Comment et où trouver un bon ostéopathe à Marseille ?

La formation d’un ostéopathe

La formation pour devenir ostéopathe repose sur 3 critères déterminants

  • La formation théorique et pratique
  • La pratique et l’expérience
  • La personnalité du praticien

Les ostéopathes sont cependant issus de formations qui peuvent être différentes selon le cursus. Dans tous les cas, ils doivent se constituer un bagage de connaissances théoriques et pratiques afin de pouvoir répondre à une demande concernant un problème de santé.

  • un médecin suit évidemment le cursus de médecine (9 ans) assorti d’un complément de deux ans.
  • un professionnel de santé non médecin (ex: sage femme) reçoit un bagage théorique et pratique de professionnel de santé de 5 ans assorti d’un complément de trois ans.
  • un ostéopathe d.o. suit une formation théorique et pratique de 5 à 6 ans.

Le longueur du cursus n’est pas forcément un indicateur de qualité, mais on peut facilement imaginer qu’un professionnel avec davantage de connaissances aura davantage d' »outils » et pourra mettre ces connaissances en application au bon moment.

La personnalité d’un bon ostéopathe

Parmi les bases de formation de l’ostéopathe, il y a l’éducation du toucher, la maîtrise de la manipulation avec les mains. C’est l’un des aspects déterminants qui permet

Tous les ostéopathes doivent acquérir une maîtrise de la main, une éducation du toucher. Il y a des différences individuelles marquantes qui feront que tel ou tel sera plus performant dans ce domaine. Cet aspect est déterminant pour ne pas dire capital dans la qualification de bon ou moins bon ostéopathe. Comme en musique il y a des milliers de concertistes il n’y a que des centaines de virtuoses et encore moins de maîtres de l’art. L’apprentissage est long et n’est jamais acquis, un entretien permanent est nécessaire pour garder la qualité exigée pour être « bon ».

Vous aimerez aussi :  Prévention mal de dos: le meilleur traitement

Les ostéopathes d.o. sont souvent approchées et appréciées par leur approche globale du corps humain. Plutôt que de se concentrer sur une zone et un problème précis, ils seront plus disposés à analyser le corps dans son ensemble et vont s’attacher davantage à l’origine des problèmes plutôt qu’aux soins uniques des symptômes.

Trouver un bon ostéopathe à Marseille

Le registre des ostéopathes de France a recensé en 2015, dans les bouches du Rhône, 1031 praticiens exerçants sous le statut d’ostéopathe, d’infirmier ostéopathe ou encore de masseur kinésithérapeute ostéopathe.

Au vue de ce chiffre, on peut se dire que l’on a que l’embarras du choix à Marseille, mais la quantité ne préjuge en rien de la qualité des professionnels de Marseille.

Il faudra donc vous fier aux signaux que vous pourrez détecter lors du premier contact et éventuellement lors de la première consultation:

  1. Un ostéopathe ne soigne pas les maladies graves telles que le cancer. Un ostéopathe qui va avancer qu’il pourra vous guérir de toutes les situations sera probablement une personne à éviter. Par ailleurs, l’ostéopathe est tenu de vous orienter vers un médecin dès lors que les symptômes dépassent son champ de compétences, persistent ou s’aggravent.
  2. Le bilan complet lors de la première consultation. Un mauvais professionnel va attacher peu de temps à cette première consultation. Il sera davantage dans une logique de rentabilité et de volume. C’est malheureusement le cas pour une petite partie des ostéopathes qui enchaînent les consultations toute la journée. A l’inverse un bon ostéopathe va prendre le temps d’analyser votre style de vie, vos antécédents, votre activité professionnelle, vos loisirs et même vos comportements alimentaires. Une consultation dure normalement au minimum 30 minutes…
  3. Un cabinet bien tenu est un signal simple mais évident de la conscience et de la rigueur professionnelle de votre ostéopathe.
Vous aimerez aussi :  Ostéopathie et lombalgie: Comment votre ostéopathe va vous aider

 

Pour trouver un bon ostéopathe à Marseille, commencez par la base: demandez à votre entourage et à votre médecin traitant. Vous pourrez également trouver de bonnes ressources sur internet, notamment sur Therapeutes.com qui vous permet de consulter tous les avis et éviter ainsi une mauvaise rencontre.