Asbestose: Symptômes, Prévention, Traitement

L’asbestose est due à l’inhalation de fibres d’amiante (asbeste). Limitée d’abord aux usines de traitement de l’amiante, elle s’est étendue ensuite à la fabrication des freins d’automobiles (uti­lisant l’amiante), les poussières se répan­dant également, par voie de consé­quence, dans l’atmosphère polluée par la circulation automobile. Elle inter­vient de façon inquiétante et mal connue dans beaucoup d’affections pulmo­naires, en particulier du fait que les poussières d’amiante restent et s’ac­cumulent dans les poumons (les leuco­cytes sont incapables de les digérer et de les détruire comme ils le font pour la plupart des particules étrangères et des bactéries). En outre, l’asbestose est à l’origine d’un type spécial de carci­nome du poumon, où l’on retrouve des particules d’amiante dans les expectora­tions.

Asbestose Symptômes et Dangers :

Toutes les maladies ci-dessus peuvent entraîner une dyspnée progressive, s’aggravant parfois à l’effort. Les manifestations tardives sont la fibrose pulmonaire, une respiration sifflante, une toux improduc­tive (s’accompagnant, dans les formes sévères, d’expectorations sanglantes) susceptibles de conduire à une pneumo­nie, à la tuberculose et au cancer du poumon.


Quelques lectures intéressantes:

Asbestose Traitement et prévention :

Toutes les formes de pneumoconiose sont en géné­ral irréversibles. Leur traitement est avant tout palliatif. Les pulvérisations de bronchodilatateurs peuvent apporter un certain soulagement. L’usage du tabac ajoute un risque supplémentaire considérable. Le meilleur palliatif est sans aucun doute le changement d’acti­vité professionnelle, ce qui, économique­ment, n’est pas facile à réaliser mais vaut mieux que risquer de se retrouver dans un lit d’hôpital. Les sujets jeunes aux poumons sensibles doivent changer d’activité avant qu’il soit trop tard.


Il est essentiel, pour le personnel comme pour les dirigeants des industries concernées, de mettre au point des moyens visant à supprimer les pous­sières et à améliorer la sécurité du travail.

Résultat: Un changement d’activité professionnelle, si l’affection s’est déjà déclarée, peut au moins prévenir une évolution de la maladie. Dans le cas contraire, les deux poumons risquent d’être gravement atteints à plus ou moins longue échéance, posant alors un problème de survie.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com