Carbatrol: effets secondaires et indications

Carbatrol (carbamazépine) est indiqué pour une utilisation en tant que médicament anticonvulsivant. Carbatrol est également indiqué pour le traitement de la douleur associée à la névralgie du trijumeau. La carbamazépine est également utilisée pour traiter le trouble bipolaire….

Effets secondaires

Certaines complications cardio-vasculaires (l’insuffisance cardiaque congestive, l’œdème, l’aggravation de l’hypertension, l’hypotension, la syncope, l’aggravation de la maladie coronarienne, les arythmies et le bloc auriculo-ventriculaire, la thrombophlébite, la thrombose, et l’adénopathie) ont entraîné des décès. Les anomalies des tests de la fonction hépatique, et un ictère cholestatique hépatocellulaire, l’hépatite et l’insuffisance hépatique ont été observées.

Les effets indésirables les plus fréquents, en particulier pendant les phases initiales du traitement, sont des vertiges, de la somnolence, une perte d’équilibre, des nausées et des vomissements….


Précautions d’utilisation

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients ayant des antécédents de dépression de la moelle osseuse, une hypersensibilité au médicament ou une sensibilité connue à l’un des composés tricycliques. L’utilisation de la carbamazépine avec la monoamine oxydase (IMAO), ou dans un délai minimum de 14 jours après leur arrêt, n’est pas recommandée. L’administration concomitante de la carbamazépine et de la néfazodone est contre-indiquée.


Quelques lectures intéressantes:

Les médicaments antiépileptiques, y compris Carbatrol, augmentent le risque de pensées suicidaires ou de comportement chez les patients prenant ces médicaments pour n’importe quelle indication.

La carbamazépine doit être utilisée avec prudence chez les patients présentant un trouble convulsif mixte qui comprend des crises d’absence atypiques, puisque chez ces patients la carbamazépine a été associée à une fréquence accrue des convulsions généralisées.

Les réactions d’hypersensibilité multi-organique qui se produisent dans les semaines suivant l’instauration du traitement avec Carbatrol ont été rapportées dans de rares cas. Les patients qui ont signalé la triade des signes de fièvre, d’éruption cutanée et d’atteinte des organes internes ont eu une récupération rapide après l’arrêt du traitement.

Pendant la grossesse et l’allaitement, il n’est pas recommandé d’utiliser ce médicament sans l’avis de votre médecin. L’utilisation concomitante de Carbatrol avec des produits contraceptifs hormonaux peuvent rendre les contraceptifs moins efficaces parce que les concentrations plasmatiques des hormones peuvent être diminuées….

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com