L’huile essentielle de Ravintsara, pas seulement pour les infections ORL

C’est une des huiles essentielles les plus connues avec celle de lavande ; pourtant certaines de ses propriétés ne sont pas encore exploitées à leur juste mesure, notamment au niveau émotionnel. En hiver c’est en tout cas l’huile essentielle incontournable pour soutenir son immunité et lutter contre les épidémies… Mais elle est bien plus polyvalente, car ses propriétés s’étendent aussi à la sphère nerveuse. Tout ce qu’il faut savoir sur cette essentielle de l’hiver pour bien la choisir et surtout ne pas l’oublier dès le printemps venu !

D’abord, attention à ne pas la confondre

En effet il y a souvent méprise entre l’huile essentielle de ravintsara (cinnamomum camphora chémotypée 1,8 cinéole de son nom latin ) et celle de ravensare (ravensara aromatica).

Les consonances très proches en sont bien sûr responsables, d’autant que le ravintsara est également parfois appelé ravintsare !


Pendant des années la confusion était entretenue involontairement même par de grands auteurs en aromathérapie, perpétuant ainsi le doute autour du ravintsara.

Mieux vaut pourtant ne pas les confondre : leur composition aromatique est radicalement différente. Par exemple, le ravensare est inoffensif en usage externe mais délicat à utiliser en interne, contrairement au ravintsara d’utilisation plus sécurisée.

Le ravintsara peut être utilisé de façon ponctuelle pendant les deux derniers trimestres, tandis que le ravensare est interdit pendant toute la grossesse.

Surtout l’huile essentielle de Ravensare n’a aucune propriété anti virale ou stimulante sur l’immunité naturelle. Elle est en revanche intéressante pour son activité anti inflammatoire, antalgique et légèrement antiseptique.

Pour ne plus risquer de se tromper, il faut prendre l’habitude de chercher le nom latin de la plante, obligatoirement inscrit sur chaque flacon d’huile essentielle. N’achetez que l’huile essentielle portant le nom latin Cinnamomum camphora ; il s’agit du « vrai » ravintsara.

Le ravensare porte lui le nom latin beaucoup plus simple de ravensare aromatica. Attention, si vous possédez d’anciens livres d’aromathérapie, vous retrouverez très fréquemment ce nom en lieu et place du ravintsara: comme expliqué plus haut, il s’agit d’une erreur d’appellation.

L’huile essentielle de Ravinstara pour la sphère émotionnelle

Ses propriétés antivirales et antibactériennes exceptionnelles en font oublier qu’elle est également très polyvalente dans toutes les fatigues, physiques ou nerveuses. En effet c’est une excellente équilibrante nerveuse, autant en cas d’insomnie, de crise d’angoisse, de nervosité larvée…etc.

Quelques suggestions pour ne pas la cantonner aux infections ORL :

En cas de surmenage prolongé, l’huile essentielle de ravinstara sera bénéfique pour recharger les batteries de vos glandes surrénales, véritable siège de l’énergie vitale. Si elles sont impliquées dans la réponse immunitaire, elles sont également nécessaires à l’adaptation et la lutte contre le stress.


Quelques lectures intéressantes:

S’il y a fatigue voire burn-out, l’huile essentielle de ravintsara appliquée localement sur les surrénales (c’est-à-dire au niveau des reins, de chaque côté au niveau du milieu du dos) sera un plus non négligeable.

Tout comme en cas de convalescence après une maladie infectieuse, bactérienne ou virale, pour remonter l’immunité. En application sur les surrénales, 2 gouttes bien diluées dans 1 cuillère à café d’huile végétale.

C’est une huile essentielle qualifiée de positivante ou d’énergisante : contrairement à ce que cette dénomination pourrait laisser supposer, elle est tout sauf excitante.

Au contraire, elle ramène au calme et à la sérénité les personnes trop nerveuses, qui vivent sur leurs réserves et sont épuisées physiquement et psychiquement. Elle les aide alors à se poser et prendre de la distance pour se reposer, afin de revenir avec une véritable énergie. Elle est donc particulièrement intéressante en accompagnement de soins au cours d’une déprime ou dépression nerveuse, d’insomnies causées par un excès de fatigue ou de nervosité, ou toute autre manifestation d’origine nerveuse.

Dans ce cas, la voie olfactive est la plus directe pour agir sur la sphère émotionnelle : il suffit de respirer 2 à 3 fois au dessus d’un flacon débouché pour que l’information des molécules aromatiques fasse son travail au niveau du cerveau limbique, grâce aux  récepteurs olfactifs.

Un massage est également tout indiqué, de préférence au niveau du plexus solaire ou du poignet. L’application d’une seule goutte d’huile essentielle, diluée dans quelques gouttes d’huile végétale, est suffisante pour un massage express.

Le soir, il est possible de favoriser le sommeil en l’associant avec les huiles essentielles de Lavande vraie et de Petit grain, en massage sous la plante des pieds.

Pour deux cuillères à soupe d’huile végétale, 3 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara associée à 3 gouttes de Lavande vraie et 2 gouttes de Petit grain, en massage doux mais ferme de la totalité de la plante des pieds contribuera à une détente profonde et favorisera l’endormissement.

Enfin l’huile essentielle de ravinstara est un bon décontractant musculaire : crampes, contractures, huile de massage après sport…etc.

Même si  (peut être grâce à elle ! ) vous n’êtes presque jamais malade, l’huile essentielle de Ravintsara est tellement polyvalente qu’il serait dommage de ne pas en avoir un flacon au cas où…

 

Article rédigé par Marie Chetaille
Auteur Santé/Bien être
Diplômée CENA Robert Masson
Certificat de compétence en Homéopathie
Tel : 03 85 25 30 95

 

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com