Comment recadrer les troubles de la première enfance par la Sophrologie (caprices de la première enfance)

Par Fériel BERRAIES épouse GUIGNY

Sophrologue certifiée RNCP spécialisée dans l’accompagnement de l’Enfance

 

MAMAN JE VEUX CA !

Un enfant qui grandit trop vite dans le monde moderne

Il n’est pas facile de grandir aujourd’hui quand on est enfant dans le monde moderne. De plus en plus stimulés et sollicités dès leur plus jeune âge, les enfants  peinent à grandir de façon naturelle et écologique. Forcés à grandir plus vite ou trop tôt, ils vivent le stress du monde adulte et se calquent à travers lui, comme imbibés de ce qui se passe autour d’eux.

Ils absorbent le stress des parents, le stress à l’école  et doivent aussi gérer le leur  au quotidien dans une société de plus en plus autoritaire et en demande de résultats.

Parce qu’ils sont les enfants du monde numérique, ils apprennent des choses que l’on ne connaissait pas avant, à leur âge, comme s’ils étaient plus matures ou en éveil par rapport à leur temps. Une maturité virtuelle qui leur accorde de nouveaux droits mais aussi de nouvelles exigences : performance scolaire obligée, extrascolaire, physique, les enfants multiplient les activités et deviennent presque addicts à celles cis.

Un décalage entre la maturité virtuelle et leur processus naturel de développement qui fait que bien souvent ils sont en conflits avec eux-mêmes et vivent des relations difficiles avec les parents, l’école et les camarades.

Pour cela, reconnecter les enfants avec leur environnement reste crucial. Les enfants sont conscients de ce que l’on attend d’eux mais ils vivent aussi la terreur de ne pouvoir y répondre.

Les troubles de la première enfance

Les manifestations des  troubles  de l’enfance sont diverses et  sont bien présentes : difficultés de concentration, de mémorisation, timidité, manque d’autonomie affective, terreurs nocturnes, colères et caprices, agressivité… dont les conséquences peuvent provoquer de l’énurésie, des troubles alimentaires, de la mélancolie voire de la dépression !

Malgré eux souvent, enfermés dans le silence et le mutisme par peur d’être punis et du jugement,  ils rentrent alors dans  une spirale de souffrance et d’insécurité et perdent peu à peu leur confiance en eux et leur estime.

Pour les parents, voir grandir leurs enfants avec ces difficultés est déroutant, beaucoup se questionnent, se remettent en question, ou préfèrent le total control voire les réprimandes continuelles à tout bout de champ, ou culpabilisent et sont dans une attitude de   fusion cad qu’ils se fondent dans leur enfant et se sentent coupables et se disent que si  leur enfants est ainsi , c’est bien à cause d’eux ( l’enfant devient le prolongement du parent)

Et quand ils se résignent enfin  à voir un thérapeute, cherchent « l’allié » histoire de se justifier de leur désarroi. Dans ce contexte, précis, il faut aussi au parent un certain lâcher prise qui tienne compte des réalités objectives de la fonction de parent. (Le parent peut aussi se faire « accompagner » en Sophrologie, notamment s’agissant de la question de la gestion de l’autorité parentale ou de la gestion de ses émotions et de sa confiance)

Vous aimerez aussi :  Tirer profit des opportunités qui se présentent

Le caprice : un trouble de la première enfance (les enfants de 2 à 6 ans, la maternelle)

La Première Enfance

C’est une étape cruciale pour l’enfant car elle signifie qu’il va devoir « couper le cordon ombilical » avec le parent et affronter le monde du « dehors «  période très complexe pour l’enfant et le parent. On se rappelle tous du stress et de la souffrance morale que constitue le fait  de laisser son enfant à la maternelle et de  le  voir hurler et pleurer et de devoir quand même lui tourner le dos,  quand on le laisse au premier jour à la maternelle !!!

La séparation affective de l’enfant est très difficile et … (pour les deux : parent et plus spécialement, pour l’enfant qui se dit « que le parent ne reviendra plus) à cet âge,  l’enfant  a du mal à se projeter dans le futur et  il n’est que dans le ici et maintenant.

A départ centré sur lui et son monde et très fusionnel, l’enfant n’envisage pas la séparation même provisoire.

Mais avec les premiers apprentissages, l’enfant va aussi se construire au contact des autres et va commencer à s’exprimer spontanément et ainsi développer sa communication.

Il commence à élaborer sa réflexion aussi bien que sa pensée qui restera au départ intuitive, nourrie par une imagination débordante. L’enfant s’imagine souvent dans un monde virtuel où tout est possible.

Les Protocole des Enfants de la maternelle 

Divers protocoles répondent aux besoins classiques des enfants de la Maternelle, je choisis aujourd’hui de vous parler des Caprices.

