Dossier spécial: Tous les traitements pour l’arthrose

L’arthrose est la maladie articulaire la plus répandue. Elle touche 8 millions de français soit environ 13 % de la population générale dont 70 % de la population âgée de plus de 65 ans. C’est une affection chronique dégénérative des articulations.

Les théories divergent sur l’origine de l’arthrose. Pendant longtemps, les médecins ont considéré l’arthrose comme une simple usure du cartilage, liée au vieillissement de l’articulation. Depuis quelques années, on sait que les causes de l’arthrose sont plus complexes et de nombreuses nouvelles théories sont apparues. La bonne nouvelle, c’est que les avis convergent presque tous concernant les traitements. Nous avons regroupé pour vous l’ensemble des traitements les plus efficaces:

 

Les traitements naturels (ou presque) :

1) harpagophytum, ou “griffe du diable”

La reine des plantes anti-inflammatoires est une plante originaire du désert du Kalahari, en Afrique.


Cette plante est récoltée dans les déserts sablonneux d’Afrique du Sud et de Namibie. Les racines de la plante sont utilisées pour fabriquer des gélules qui renferment les principaux principes actifs : harpagoside, harpagide, procumboside, procumbide, des substances anti-inflammatoires et analgésiques.

Pour un rhumatisant, des cures de cette plante apportent en général un soulagement rapide et spectaculaire qui peut aider à réduire les doses des médicaments. Beaucoup disent ne plus s’en passer.

Une étude publiée en 2003 montre une forte réduction de la douleur et des symptômes de l’arthrose chez 75 patients traités avec de l’harpagophytum. La douleur régresse de 25 à 45 % alors que la mobilité augmente d’autant. (1)

L’harpagophytum serait aussi efficace que des médicaments pour calmer les inflammations et les douleurs de l’arthrose si l’on en croit l’ensemble des études conduites sur le sujet. (www.lanutrition.fr)

Ces propriétés exceptionnelles de l’harpagophytum en font l’outil incontournable de toute personne souffrant de problèmes d’arthrose.

Ou trouver de l’Harpagophytum ?

Chez 1001pharmacies.

 

2) Le Sulfate de glucosamine

Votre arme n°1 contre les dégâts articulaires provoqués par l’arthrose s’appelle le sulfate de glucosamine.

Il se trouve naturellement dans la carapace de certains crustacés pêchés sur les plateaux océaniques.

La découverte du sulfate de glucosamine a été un choc pour la communauté scientifique mondiale. Il contribue à reconstruire le cartilage endommagé et à rendre ses qualités lubrifiantes au liquide synovial, une tâche que l’on croyait impossible jusque là.

Mais l’une après l’autre, les études ont confirmé que le sulfate de glucosamine atténue les symptômes de l’arthrose. Ses effets se font sentir après 2 à 6 semaines de traitement. À long terme également, il diminue la progression de l’arthrose.

C’est un avantage décisif par rapport aux médicaments AINS, dont on a vu qu’ils accélèrent la progression de l’arthrose. La biodisponibilité du sulfate de glucosamine dans l’intestin est de 90 %, ce qui signifie qu’il est très bien assimilé par l’organisme.

Le spécialiste de l’arthrose, le Dr Veroli, recommande dans ses livres 1500 mg par jour de sulfate de glucosamine. Selon lui, l’effet peut se faire sentir après seulement 2 semaines.

À cette dose, selon certaines études, la glucosamine peut être plus efficace que le paracétamol pour soulager les symptômes de l’arthrose, et toujours sans les effets indésirables.

Mais il est recommandé aux personnes souffrant des articulations de prendre de la glucosamine sur le long terme.

Deux études cliniques menées sur des personnes souffrant d’arthrose du genou ont montré que la prise quotidienne de 1500 mg de sulfate de glucosamine pendant 3 ans permet de bloquer la progression de la maladie [7] [8].

Il n’est donc pas étonnant que la Ligue européenne contre les rhumatismes EULAR (The European League Against Rheumatism) recommande l’utilisation du sulfate de glucosamine dans les compléments alimentaires.

Ou trouver le Sulfate de Glucosamine ?

Chez Doctipharma

 

3) Le sulfate de chondroïtine

Le sulfate de chondroïtine est un composant de la matrice du cartilage et il contribue à son hydratation, ce qui est une fonction essentielle si vous voulez que votre cartilage soit souple et élastique et qu’il permette à vos articulations de fonctionner sans douleurs.

Le sulfate de chondroïtine aurait un effet supplémentaire par rapport à la glucosamine : sa présence réduirait l’activité d’une enzyme qui détruit le cartilage, l’enzyme hyaluronidase.

Mais les recherches récentes indiquent surtout que glucosamine et sulfate de chondroïtine sont complémentaires.

