Qu’est ce que la thérapie par chélation ? 5 bienfaits potentiels et 1 polémique

Le traitement par chélation (prononcez « kélation ») est une approche médicale visant à éliminer les métaux nuisibles (notamment le mercure) dans le sang. Il implique des injections intraveineuses d’un agent chélateur, l’EDTA (acide éthylène diamine tétra-acétique), un acide aminé synthétique. L’EDTA se lie aux métaux lourds et aux minéraux dans le sang afin qu’ils puissent être excrétés dans l’urine.

Au cours des années 1950, le Dr Norman Clarke, directeur de recherche du Providence Hospital de Detroit au Michigan, remarque que le traitement à l’EDTA s’accompagne souvent d’améliorations notables de l’état de santé : diminution des douleurs d’angine (liées au blocage des artères), amélioration des facultés de mémorisation et de l’acuité des sens (vue, ouïe, odorat), hausse de l’énergie, etc.

On a alors émis l’hypothèse que l’EDTA pouvait s’attaquer aux dépôts de calcium, et ainsi débloquer les artères. Mais cette théorie a été réfutée par des expériences subséquentes. Depuis, les hypothèses se sont succédé, dont une, particulièrement populaire, voulant que l’EDTA combatte les radicaux libres, ces molécules impliquées dans le vieillissement de l’organisme.

À ce jour, la communauté scientifique n’est toujours pas parvenue à un consensus, ni sur les actions bénéfiques potentielles de la chélation, hormis la désintoxication, ni sur les mécanismes qui seraient en cause. (source: www.passeportsante.net)

Un autre agent intraveineux est également utilisé par certains médecins pour la désintoxication au mercure: il s’agit du DMPS (Acide 2,3-dimercapto-1-propanesulfonique).

Un autre agent de chélation oral appelé Succimer (acide dimercaptosuccinique, également appelé DMSA) est approuvé par les autorités de santé aux Etats-Unis (la fameuse FDA) pour le traitement de l’empoisonnement au plomb et est utilisé par certains médecins pour éliminer le mercure du corps. Le médicament se combinerait avec les métaux dans le flux sanguin, puis les métaux et le médicament sont retirés du corps par les reins puis excrétés.

Il existerait cependant des effets indésirables fréquents comprennent la diarrhée, les selles molles, les nausées et les vomissements, un manque d’appétit et une éruption cutanée.

À quoi sert la thérapie de chélation?

La thérapie de chélation est le plus souvent utilisée pour traiter l’empoisonnement aux métaux lourds. Cependant, parce que l’EDTA peut réduire la quantité de calcium dans le flux sanguin et parce que le calcium se trouve dans la plaque qui peut lier les vaisseaux sanguins malades, certains praticiens de santé affirment que la chélation peut être utilisée pour traiter l’athérosclérose (durcissement des artères) en rouvrant les artères bouchées par la plaque. Ils soutiennent que l’utilisation de la chélation à cette fin est une alternative efficace et moins onéreuse au pontage coronarien, à l’angioplastie et à d’autres traitements médicaux conventionnels.

En outre, certains de ces praticiens affirment que la thérapie de chélation peut traiter avec succès des troubles tels que la maladie vasculaire périphérique, la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques, la sclérose latérale amyotrophique, l’autisme et d’autres problèmes médicaux graves. Certains de ces praticiens utilisent l’analyse des cheveux ou d’autres tests scientifiquement non prouvés pour diagnostiquer un «empoisonnement» avec du plomb, du mercure ou d’autres métaux lourds.

Vous aimerez aussi :  20 bienfaits de l'herbe de blé

Mais les données ne sont pas véritablement probantes et sont souvent contradictoires. Le débat est loin d’être clos.

Quoi qu’il en soit, la chélation continue de gagner en popularité. Certaines personnes y ont recours en prévention pour s’assurer de débarrasser leur organisme de la moindre trace de métaux potentiellement toxiques ou nuisibles. Et de plus en plus, des médecins spécialisés offrent cette thérapie, en clinique privée, à une clientèle vieillissante et fortunée, souvent frappée par l’artériosclérose. La chélation, puisqu’elle s’attaquerait à diverses maladies dégénératives, est souvent présentée comme une des thérapies de rajeunissement, dites « de Jouvence ». (source: www.passeportsante.net)

5 bienfaits potentiels de la thérapie par chélation

1. Améliorer la santé cardiaque ?

Bien que des recherches soient encore en cours, certains professionnels de santé utilisent donc actuellement la thérapie par chélation pour aider à traiter les maladies coronariennes, notamment l’athérosclérose (épaississement et durcissement des artères pouvant entraîner une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral).

