-vous le visage et rincez-vous la bouche après Je réveil. C’est un acte rafraîchissant qui vous prépare pour la journée à venir; et marque le passage de la période nocturne à la période diurne. Cela fait disparaître la torpeur résiduelle.

Après l’éveil, on doit boire de l’eau. Buvez-en un verre ou deux, ou autant que vous pouvez boire avec plaisir. L’.eau doit être à température normale, ni chaude ni froide. Boire de l’eau aide à aller à la selle, supprime les toxines du gros intestin, et aide à réguler l’évacuation des déchets du corps. Des liquides autres que l’eau tendent le système digestif. ce qui est indésirable, comme première chose faite le matin. L’.eau aide directement à la miction.

Boire de l’eau est contre-indiqué si l’abdomen est distendu, si le corps souffre d’une maladie vâta ou kapha, ou après avoir soigné une blessure.

  • Vâta : meilleure période d’éveil et de vigilance 2 h du matin – 7 h de l’après-midi
  • Pitta : meilleure période pour avoir le repas principal de la journée midi-2 h de l’après midi
  • Kapha : meilleure période pour se reposer et dormir 6 h de l’après-midi-10 h de l’après midi.

Après avoir bu de l’eau, on dort marcher un moment, jusqu’à ce que la pression soit établie pour que la vessie et les intestins procèdent à l’évacuation. li est idéal d’évacuer chaque jour à la même heure.

2. Évacuation intestinale

Un défaut d’évacuation intestinale régulière a un effet direct sur le bien-être physique et psychologique. Les rythmes du corps sont synchronisés avec ceux de la nature. La nuit, le corps se restructure, récupère, se nourrit et se corrige.

Vous aimerez aussi :  Ténia: Symptômes, Dangers, Prévention et Traitement

Quand le soleil se lève et que le feu intérieur (agni) devient actif, le corps commence le processus d’absorption. Les déchets créés pendant le cycle de repas doivent être éliminés pendant la première période active du corps. Si ces déchets ne sont pas évacués, le corps les véhiculera toute la journée, absorbera les toxines, et s’affaiblira. Une sensation de lourdeur, de fatigue et de dépression peut s’installer.

On a tendance à se sentir léger et relaxé si le corps a éliminé correctement ses déchets nocturnes. On ne va, si l’on est en bonne santé, qu’une fois par jour à la selle, alors que l’on urine de 4 à 6 fois par jour. Il faut

veiller à ce que cette évacuation intestinale reste la pratique

naturelle une ou deux fois par jour. C’est l’activité la plus importante pour l’élimination des déchets et des toxines de l’organisme. Les préoccupations mentales gênent l’élimination intestinale, étant donné que prôna vôyu (l’air connecté aux activités du mental) n’est pas libre d’aider apôna vôyu (air connecté à l’évacuation). Quand le mental est troublé, les fonctions corporelles sont troublées. Il est aussi utile d’observer la nature des selles. Si l’on remarque une déviation importante des selles, on doit ajuster son alimentation.

Ces déviations ne font qu’indiquer un déséquilibre du corps, qui, s’il n’est pas corrigé, peut provoquer des problèmes chroniques.

3. Nettoyage de la bouche et des dents

Traditionnellement, les Indiens utilisaient des ramilles de nîm (Azadirachta indica) ou de babul (Acacia arabica), ou des bâtons de réglisse, pour se nettoyer les dents et les gencives. Pour cela, on peut aussi utiliser des poudres dentaires faites de coquilles d’amandes grillées et de feuilles séchées des plantes citées plus haut

Les dentifrices de l’époque moderne sont destinés à nettoyer les dents, mais ils ont en général un arrière goût sucré qui encourage le développement bactérien dans la bouche. L’Âyurveda soutient que tout produit destiné à nettoyer les dents doit avoir un goût astringent ou piquant. Une petite modification en faveur d’un produit plus naturel pour nettoyer les dents peut renforcer considérablement l’hygiène buccale. On peut mâcher une ramille écrasée à une extrémité, et l’utiliser comme brosse à dents. On peut aussi acheter des dentifrices ayurvédiques.

