Septicémie: Symptômes, causes et 7 traitements naturels

La septicémie peut être mortelle, en particulier pour toute personne ayant un système immunitaire affaibli ou une maladie chronique.

Qu’est-ce que la septicémie ?

C’est une infection systémique sévère qui se répand via la circulation sanguine. Les symptômes d’infection incluent une fièvre, des taux cardiaques et respiratoires rapides, et une glycémie élevée chez un non-diabetique. Toute infection peut entraîner une septicémie si elle a les conditions propices pour se développer.

Heureusement il existe de nombreuses manières faciles et naturelles d’empêcher la septicémie (comme le  lavage des mains). Les produits naturels et les compléments peuvent également aider à stimuler votre système immunitaire. Ces amplificateurs immunitaires aident à prévenir la septicémie ou à la combattre plus rapidement.

Qu’est-ce que  la septicémie (ou sepsis) ?

Pendant des décennies, il y a eu un débat médical sur la définition et les critères de la septicémie. Selon la Sepsis Alliance, la définition de sepsis est soit «la présence d’organismes pathogènes ou leurs toxines dans le sang et les tissus» (bactéries dans le sang), soit «un empoisonnement résultant de la présence de pathogènes ou de leurs toxines comme dans la septicémie. « (2)

Le sepsis est-il contagieux?

Non, le sepsis lui-même n’est pas contagieux. Cependant, les germes qui la causent sont généralement contagieuses et peuvent être transmises directement ou indirectement d’une personne à l’autre. Les agents pathogènes causant la sepsis peuvent même survivre pendant un certain temps après la mort d’un patient septique. (3) C’est l’une des raisons pour lesquelles les hôpitaux sont un lieu courant pour contracter la septicémie. Si les travailleurs hospitaliers ne se lavent pas les mains régulièrement, l’hôpital peut être encore plus dangereux.

La gravité et les symptômes peuvent varier selon le stade: sepsis, séptique sévère ou choc septique. La septicémie survient lorsque l’infection atteint le flux sanguin, provoquant une intoxication sanguine et une inflammation dans le corps. La septicémie sévère est une aggravation de l’infection par sepsis. À ce stade, l’infection dans le sang peut affecter le fonctionnement des organes, comme le cerveau, le cœur et les reins.

Qu’est-ce qu’un choc septique ? C’est le niveau de sepsie le plus sévère : La pression artérielle est si basse qu’elle peut causer une insuffisance respiratoire, cardiaque ou autre  défaillance organique, accident vasculaire cérébral et même la mort. (4)

Septicémie: Symptômes

Les symptômes du sepsis ne sont pas causés directement par les germes. Ils sont causés par les produits chimiques que le corps libère en réponse à l’infection.

Les signes et symptômes généraux comprennent: (6)

  • Fièvre
  • Hypothermie
  • Fréquence cardiaque supérieure à 90 battements par minute
  • Fréquence respiratoire rapide
  • État modifié de conscience (confusion / coma)
  • Œdème
  • L’hyperglycémie sans diabète. Ce sont les symptômes de la septicémie au stade un. Il existe techniquement trois stades de sepsis: sepsis, sepsis sévère et choc septique. Il existe de nombreux autres symptômes  possibles, car la septicémie s’aggrave. Il peut s’agir  notamment d’un nombre élevé de globules blancs, d’une protéine C réactive élevée, d’un faible niveau d’oxygène, d’un jet urinaire faible, d’un taux de lactate élevé dans le sang et d’une très basse pression sanguine. (7)

Remarquer les symptômes de la septicémie tôt peut empêcher le corps d’entrer dans un choc septique, ce qui peut être salvateur.

 

Septicémie: Causes et facteurs de risque

Toute infection peut entraîner une septicémie, mais certaines infections et leurs germes sont plus susceptibles de causer cette infection. Le sepsis est le plus souvent associé à des infections de la peau, des intestins, des poumons (comme la pneumonie) et des voies urinaires (comme une infection du rein). L’urosepsis complique une infection des voies urinaires.Les germes qui sont souvent à l’origine de la septicémie comprennent le staphylocoque doré, l’E.Coli et certains types de Streptococcus (streptocoque). (9) Les champignons ou les protozoaires, comme le paludisme, peuvent aussi la provoquer.(10)

Les personnes qui courent un risque accru d’infection par le sepsis sont: (11)

 

  • Celles qui ont un système immunitaire affaibli en raison de maladies comme le VIH, le sida ou le cancer
  • Les personnes prenant des médicaments qui suppriment le système immunitaire, comme les stéroïdes, et ceux utilisés pour empêcher le rejet d’organes transplantés
  • Très jeunes enfants et bébés (surtout 2 ans ou moins)
  • Les personnes âgées, surtout si elles ont d’autres problèmes de santé
  • Les diabétiques
  • Les personnes qui ont récemment été hospitalisées et / ou ont eu des procédures médicales invasives.