Selon Jacqueline Lagacé, spécialiste québecoise d’immunologie et ancienne directrice d’un laboratoire de recherche à la faculté de médecine de l’université de Montréal :

« On estime que la prise de ces deux produits améliore l’état des arthrosiques dans environ 80 % des cas. »

Selon le site de référence passeportsante.net :

« L’association glucosamine-chondroïtine est pertinente puisque les mécanismes d’action de ces deux molécules sont différents et complémentaires. »

Selon une toute récente étude clinique internationale, l’étude « The Moves » [11], réalisée en 2014, les effets conjugués de la chondroïtine et de la glucosamine sont comparables à ceux obtenus avec des anti-inflammatoires – sans les effets indésirables.

Le Dr Veroli recommande une dose de sulfate de chondroïtine de 1200 mg par jour. Ce n’est toutefois qu’après 4 à 8 semaines de traitement que l’effet se fait sentir, soit un peu plus que la glucosamine.

Attention toutefois : la glucosamine et la chondroïtine ne conviennent pas à tous les patients.

On estime généralement qu‘elles ne sont efficaces que chez environ 80 % des personnes. Donc, 1 personne sur 5 n’obtiendra pas le soulagement espéré.

Ou trouver le sulfate de chondroïtine ?

Chez 1001pharmacies

 

4) Le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM)

Le MSM est un produit qui renforce votre production naturelle de sulfate de chondroïtine, de sulfate de glucosamine et d’acide hyaluronique, les substances qui donnent leur élasticité aux articulations.

Selon le site lanutrition.fr, qui fait autorité en matière de substances naturelles pour soigner :

« Grâce au soufre qu’il renferme, le MSM contribuerait à maintenir en bon état les tissus conjonctifs (tendons, derme profond, collagène, cartilage, etc.). Le soufre est crucial à l’action du glutathion, un neutralisateur de radicaux libres très puissant, nécessaire pour la formation et la restauration de la matrice cellulaire du cartilage. »

Une étude publiée en 2011 démontre l’effet du MSM dans le cas de patients souffrant d’arthrose [12].

Attention, le taux de MSM dans l’organisme baisse lui aussi fortement avec l’âge. Il est donc conseillé aux personnes âgées souffrant d’arthrose d’en prendre sous forme de complémentation nutritionnelle, d’autant qu’une étude clinique a montré que, en association à la glucosamine (dont nous avons parlé plus haut), les résultats semblent meilleurs que chaque produit pris séparément.


Quelques lectures intéressantes:

Des produits non toxiques qui exercent d’autres bienfaits

Comme le sulfate de glucosamine et le sulfate de chondroïtine, le MSM n’est pas toxique et ne présente pas d’incompatibilité avec les médicaments. Il doit toutefois être pris quotidiennement sur une période prolongée pour exercer tous ses bienfaits. Les effets se font ressentir dès 3 semaines environ.

Il produit en outre d’autres bienfaits au niveau de l’organisme : il diminue le niveau d’allergie en bloquant les récepteurs dans les muqueuses de façon à ce que les allergènes ne puissent plus s’y fixer. Il agit positivement sur la digestion, réduisant les problèmes de diarrhée, de constipation et d’hyperacidification.

Le MSM agit lui aussi en synergie avec le sulfate de glucosamine : lors d’un essai clinique randomisé en double aveugle, 118 patients souffrant d’arthrose ont pris soit de la glucosamine, soit du MSM, soit une combinaison de glucosamine et de MSM, soit un placebo. Après 12 semaines de traitement, les participants auxquels on avait administré les deux produits en même temps ont éprouvé la plus grande diminution de l’indice de douleu.

Ou trouver le méthyl-sulfonyl-méthane ?

Vous le trouverez surtout dans les composés. Voir la partie composés plus bas.

 

5) Les acides gras oméga-3: Ralentir la maladie

Les oméga-3 sont une famille d’acides gras (constituants des graisses) que l’on trouve dans les légumes à feuilles vertes, les noix, les poissons gras (anchois, hareng, maquereau, sardine, saumon), les graines de lin, les huiles de colza, de noix et de lin. Une fois absorbés, ces acides gras donnent naissance à des substances qui ont des propriétés anti-inflammatoires.