Le protocole sur les caprices de l’enfance

Le Caprice est la manifestation autoritaire d’un désir qui n’a pas été satisfait, il engendre beaucoup de frustrations et de colère chez l’enfant. Pourtant c’est son seul moyen de communication avec l’autre. Une difficulté d’expression qui nourrit sa colère et son agressivité car il se sent incompris et mal aimé. Ses colères et ses frasques si elles s’inscrivent dans le long terme peuvent signifier l’exclusion de l’enfant et de sa famille de la sphère sociale ( au resto, au super marché, chez les copains etc., à la cour de récré etc.)

Un accompagnement médico psychiatrique ( pédopsychiatre) est nécessaire en supplément de la Sophrologie

Il s’agit réellement d’une pulsion qui est incontrôlable pour l’enfant de cet âge-là  et ce trouble rentre dans un accompagnement bien précis : le Protocole de l’accompagnement des comportements pathologiques en Sophrologie.  Bien que cet état rentre dans une étape de croissance normale chez l’enfant, la compulsion répétitive aux caprices et à la colère reste bien ciblée et doit être recadrée selon un rituel  médical et  des soins  de support  bien précis ( Sophrologie)

Si le parent vient à moi sans avoir consulté un pédopsychiatre je vais l’inviter à le faire, et en tout cas m’assurer que cela a été fait, car nous travaillons sur ce Protocole en complément de la médecine et de la psychiatrie. Il est important pour moi thérapeute, de savoir qu’il ne s’agit pas d’une pathologie avérée non décelée (ou pas)  et  de m’assurer qu’elle est déjà accompagnée. Mon rôle ici se limite à compléter le travail pour permettre à l’enfant déjà suivi à mieux vivre les « symptômes » et à booster ses capacités à mieux gérer ses frustrations au quotidien. Tout ce travail réunit entre les différentes disciplines,  amenant un changement du comportement inadapté.

Vous aimerez aussi :  17 astuces qui fonctionnent pour mieux dormir la nuit

Les Parents qui me contactent, viennent avec des demandes bien précises pour leur enfant :

Ne plus faire de colère

Parler calmement

Allez chez « mes copains »

Mon protocole d’accompagnement de l’enfant sera axé sur l’objectif  de « Gérer sereinement les frustrations » de l’enfant

Rappelez-vous que le Caprice n’est qu’une forme de communication où l’enfant tente de gérer maladroitement ses frustrations.

Je vais en Sophrologie travailler essentiellement, sur l’installation du calme, la maitrise de la pulsion du caprice et des colères, renforcer les motivations de l’enfant qui se voit devenir « grand c’est plus un bb «  et capable d’accepter les « non de la maman ou du parent » sans faire de crises.

Renforcer son estime et sa confiance afin de pérenniser son changement de comportement

Présence du Parent durant la première Anamnèse uniquement (premier entretien)

Le premier contact étant difficile, l’enfant peut avoir des a priori sur la Sophrologie et s’enfermer dans un mutisme ou une réaction de résistance, il est donc opportun que le parent soit là durant le premier entretien où l’on va collecter des informations et des ressources pour faire notre accompagnement.

Le parent quitte la salle et attendra l’enfant, pendant que je travaillerai avec lui et ce, durant toutes les séances. Il faut compter 12 séances pour accompagner cette problématique. Des enregistrements des ex sont optionnellement proposés mais en général l’enfant de cet âge à une grande capacité de mémorisation surtout s’il s’agit de ludiques et bien sur le champ lexical s’adaptant à l’enfant, l’enfant va vivre les exercices comme de vrais jeux et la suggestion mentale des Sophrologies comme des « histoires dont il est le héros principal » !

 

Sophrologie: les bienfaits

La sophrologie  en tant que thérapie, méthode douce adaptable, offre des outils pour aider les enfants à grandir, être plus confiants et éprouver un bien-être dans leur vie quotidienne.

Je propose des accompagnements individuels chez le parent, ou à mon cabinet, mais également des ateliers de groupes dans les écoles, les maternelles etc.

 

Fériel Berraies

Fériel Berraies est également spécialisée dans l’accompagnement en Sophrologie du Cancer, de la Personne âgée et de la Sexualité. Egalement praticienne en Hypnose Ericksonienne certifiée. En cours de formation en Naturopathie et Réflexologie

Lui écrire : fbsophro@gmail.com

Ouverture du cabinet sur Ozoir la Ferrière ( 77 Seine et Marne, rentrée 2017)

Pour s’inscrire à son prochain atelier de groupe le 24 juin sur Paris ( 13E) écrire à fbsophro@gmail.com