Soignez votre syndrome du canal carpien par le yoga

Lorsque vous faites un travail de bureau, dans des conditions stressantes, avec des horaires lourds, il se peut que vous développiez un syndrome du canal carpien. Ce problème se caractérise par une douleur au niveau du poignet. Elle peut s’étendre vers l’intérieur du bras ou dans la paume de la main, et ressembler à une sensation de brûlure. Si c’est votre cas, vous devrez sûrement adapter les positions de yoga à votre situation. Par exemple, lors d’asanas tels que la position du chien tête en bas (Adho Mukha Svanasana) trop de poids reposera sur votre poignet, ce qui sera douloureux. Vous devrez oublier les positions inversées ou d’équilibre pour lesquelles le poids de votre corps est soutenu par vos mains. Cela ne veut pas dire que vous devrez complètement arrêter le yoga, il faudra simplement choisir vos postures en conséquence. Continuer cette activité vous permettra de soulager le stress et de ne pas effacer un élément de votre routine sans raison.

Pour comprendre comment soigner le syndrome du canal carpien, vous devez en appendre un peu sur l’anatomie de cette zone. Le canal carpien est un passage très étroit qui se trouve dans le poignet, entre les ligaments et les 8 petits os carpiens. Ces os forment deux rangées de 4 os chacune, qui se trouvent de chaque côté du creux situé entre la main et l’avant-bras, du côté intérieur du bras. Le syndrome du canal carpien est causé par un nerf qui se retrouve un peu coincé dans ce passage. Depuis quelques années, c’est presque devenu une épidémie étant donné le temps qu’on passe devant notre ordinateur, à taper sur le clavier.

Cependant, il est important de noter que ce problème de santé n’est pas toujours causé par les mouvements répétitifs, même si c’est la source la plus fréquente. Tout ce qui comprimer le nerf médian et réduire l’espace qui lui permet de bouger pour accompagner les mouvements de main peut entraîner un syndrome du canal carpien. Même des problèmes de santé comme la rétention d’eau à cause de la grossesse ou un dérèglement de la glande thyroïde peuvent provoquer une compression du canal carpien. Les kystes, les anciennes fractures et les débuts d’arthrite sont aussi des causes potentielles.

Parmi les symptômes du syndrome du canal carpien, vous pouvez ressentir une perte de sensations ou des picotements dans les mains, ce qui peut vous réveiller la nuit. Les sensations se limitent généralement à la partie de la paume qui est connectée au nerf, mais il peut aussi arriver que la douleur soit localisée dans le bras, ou même l’épaule. Si vous n’allez pas chez le médecin pour traiter le problème, ce type de compression au niveau du poignet peut causer des dommages permanents aux nerfs et les muscles des mains peuvent nettement s’affaiblir.

Et le yoga, dans tout ça ?

Soignez votre syndrome du canal carpien par le yoga

La zone problématique du syndrome du canal carpien est en réalité toute petite, elle fait moins de 3 centimètres. Simplement, il faut que les tendons et le nerf puissent se placer sans problème dans ce petit tunnel. Cependant, dans certaines situations, cette zone est comprimée. Cela arrive par exemple lorsque vous tapez à l’ordinateur, puisque vos avant-bras sont pivotés vers le bas pour que les mains puissent atteindre le clavier. Cette position aplatit la zone normalement un peu arrondie où se trouvent les 8 petits os. C’est encore pire si vous essayez de décoller les poignets de la table en les inclinant. Lorsque vous faites cela, vous mettez encore plus de pression sur les tendons et le nerf médian.

Si vous vous basez sur la vision du monde yogique, vous devrez aussi prendre en compte les autres facteurs qui ont pu jouer sur la compression de votre canal carpien. Si vous avez une approche normale, vous finirez probablement sur une table d’opération, pour régler ce problème par la chirurgie en ouvrant cette zone alors que vous pourriez explorer d’autres alternatives avant d’en arriver là.