Depuis 1998, le Dr Bruce Caterson de l’université de Cardiff (Pays de Galles) et son équipe se passionnent pour les bénéfices potentiels des suppléments d’oméga-3 sur l’arthrose. Après plusieurs expériences menées en laboratoire sur des tissus de cartilage arthrosique qui se sont avérées prometteuses, ces chercheurs publient les résultats de leur première étude chez l’homme.Et ils sont encourageants. 31 personnes souffrant d’arthrose et en attente d’une opération chirurgicale pour la pose d’une prothèse totale du genou ont participé à cette étude. La moitié des participants a pris 2 fois par jour pendant 10 à 12 semaines avant l’opération, 2 capsules contenant 1 g d’huile de foie de morue enrichie en acides gras oméga-3 EPA et DHA. L’autre moitié a pris un placebo. Après l’opération, les cartilages récupérés ont été analysés. Résultat : dans 86 % des cas du groupe oméga-3, la présence des enzymes qui détruisent le cartilage est très faible contre 26 % dans le groupe placebo. D’après le professeur Bruce Caterson qui a mené l’étude, « concrètement cela signifie qu’une supplémentation en acides gras oméga-3 peut ralentir voire stopper l’usure du cartilage et réduire l’inflammation ainsi que la douleur qui accompagne l’arthrose. » Depuis, cette hypothèse a été confirmée par plusieurs études et les bénéfices des oméga-3 semblent bien nets, en particuliers lorsqu’on leur associe de la glucosamine. (www.lanutrition.fr)

Ou trouver les acides gras oméga 3 ?

Chez 1001pharmacies

 

6) Vitamine E

Deux études en double aveugle contre placebo ont évalué l’efficacité d’une supplémentation en vitamine E sur l’arthrose. Pour l’une, 400 a-TE/j (mg d’a-tocophérol équivalent) pendant 10 jours avaient un effet antalgique supérieur au placebo. Pour l’autre, 267 a-TE/j pendant 6 semaines chez 50 patients arthrosiques, étaient plus efficaces sur la douleur (à la station debout, à la pression et à la mobilisation), et permettaient de réduire la prise d’antalgique. Une étude a évalué l’effet d’une supplémentation de 800 a-TE/j versus un anti-inflammatoire non stéroïdien, le diclofénac (90 mg/j) pendant 3 semaines chez 53 patients atteints d’arthrose de la hanche ou du genou. La vitamine E est apparue aussi efficace que le diclofénac : Elle a permis de réduire la douleur à la station debout de 77 % (versus 85 % sous diclofénac), la douleur à la pression de 67 % (versus 85 %), et la douleur à la mobilisation de 62 % (versus 63 %).

Les deux traitements réduisaient de manière équivalente le gonflement des genoux, le temps de marche pour parcourir 20 mètres, et augmentaient la mobilité articulaire. Les patients dont la concentration plasmatique en a-tocophérol était supérieure à deux déviations standards de la valeur moyenne (> 25,2 mg/l), semblaient avoir une plus forte réduction de la douleur comparée à ceux n’ayant qu’une élévation modérée de la concentration plasmatique. Les effets secondaires étaient 3,4 fois moindres sous vitamine E (7,7 %) que sous diclofénac (25,9 %). (www.nutranews.org)

Ou trouver la vitamine E ?

Chez Doctipharma

 

Les composés

Il n’existe que peu de produits proposant les 4 composants souhaités (harpagophytum, sulfate de glucosamine, sulfate de chondroïtine, MSM). A notre connaissance, l’un des seuls proposé en pharmacie est le Chondrostéo triple action.

Il faut en préambule se souvenir que le sulfate de glucosamine est fabriqué à partir de crustacés. Les personnes allergiques aux crustacés ne doivent donc jamais prendre de glucosamine, une mise en garde qui n’est évidemment pas toujours clairement affichée.

Chondrostéo Triple Action

Chondrostéo Formule Triple Action
– La Glucosamine joue un rôle important pour contribuer à préserver la structure et l’intégrité articulaires.
– L’Harpagophytum est traditionnellement utilisé pour favoriser le confort articulaire
– La Chondroïtine a un effet bénéfique sur la santé et le confort articulaires des cartilages. Elle complète et stimule l’action bénéfique de la glucosamine.
– Le Méthyl Sulfonyl Méthane ou MSM est une source naturelle active en soufre. Le soufre est un composant important du collagène (les fibres des tissus conjonctifs et des os). Il contribue à la souplesse des articulations et entre en synergie avec la glucosamine pour contribuer à entretenir le système ostéo-articulaire.

Ou trouver le Chondrostéo Triple Action ?

En pharmacie, par exemple chez Doctipharma qui vous livre à domicile.

GCA 2700:

Ce composé est également souvent mentionné parmi les plus efficaces pour l’arthrose.

Les comprimés GCA 2700 contiennent de la glucosamine et la chondrotine
Ceux sont deux substances chondoprotectrices au pouvoir structuro-modulateur et anti-inflammatoire participant à la réduction des lésions arthrosiques.
Ce mélange est complété par la présence de MSM, de Griffe du Diable, d’acide hyaluronique et de curcumine afin d’élargir le spectre d’action de GCA 2700

Ou trouver GCA 2700 ?

Disponible également chez 1001pharmacies qui vous livre à domicile.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com