L’Ayurveda accorde une importante aussi grande au nettoyage de la langue. L’aspect de la langue est une indication importante de ce qui se passe dans le corps. Une langue recouverte d’une couche blanche indique la présence d’un excès de mucus dans le système ; elle indique aussi une mauvaise digestion ou la présence de déchets (orna) dans le système.

Une langue jaunâtre suggère de rechercher un déséquilibre de pitta (bile) dans le foie ou la vésicule biliaire. Une teinte bleuâtre peut être une indication de faiblesse cardiaque. Une langue grisâtre est un signe de déséquilibre vâta, de dysfonctionnement du côlon.Tous ces symptômes requièrent une attention immédiate.

Vous aimerez aussi :  Capucine: plante médicinale et puissant antibiotique

Selon l’Âyurveda, l’accumulation de déchets à la racine de la langue obstrue subtilement la respiration, et, en conséquence, donne une mauvaise haleine. La langue doit être grattée régulièrement.

L’.instrument pour gratter la langue était traditionnellement en métal – or; argent, étain ou laiton. Ou, simplement, la branchette utilisée pour nettoyer les dents servait aussi à cet usage. On trouve actuellement des « grattoirs » pour langue en acier ou bambou.

Pour nettoyer la langue, on doit doucement la gratter du fond aux rebords. Six ou sept passages sont suffisants pour nettoyer la langue. Après, il faut se rincer la bouche avec de l’eau. Une accumulation de kapha dans la bouche et la gorge peut être supprimée ainsi. Cela nettoie et rafraîchit non seulement la bouche mais l’haleine aussi ; cela aiguise aussi le sens du goût. Il est important de maintenir les organes des sens en bon état de fonctionnement. La contraction involontaire de l’estomac, qui se produit au moment du grattage de la langue, prépare les extrémités excrétoires et renforce les muscles de l’estomac. Purifier la bouche et le nez pendant la journée est important, étant donné que l’absorption d’air et de nourriture pour l’entretien du corps est acheminée par eux.

4. Gargarisme

Le gargarisme est considéré comme tout aussi important dans le maintien de l’hygiène orale. On peut se gargariser avec de l’eau chaude, de l’eau salée chaude, ou avec du triphala ou des poudres de réglisse ajoutés à de l’eau chaude. Le thé noir chaud peut aussi être utilisé à cette fin. Il nettoie la cavité de la bouche et de la gorge, les vitalisant. La fraîcheur prolongée du souffle peut être assurée de cette manière.

5. Nettoyer les oreilles

On peut mettre un peu d’huile de sésame à l’intérieur des oreilles. Une ou deux gouttes peuvent être directement versées dans les oreilles. Cela maintient l’équilibre de vâta dans les oreilles. Cela aiguise le sens de l’ouïe, prévient les pertes d’audition, les sifflements d’oreille, et la formation excessive de cérumen. En outre, cela apaise le mental.

6. Les yeux

Les yeux sont considérés comme l’organe des sens le plus important, étant donné qu’ils sont des fenêtres donnant sur le monde extérieur: Les yeux sont susceptibles de souffrir de déséquilibre kapha ou pitta ; aussi le régime alimentaire doit-il viser à garder les yeux en bonne santé. Prenez l’habitude de remplir votre bouche d’eau, et d’en mouiller doucement les yeux.. Ensuite, crachez l’eau. Le meilleur collyre est une solution triphola (« trois fruits »), qui peut être préparée soit en la laissant tremper toute la nuit, soit en la faisant bouillir; puis refroidir; puis en la filtrant, en sorte d’avoir une eau claire sans aucune particule pour nettoyer les yeux. On peut aussi appliquer cette décoction aux yeux après l’avoir mise dans un verre optique.