Les professionnels de la santé voient ce syndrome comme un problème qui concerne surtout les poignets. L’approche yogique consiste à examiner tout le corps. Une professeur de yoga Iyengar explique « La posture a un énorme impact. Ce n’est pas simplement le positionnement des poignets qui compte, mais aussi celui de la tête sur les épaules, de la poitrine et du dos ». Effectivement, même les livres médicaux attestent que la posture peut jouer un rôle dans le syndrome du canal carpien, cependant, les médecins ont tendance à ne pas mentionner cet aspect, qui est pourtant facile à corriger. De nombreux yogis pensent que la perturbation des signaux nerveux au niveau du nerf médian peut causer des problèmes plus haut dans le corps, notamment aux nerfs qui passent par la nuque, les épaules et la poitrine. Si vous avez l’habitude d’avoir les épaules voutées et la poitrine creusée, comme de nombreuses personnes, les nerfs ainsi que les vaisseaux sanguins peuvent être comprimés dans le bras, au-dessus du coude. Si votre posture laisse à désirer de manière constante, les muscles, les ligaments et les tendons de la poitrine et de la nuque peuvent rétrécir et se tendre, ce qui aggravera votre état. Le yoga vous apprend que lorsqu’une partie de votre corps n’est pas bien alignée, tout le reste de votre corps peut souffrir de ce déséquilibre.

Vous aimerez aussi :  Urdhva uttanasana : posture penchée en avant

Les yogis pensent aussi qu’une mauvaise respiration peut empirer le syndrome du canal carpien, voire contribuer à le déclencher. De nos jours, beaucoup de personnes ont du mal à respirer correctement, de manière efficace. Et les personnes qui ont des problèmes au niveau des bras ou des poignets ont généralement aussi des difficultés à respirer. Alors, quel est le lien entre les deux ? Les personnes qui s’asseyent avec les épaules voûtées sont souvent un peu avachies vers l’avant, et les côtes arrières ne peuvent donc pas beaucoup bouger. Elles sont pourtant essentielles pour arriver à respirer profondément. En plus, la poitrine ne peut pas s’étendre ou se comprimer suffisamment pour accompagner le mouvement de respiration.

Les personnes qui sont atteintes du syndrome du canal carpien séparent généralement le mouvement de leurs poignets des mouvements de leurs bras ou de leurs épaules. Lorsque vous n’utilisez pas l’une de ces trois zones pour faires vos gestes, une autre doit compenser ce manque. Et c’est souvent la partie qui compense, et du coup qui bouge plus qu’elle le devrait qui pose problème. Même si ce syndrome est souvent comparé aux autres problèmes causés par les mouvements répétés, la tension serait plus longue durée que répétée. Il est vrai que ce syndrome est souvent causé par le fait que la personne reste dans la même position trop longtemps, pas parce qu’elle fait le même mouvement cent fois de suite. Si vous essayez d’avoir une vision yogique dans votre vie de tous les jours, vous risqurez moins de vous blesser ou de développer un problème au poignet. Par exemple, lorsque vous tapez à l’ordinateur, vous n’avez pas besoin de vraiment appuyer sur les touches ou d’utiliser la force. Essayez aussi de ne pas trop vous avachir sur votre siège.

Les lessons de vie

Le yoga ne se limite pas à des postures à exécuter, des exercices de respirations et des recommandations basiques vous aidant à mener votre vie. Si vous pratiquez cette discipline, vous serez également amené à examiner l’état d’esprit dans lequel vous êtes lorsque vous tapez, où se situe la tension accumulée dans votre corps, combien de pauses vous prenez par jour et si vous vous intéressez ou non à votre bien-être. Si vous avez un travail stressant, si votre patron est constamment sur votre dos, si vous n’avez aucune autonomie à votre poste ou que la charge de travail qui vous est demandée est beaucoup trop lourde, vous avez plus de risques de développer ce type de douleur.

