Commencez l’année en beauté avec une détox post-fêtes

Et voilà, une nouvelle année s’est achevée et comme les précédentes, nous venons de bénéficier d’une grosse semaine de fêtes et de repas très riches et très copieux…

Mais bizarrement pas en vitamines et bons minéraux de légumes ; c’est souvent des excès de graisses saturées et de sucres qui étaient au rendez-vous !

Et si nous avons eu plaisir à retrouver notre famille et nos amis, pour notre corps, lui, cela n’a pas été une partie de plaisir !


Plus du double du travail habituel de digestion, d’assimilation et d’évacuation !

Et comme le corps ne peut pas tout évacuer, et comme notre activité physique n’est pas digne d’un marathonien pour la plupart d’entre nous – marathonien qui n’aurait certainement pas adopté ce régime là – notre corps a gentiment stocké sur les hanches, le ventre et les cuisses ! Ah oui, tiens c’est vrai sur les réserves de l’année dernière…

Tous ces lipides et ces glucides forment ce qu’on appelle des colles en naturopathie… Des toxines visqueuses et gluantes qui encrassent notre organisme et collent donc à nos tissus.

Or que donnent les colles ?

Des glaires, du mucus, des pertes vaginales

Et voici que reviennent les rhumes et les sinusites, manifestations du petit nid douillet créé par les virus ravis de l’aubaine ;

pensez-vous un système digestif en berne avec un foie dépassé et une flore intestinale en pagaille !

 

Détoxifier son corps après les fêtes

Fort heureusement en naturopathie, nous avons des solutions !

Car rétablir au plus tôt son organisme et particulièrement son système digestif, c’est se prévenir des virus de l’hiver et s’éviter des kilos en trop.

Pour cela, il y a quelques solutions à choisir, selon vos goûts.

  • Manger plus léger pendant quelques temps suivant les fêtes et surtout des légumes… Cela mettra votre système digestif au repos. L’idéla, c’est une bonne soupe maison le soir !
  • Bien vous hydrater avec minimu 1 L d’eau par jour. Car dans cette abondance de mets et parfois d’alcool, on oublie de boire. Le corps tombe en déshydratation, l’élimination est ralentie et les toxines restent !
  • Boire un verre d’eau tiède citronné le matin. Avec un vrai demi-citron bio svp et à jeun.
  • Prendre des bourgeons de romarin (gemmothérapie). Dans un verre d’eau 10 gouttes par jour tous les jours pendant 15 jours, pour un petit nettoyage en douceur et un soutien hépatique.
  • Boire des tisanes de plantes amères ou de l’élixir du Suédois qui font favoriser le travail du foie, la production de bile et donc la dissolution des graisses… Parmi ces plantes, on peut mentionner le chardon Marie, la bourdaine, le fumeterre, l’artichaut, le radis noir, le romarin, la gentiane, la camomille romaine… Au fait, les boissons alcoolisées comme le Spritz à base de gentiane et de quinquina, ça ne compte pas… Ca reste de l’alcool qui abime le foie et encrasse les tissus (sans compter un nombre de calories élevées et l’impact neuro-sensitif et comportemental…).
  • Aux plantes on peut aussi rajouter des plantes diurétiques pour faire travailler les reins. Mais attention en douceur, avec notamment le pissenlit (d’où son nom), le fenouil, le sureau noir…
  • Si vous éprouvez des difficultés à digérer, du repos et une bouillotte chaude sur le ventre vous fera le plus grand bien.

 

On s’aère !

 

Pour retrouver forme et légèreté, on pense à s’aérer !


Quelques lectures intéressantes:

On sort donc dehors se promener, ce qui permet d’oxygéner son corps, de suer un peu et donc d’éliminer en douceur les toxines, de relancer la digestion.

On évite une activité physique intensive qui serait trop traumatisante pour le corps, surtout les abdos.

Par contre rien n’empêche de faire un peu de vélo, d’aller nager, de marcher, de faire des étirements…

 

La chose à ne pas faire !

Attention, vous pouvez trouver tous les conseils autour de vous ou sur internet, mais il y en a qu’il vaut mieux éviter !

Entre autres, le fameux régime restrictif !

Déjà car vous ne tiendrez pas. Après une telle abondance de plats, votre cerveau est conditionné au sucre et votre estomac s’est agrandi. Donc vous ne penserez qu’à manger, vous craquerez, frustation et baisse de l’estime de soi. Donc oubliez. Et ensuite, parce que cela fatiguerait compètement votre corps, déjà affaibli par ces excès.

Par ailleurs, renseignez-vous intelligement. Ne gobez pas tout. Si les plantes citées plus hauts sont vraiment efficaces, c’est qu’elles ont été testées par des chercheurs (et aussi par la médecine traditionnelle). Donc si vous entendez parler de millepertuis ou de pamplemousse… Euh oui ce sont des plantes médicinales, mais non là ça ne va vraiment pas du tout vous aider dans cette action précise…

 

Avant tout la prévention

Oui car quoi qu’on puisse conseiller en naturopathie, l’idéal, ça reste la prévention. Et la prévention dans ce cas présent, c’est comme tout le reste de l’année, ne pas se goinfrer…

Donc pendant les fêtes, on surveille son alimentation. On goûte à tout mais avec modération.

Et ce qui est valable à Noël et à la Saint-Sylvestre est valable aussi avec les galettes des rois, les crêpes de la Chandeleur, les chocolats de Pâques, les anniversaires, les mariages, les soirées raclettes, etc !

 

Article rédigé par Clotilde Rolland, naturopathe

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com