Toutes les maladies vénériennes

Syphilis précoce : primaire et secondaire

Bien que considérablement moins répandue que la blennorragie, la syphilis est une maladie beaucoup plus grave, l’un des plus mortels ennemis de l’hom­me. Dans ses formes précoces, primaire et secondaire, c’est une maladie plutôt bénigne…En savoir plus sur la syphilis précoce.

Syphilis tertiaire

La syphilis est le stade terminal de la maladie, d’issue fatale. Le germe, désormais profondément établi, n’épargne plus aucun organe. Il s’écoule une période de cinq à quinze ans entre la phase secondaire et les premières manifestations des lésions tertiaires…En savoir plus sur la syphilis tertiaire.

Syphilis congénitale

Sans contrôle médical, une femme enceinte atteinte de syphilis met au monde un enfant mort-né ou, plus souvent, un enfant malformé, aveugle ou sourd…En savoir plus sur la syphilis congénitale.

Blennorragie (gonorrhée)

Malgré la banalisation des antibioti­ques et des sulfamides, médications puissantes et radicales, la prolifération des cas de blennorragie fait de cette maladie l’un des problèmes cruciaux de la médecine d’aujourd’hui…En savoir plus sur la blennorragie.

Herpès génital (herpes simplex virus type 2, HSV-2)

L’herpès génital est une maladie d’apparition récente qui a connu une telle extension qu’elle a pris la deuxième place parmi les maladies vénériennes courantes. Il est provoqué par le même virus que celui de l’herpès simple…En savoir plus sur l’herpès génital.

Urétrite non gonococcique

Le terme générique d’urétrite non gonococcique regroupe toutes les ma­ladies vénériennes, exception faite de la blennorragie, se manifestant par une inflammation de l’urètre…En savoir plus sur l’urétrite non gonococcique.

Trichomonase (trichomonas vaginalis)

Habituellement répertoriée dans les troubles gynécologiques, la trichomo­nase fait en réalité partie des maladies vénériennes en raison de son mode de transmission essentiellement sexuel…En savoir plus sur la trichomonase.

Vous aimerez aussi :  Mauvaise haleine: Causes et Traitements

Chancre mou (chancrelle, chancroïde)

Maladie vénérienne aiguë provoquée par une bactérie, le chancre mou, localisé sur les parties génitales, se caractérise par une lésion ulcérée et se transmet essentiellement par contact sexuel…En savoir plus sur le chancre mou.

Granulome inguinal

Affection vénérienne de la peau et parfois de la lymphe, le granulome inguinal, d’évolution lente, se manifeste généralement sur les organes génitaux et la région anale…En savoir plus sur le granulome inguinal.

Lymphogranulome vénérien (lymphogranulomatose inguinale subaiguë)

Maladie vénérienne répandue dans le monde entier, le lymphogranulome se caractérise par un chancre d’inocula­tion dans les organes génitaux qui cicatrise rapidement mais donne nais­sance à une adénite inguinale (tuméfac­tion des ganglions lymphatiques de l’aine) douloureuse prenant l’aspect de bubons…En savoir plus sur le lymphogranulome vénérien.