Si vous suivez déjà des cours de yoga, vous savez que tout type de stress, ou les événements qui vous attristent peuvent avoir un impact négatif sur votre santé, et pas uniquement sur vos émotions. La dépression et l’anxiété peuvent aggraver tous les problèmes de santé que vous avez, y compris le syndrome du canal carpien. « De nombreuses personnes qui ont ce problème accumulent leur tension émotionnelle dans les avant-bras ».

Vous aimerez aussi :  Kapotasana : posture du pigeon

Qu’est-ce qui fonctionne ?

Bien que depuis des années, les professeurs de yoga se servent de cette discipline pour soigner ce syndrome, il a fallu attendre 1998 pour que des preuves scientifiques soutiennent cette théorie. Un essai clinique a été mené sur 42 patients, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis. La moitié des patients a suivi un programme de yoga Iyengar pendant 8 semaines alors que le groupe de contrôle se contentait de porter une attelle. Le groupe qui faisait du yoga a appris 11 postures différentes, choisies spécifiquement parce qu’elles permettent d’étirer et de renforcer toutes les articulations du haut du corps. En plus, on leur a enseigné la posture du cadavre (shavasana) pour apprendre à se relaxer. A la fin de l’étude, il a été constaté que les personnes qui avaient suivi des cours de yoga souffraient moins et avaient plus de force dans la poigne que le groupe qui portait une attelle. Bien que cette étude ait été menée sur un nombre réduit de participants, et qu’il faudrait vérifier cette tendance en menant une recherche avec plus de patients, les résultats restent encourageants.

Dans les cas de syndrome du canal carpien, les professeurs de yoga prescrivent en général des exercices qui aident à avoir une meilleure conscience de son corps, qui aident à travailler l’alignement et à relâcher les tensions. Ainsi, les séances de yoga permettent vraiment de prendre soin de soi, et ne sont pas perçues uniquement comme un traitement ou un sport. Une fois qu’on comprend comment le corps fonctionne et ce qu’il faut faire lorsqu’on se blesse, on peut mieux réagir et faire ce qu’il faut dès le départ.

Avec ce type d’exercices, le soulagement peut être quasi-immédiat, mais il faut continuer de les pratiquer pendant un moment qu’ils soient efficaces. Si vous pouvez faire une courte séance de méditation avant d’effectuer vos asanas, c’est encore mieux. N’oubliez pas de bien étirer le poignet avant de commencer. Les pranayamas peuvent aussi aider à se détendre, lorsqu’on a une minute. Essayez de les pratiquer au travail, lorsque personne ne vous regarde !

Ensuite, essayez de modifier la manière dont vous pliez les poignets pour ne pas comprimer la zone où se trouvent les rangées de petits os, le « canal ». Si vous y arrivez, vous pourrez à nouveau faire la position du chien tête en bas, puisque vous porterez le poids avec les mains et non les poignets. Normalement, vous ne devriez plus ressentir de pression ou d’inconfort en faisant ce type de postures.

Changer pour de bon

Plus vous êtes conscient de votre corps et de ce qu’il essaie de vous dire, plus vous constaterez d’améliorations dans votre vie de tous les jours. Et il est possible que le contraste entre la sérénité et l’apaisement que vous ressentirez pendant que vous faites du yoga et le stress et l’agacement que causent votre travail vous permette de réaliser que ce n’est pas ce que vous voulez faire. Vous pouvez changer de poste, ou même de métier si celui que vous avez en ce moment vous déplait ou provoque des problèmes de santé tels que le syndrome du canal carpien.

N’oubliez pas que l’alignement de votre bras doit être neutre. Il peut vous arriver de ne plus y penser ou de ne pas y faire attention, et de sentir quelques symptômes de votre syndrome se raviver, mais si vous avez conscience de votre corps, vous pourrez sans doute l’éviter. Cela s’explique parce que dès que vous ressentirez le signe avant-coureur, vous pourrez corriger le positionnement de votre poignet. Alors, si vous souffrez du syndrome du canal carpien, il ne vous reste plus qu’à commencer le yoga !

Source et crédit photo :

yogajournal.com

cecilefaure.cabinet-etiopathie.fr