Toutes les maladies des dents

Caries dentaires

La carie est la destruction progres­sive de l’émail et de la dentine (substance se trouvant immédiatement sous l’émail). Non traitée, elle aboutit a une infection de la pulpe, organe abritant les vaisseaux sanguins, le tissu conjonctif et le nerf…En savoir plus sur les caries dentaires.

Pulpite

Inflammation de La pulpe, tissu mou se trouvant au centre de la dent et conte­nant le nerf. L’infection est causée par une carie détruisant l’émail et la dentine. En savoir plus sur la pulpite.

Abcès dentaire

Une pulpite non traitée entraîne la formation d’un abcès a l’extrémite de la racine. En savoir plus sur l’abcès dentaire.

Abrasion dentaire

La perte de la substance dentaire due à des facteurs autres que la mastication ou la carie est appelée abrasion. Les causes les plus fréquentes en sont un mauvais brossage. En savoir plus sur l’abrasion dentaire.

Occlusion dentaire défectueuse

L’occlusion dentaire défectueuse est une articulation imparfaite entre les dents de la mâchoire supérieure et celles de la mâchoire inférieure : le contact entre les surfaces de trituration est insuffisant. En savoir plus sur l’occlusion dentaire défectueuse.

Complications de l’extraction dentaire

Avant toute extraction dentaire, le dentiste doit s’assurer que le patient ne souffre pas de troubles sanguins, d’aneime, d’hémorragies…En savoir plus sur les complications de l’extraction dentaire.

Fracture ou fêlure de la dent

Toute fêlure ou fracture d’une dent nécessite la consultation immédiate d’un dentiste. Si la pulpe est mise à nu (ce qui n’est pas toujours décelable pour le patient), elle risque de s’infecter par les bactéries contenues dans la salive et évoluer vers une pulpite et la formation d’un abcès. Le dentiste parvient souvent à sauvegarder la pulpe et à maintenir la vitalité de la dent. Si la lésion entraîne une destruction de la pulpe, un traite­ment immédiat du canal de la racine peut sauver la dent. En cas de fracture coronaire importante, le dentiste posera une couronne artificielle recouvrant la racine, ou une jaquette réalisée sur un faux moignon. En cas de fracture simple (éclat d’émail), un polissage léger suffira.

Vous aimerez aussi :  Les Sept Dhâtu en Ayurvéda: tout savoir sur les dhâtu

Dent manquante et implantation dentaire

Toute dent manquante doit être rem­placée par une dent artificielle dont le rôle est de maintenir en place les dents voisines. La prothèse empêche égale­ment la dent antagoniste de grandir exagérément. L’aspect esthétique, enfin, joue un rôle évident.

Si la dent manquante est d’une importance vitale pour l’ensemble de la denture (lorsqu’elle sert par exemple de soutien à un bridge), certains dentistes particulièrement audacieux réalisent une implantation, opération consistant à inclure sous la prothèse dentaire un implant en métal inerte ou en plastique, en le fixant à l’os. Le succès de cette procédure est fluctuant. Bien qu’appré- ciée, sa pratique est loin d’être générale, du fait, peut-être, des incertitudes qui lui sont liées ou d’une expérience encore insuffisante.

Expulsion accidentelle d’une dent et réimplantation

En cas d’expulsion accidentelle d’une dent, la victime doit se précipiter chez le dentiste en lui apportant la dent evulsée. L’intervention doit en effet être réalisée le plus rapidement possible après l’accident, si possible dans l’heure qui suit Le dentiste nettoiera immédia­tement la dent, en retirera la pulpe, la stérilisera, procédera à une obtura­tion et réintroduira la dent dans son alvéole, où elle sera maintenue attachée à une dent voisine pendant un ou deux mois. Cette procédure d’urgence est souvent couronnée de succès, en parti­culier si le patient est fermement persuade que sa dent « tiendra ». Parfois, cependant, la racine est atteinte et la dent dépérit, puis tombe. Ce processus peut s’étendre sur plusieurs années, pendant lesquelles la dent reste en état d’usage.

Vous aimerez aussi :  hydrastis canadensis: Plante médicinale - Vaso constricteur, antisudoral, hémostatique

Éruption dentaire et inclusion de dent de Sagesse

Les premières dents de lait (qui sont au nombre de vingt) apparaissent à 1 âge de six mois et disparaissent à partir de six ans, lorsque commence l’éruption de la denture permanente…En savoir plus sur l’éruption dentaire et inclusion de dent de Sagesse.

Bruxisme

Le bruxisme, ou bruxomanie, est ca­ractérisé par des grincements de dents involontaires, habituellement nocturnes. Il s’observe chez un grand nombre de gens. Le bruxisme entraîne des effets néfastes pour les dents, causant des trau­matismes et une irritation de la pulpe, avec parfois des dommages sérieux pou­vant aller jusqu’à la destruction du nerf.

Il existe une prothèse de protection, portée durant la nuit, qui prévient le bruxisme, n’occasionne aucune gêne et permet de sauvegarder les dents et le parodonte.

Gingivite

La gingivite est une inflammation des gencives ; elle peut être aiguë ou chroni­que. Les causes locales, qui sont les plus courantes, comprennent l’infection buc­cale, la plaque dentaire, le tartre, un défaut de mastication, une malocclusion…En savoir plus sur la gingivite.

Parodontolyse

La parodontite, conséquence directe d’une gingivite non traitée, est caractéri­sée par une rétraction des gencives qui s’accompagne de la formation de poches profondes où les bactéries prolifèrent…En savoir plus sur la parodontolyse.

Affection de l’articulation temporo-maxiliaire (mâchoire)

Elle s’observe lorsque le condyle, charnière coulissante unissant les mâ­choires supérieure et inférieure, est déporte de façon asymétrique…En savoir plus sur l’affection de l’articulation temporo-maxiliaire.