Certains experts pensent que l’EDTA se lie au calcium dans les artères, aidant à réduire l’accumulation de plaque et les dépôts qui peuvent couper le flux sanguin. Une fois lié au calcium, l’EDTA peut aider à transporter les molécules hors des artères afin que la circulation s’améliore. D’une manière similaire, EDTA pourrait aider à contrôler les taux élevés d’inflammation et de cholestérol, qui présentent également un risque de maladie cardiaque. À l’avenir, si les tests sont concluants, nous pourrions donc considérer la thérapie par chélation comme une alternative moins risquée et plus abordable à la chirurgie cardiaque et aux médiations compliquées qui présentent de nombreux effets secondaires.

2. antioxydant ?

L’EDTA pourrait agir de manière similaire aux antioxydants en réduisant l’inflammation, en luttant contre les dommages causés par les radicaux libres et en éliminant les métaux à l’origine du développement de maladies chroniques. Il a été suggéré que l’EDTA se lie non seulement au calcium dans les artères, mais aussi à d’autres métaux stockés dans les os, les muscles et les tissus corporels qui peuvent entraîner une inflammation ou une douleur accrue.

Certains agents de chélation ont même été utilisés pour abaisser avec succès la présence de la toxicité du rayonnement du plutonium dans le corps, ce qui est lié à l’augmentation du risque de cancer. L’uranium et le radionucléide sont deux types de produits chimiques qui peuvent causer une toxicité, une leucémie et un ostéosarcome lorsqu’un patient présente une exposition prolongée aux rayonnements. Mais les agents de chélation, dont notamment le DTPA, pourraient aider à les éliminer avant que des maladies graves ne puissent se former.

3. Diminution de la douleur et de l’inflammation ?

Étant donné que la thérapie de chélation vise l’inflammation, c’est à dire la racine de la plupart des maladies, dont notamment l’arthrite et de nombreuses maladies auto-immunes, de nombreux témoignages ont fait l’écho d’une baisse de la douleur due aux muscles enflammés, aux articulations et aux os lors de l’utilisation d’EDTA.

Vous aimerez aussi :  Alléluia (Oxalis acetosella Oxalidée): anti-infectieux et diurétique

Bien que cette théorie n’a pas encore été prouvée avec des études scientifiques contrôlées, la thérapie par chélation pourrait fonctionner en aidant à réduire les effets des ions oxygène (également appelé stress oxydatif) qui peuvent endommager les vaisseaux sanguins et les tissus. Lorsque l’inflammation provoque l’obstruction des parois des vaisseaux, la circulation diminue et la douleur augmente. La thérapie par chélation pourrait offrir une alternative aux traitements médicamenteux en cours pour la douleur chronique.

4. Combattre les troubles cognitifs ?

Plusieurs études ont tenté d’établir que la thérapie par chélation peut traiter avec succès les troubles cognitifs, notamment la maladie d’Alzheimer, la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson. Les mécanismes exacts dans lesquels l’EDTA contribue à résoudre ces problèmes ne sont pas encore clairs ou prouvés dans les études, mais il semble clairement y avoir un lien entre l’empoisonnement (ou la toxicité) aux métaux lourds dont notamment les niveaux élevés de plomb ou de mercure dans le sang, et les troubles médicaux qui affectent le cerveau, la mémoire et l’apprentissage.

La recherche montre également qu’une accumulation importante du cuivre, du fer et du zinc dans le cerveau pourrait être associée à un certain nombre de maladies neurodégénératives. L’exposition prolongée aux métaux lourds peut conduire à des changements dégénératifs physiques, musculaires et neurologiques dans le cerveau qui mettent en scène non seulement la maladie d’Alzheimer, mais aussi la démence, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques.

5. Réduire les risques d’incapacités d’apprentissage ?

Malheureusement, les taux de troubles de l’apprentissage comme le TDAH et les troubles du spectre de l’autisme (TSA) ont augmenté ces dernières années, mais comment exactement ces conditions doivent être traitées ou évitées reste incertain et controversé au sein de la communauté médicale. De nombreux praticiens recherchent des méthodes de traitement alternatif pour contrôler les symptômes des troubles cognitifs, et se tournent dans certains cas vers le traitement par chélation qui cible l’empoisonnement des métaux lourds.

Bien qu’il ne soit pas techniquement autorisé à être utilisé pour traiter ces problématiques, «l’utilisation hors étiquette» de la thérapie par chélation pourrait être bénéfique pour la santé cognitive en raison de sa capacité éprouvée à réduire les métaux toxiques dans le sang qui interfèrent avec la fonction du cerveau. A l’avenir, nous pourrions nous attendre à voir de nouvelles stratégies éprouvées utilisant des agents de chélation capables de traverser la barrière hémato-encéphalique et de ramener l’homéostasie des niveaux minéraux.