Placenta prævia et décollement prématuré du placenta: Symptômes, Prévention, Traitement

Le placenta prævia est dû à l’implan­tation du placenta contre ou près de l’orifice du col utérin, entraînant une déchirure et des hémorragies lorsque le col utérin commence à se dilater vers la fin de la grossesse (un cas sur 200). Il est souvent responsable d’une mau­vaise présentation du fœtus à la nais­sance. Les hémorragies peuvent persis­ter après l’accouchement (postpartum), nécessitant parfois la ligature des artères utérines ou hypogastrique, sinon l’hysté- rectomie (ablation de l’utérus).

Le décollement prématuré du pla­centa provoque hémorragie et douleur abdominale. Si le décollement est peu important, il cicatrise en général sponta­nément sans entraîner de complications, bien que des épisodes à répétitions soient à craindre. Il s’agit d’une alerte médicale qui nécessite de rester à proximité d’un hôpital. Les rapports sexuels sont interdits.


Quelques lectures intéressantes:

Lorsque le rythme cardiaque du fœtus devient lent et irrégulier, ou bien imperceptible, et que le décollement est important, même si l’hémorragie a cessé, il faut immédiatement déclencher l’accouchement en raison du risque imminent de mort fœtale.


En règle générale, toutefois, l’hémor­ragie annonciatrice est grave et le décollement du placenta devient une urgence médicale. Une transfusion san­guine est souvent nécessaire. Bien que la mortalité de la mère ait été considéra­blement réduite ces dernières années, celle du fœtus reste élevée.

Ces deux troubles se manifestent dans les derniers mois de la grossesse, et frappent plutôt les femmes autour de trente ans qui ont déjà eu un enfant.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com