Comment se protègent les professionnels de la santé ?

Ces deux dernières années ont permis de mettre en lumière l’importance des hôpitaux, des cabinets de médecin généraliste et du personnel de santé. Pour soutenir le corps médical et le protéger des risques liés à leur professionnel, de nombreuses aides ont été mises en place.

Les assurances et les mutuelles pour les professionnels de la santé

Dans une structure privée, dans un établissement public ou exerçant une profession libérale, les professionnels de la santé disposent d’une assurance et d’une mutuelle. Les assurances et les mutuelles peuvent d’ailleurs couvrir les proches du personnel soignant et médical.

L’assurance pour les professionnels de santé est obligatoire et implique quelques critères spécifiques aux milieux médicaux et paramédicaux. En effet, il s’agit d’assurer sa personne, son lieu de pratique, son matériel de santé et éventuellement sa voiture de fonction, en cas de visite à domicile. L’assurance inclut aussi les risques de litiges avec les patients et les erreurs de négligence.


Ces assurances pour les professionnels de la santé s’appliquent en général pour les médecins, les infirmiers, les vétérinaires, les dentistes et les diététiciens.

Les gestes sanitaires obligatoires pour les professionnels de la santé

Dans la pratique quotidienne, covid ou non, les professionnels de la santé adoptent des gestes sanitaires pour protéger leurs patients, comme pour se protéger eux-mêmes. Cela implique du matériel sanitaire à usage unique, le nettoyage fréquent des mains, le port du masque ou encore l’aération des pièces à chaque rendez-vous.


Quelques lectures intéressantes:

Les professionnels soignants et médicaux suspendent également leurs activités professionnelles dès l’apparition d’un symptôme pour limiter les risques de contagion et protéger leur entourage.

Les protections physiques et morales pour les professionnels de santé

En plus de cela, les professionnels de la santé peuvent mettre un terme provisoire ou définitif à une auscultation si le patient est violent verbalement ou physiquement. Les médecins ou les soignants peuvent alors conseiller un autre praticien diplômé ou faire appel à la police suivant la gravité de la situation.

Les médecins peuvent également refuser un patient dans le cas de mise en danger de l’intégrité physique ou morale d’une personne, que ce soit contre les lois ou contre le serment d’Hippocrate.

Par ailleurs, les médecins et les soignants, souvent sujets au surmenage et au stress au travail, sont aussi invités à prendre des pauses régulières dans leur métier et à consulter d’autres professionnels de la santé et des associations spécialisées, comme l’Asso SPS, pour prendre soin de leur propre santé.


👩‍⚕️ Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com