AH le printemps !! les beaux jours reviennent, les allergies saisonnières aussi

Les allergies touchent plus de 20% de la population.

La pollution, la nourriture, le stress , la cigarette…. sollicitent en permanence notre système immunitaire, et notre corps devient moins résistant aux agressions extérieures.

Résultat: les allergies touchent de plus en plus de personnes, de tout âge.


Et cela commence de plus en plus tôt. Paradoxalement, notre vie de plus en plus aseptisée nous rend de moins en moins résistant. Il a été prouvé que le fait de vivre à la campagne en contact avec de multiples sources microbiennes est associé à un moindre risque d’allergies .

La réaction allergique est déclenchée par un facteur externe qui vient troubler un terrain, une prédisposition interne. Quand la substance responsable de l’allergie (l’allergène) entre en contact avec les voies respiratoires, les globules blancs produisent des anticorps pour défendre l’organisme.

Ce conflit anticorps – antigène est responsable de la libération d’histamine, un médiateur principal de l’allergie qui donne lieu à différentes manifestations de survenues variables :

  • par périodes : comme le rhume des foins lié aux pollens des plantes, qui apparaît une ou deux fois par an;
  • tout au long de l’année : dans les allergies aux poussières, acariens, poils d’animaux , moisissures.

Symptômes de l’allergie saisonnière

  • Éternuements en salve et nez bouché
  • Larmoiement et yeux gonfles
  • Écoulement nasal
  • Démangeaisons du palais et du conduit auditif
  • Sifflement respiratoire et toux sèche, signes d’asthme.

L’allergie ORL peut se compliquer et prendre la forme d’une sinusite chronique, avec congestion des muqueuses et parfois polypes.

Traitement de l’allergie saisonnière:

Il fait appel aux anthihistaminiques, à l’éviction de l’allergène quand c’est possible, et à la désensibilisation spécifique.


Quelques lectures intéressantes:

Allergie saisonnière et Phytothérapie

La phytothérapie peut répondre aux deux signes essentiels : la réaction allergique et la rhinorrhée aqueuse :

Nous disposons de la plante anti-allergique type: le plantain.

La feuille de Plantain lancéolé est un anthihistaminique, doublé d’une activité antibactérienne, antispasmodique et antivirale. C’est la plante par excellence en cas d’allergie saisonnière avec manifestation de toux et larmoiement.

Le Desmodium inhibe l’action de l’histamine sur les muscles lisses, c’est par ailleurs une bonne plante pour le foie, organe clé des réactions allergiques.

Allergie saisonnière et Aromathérapie

L’huile essentielle d’estragon est un antihistaminique majeur grâce à son action sur le foie, il est utile lors des rhinites saisonnières en prévention comme en curatif.

Allergie saisonnière et Homéopathie 

L’homéopathie est très intéressante dans le cadre de l’allergie , elle ne provoque aucune accoutumance ni somnolence et est parfaitement adaptée aux femmes enceintes.

L’histaminum  » antihistaminique  » est utilisé pour les yeux qui coulent et les yeux irrités, les éternuements en salve, les ailes du nez irrités.

D’autres remèdes homéopathiques seront conseillés en fonction des maux.

Au niveau alimentaire  

Il est conseillé de supprimer les protéines et aliments dits histaminolibérateurs : crustacés, certains poissons ( raie, sardines poissons fumés ) , vin blanc, fruits rouges. L’apport de protéines étant primordial pour le système immunitaire, on s’orientera vers la viande blanche , crudités riches en vitamines et oligoélements. Les aliments acides et les excitants sont à limiter.

Dans tous les cas un suivi avec un professionnel est conseille pour une approche personnalisée .

Ne remplace pas d’un suivi médical.

Bon printemps à tous.

Sandra Piat
Naturopathe

Contact: naturo.sand@orange.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com

sandra piat

Naturopathe , praticienne en Energétique traditionnelle chinoise Humain, Equin Canin www.naturosand.com