Il n’est pas rare que la septicémie se développe lorsque quelqu’un est déjà patient dans un hôpital. Elle est plus susceptible de se produire chez les patients hospitalisés qui ont récemment subi une intervention chirurgicale, qui ont séjourné à l’hôpital pendant une longue période et qui ont eu un cathéter urinaire adapté. (12)

Vous aimerez aussi :  Tendinite du psoas: traitement avec l'ostéopathie et résultats obtenus

Diagnostic et traitement classiques

Malheureusement, il n’existe actuellement aucun «test de septicémie». Pour diagnostiquer la septicémie, un médecin effectuera généralement des analyses de sang et d’urine. Il ou elle peut également prendre un écouvillon de votre gorge, ou une blessure récente. Si l’un de ces tests révèle une infection, et si vous avez également les symptômes de la septicémie, un diagnostic de septicémie sera probablement effectué. Toutefois, il arrive que les échantillons ne révèlent pas une infection présente. Des tests supplémentaires peuvent être nécessaires, comme une échographie. Avec ces tests supplémentaires, les médecins recherchent des états internes anormaux, comme une inflammation de l’intestin. (13)

 

Pour toute infection septicémique, un médecin vous fera généralement hospitaliser, habituellement à l’unité de soins intensifs . Ensuite, les antibiotiques seront administrés par voie intraveineuse à votre corps. C’est le traitement classique le plus typique.

Il est également probable que vous recevrez une grande quantité de fluides par voie intraveineuse. Si votre tension artérielle est trop faible, des médicaments vous seront donnés pour l’augmenter. De l’oxygène peut également être administré, ou si l’insuffisance pulmonaire est préoccupante, un appareil respiratoire sera utilisé. S’il y a une insuffisance rénale, la dialyse est un traitement classique. (14)

Le pronostic de la septicémie dépend de l’âge, des antécédents médicaux, de l’état de santé général, de la rapidité du diagnostic et du type d’organisme causant la septicémie. Pour les personnes en bonne santé, sans maladie antérieure, le taux de décès est estimé à environ 5%. Cependant, pour les patients âgés atteints d’un faible système immunitaire/ ou de nombreuses maladies, la probabilité de décès est malheureusement beaucoup plus élevée. Pour un patient comme celui-ci avec un cas avancé de septicémie, le taux de mortalité peut atteindre 80%. (15)

 

7  façons naturelles de l’éviter

En attendant que les scientifiques trouvent un vrai remède , la détection précoce est la meilleure façon de survivre à la septicémie. Une étude de 2006 a montré que le risque de décès par septicémie augmente de 7,6% à chaque heure qui passe avant le début du traitement. (16) Il faut toujours considérer la septicémie comme une urgence médicale et consulter un médecin si vous pensez que vous l’avez. Mis à part le fait de chercher des soins médicaux, voici quelques-unes des meilleures façons naturelles de prévenir et de combattre cette infection.

1. Ne pas abuser des antibiotiques

Ne pas abuser des antibiotiques est l’un des meilleurs moyens de réduire le taux de sepsis en tant que société. Des antibiotiques sont parfois nécessaires pour traiter de graves infections bactériennes et certaines maladies mortelles. Mais, ce ne n’est pas toujours la seule méthode de traitement  ou celle appropriée  pour des infections virales courantes comme le rhume, les maux de gorge et la grippe par exemple. Il est conseillé de ne pas prendre d’antibiotiques pour des maladies communes comme le rhume. Prendre des antibiotiques quand ils ne sont pas nécessaires et pas efficaces favorise la création des bactéries résistantes aux médicaments dans votre corps. Cela rendra l’infection plus probable et plus dangereuse.

2. Se laver les mains

Les mains propres ne portent pas de germes. Il peut sembler trop basique pour être utile, mais garder vos mains propres et veiller à ce que vos prestataires de soins se lavent les mains est très important. Vous devez vous laver les mains régulièrement. C’est particulièrement important après avoir utilisé les toilettes ou après été en contact avec des objets dans un hôpital ou d’autres lieux publics.

Les CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains) affirment que le lavage des mains est comme un vaccin «fait soi-même». Mouiller, mousser, frotter, rincer et sécher. Cette simple action de laver nos mains est l’une des meilleures façons d’éliminer les germes. Cela nous aide à éviter de tomber malade et empêche également la propagation des germes. (19) Lorsqu’il s’agit des meilleurs moyens d’éviter de contracter la septicémie, le lavage des mains est au sommet de la liste.

3. Traitement des plaies

Étant donné que même une petite coupure peut entraîner une sepsis, nettoyer correctement et prendre soin des éraflures et autres blessures est très important pour l’éviter. (20) Si vous êtes en soins hospitaliers, l’élimination rapide des lignes intraveineuses et des cathéters urinaires lorsqu’ils ne sont plus nécessaires peut également aider à prévenir les infections pouvant entraîner une septicémie. (21)

4. Homéopathie

Des études scientifiques ont montré que l’homéopathie peut aider à lutter contre la septicémie. Une étude publiée en 2005 a permis de déterminer si l’homéopathie peut ou non avoir un effet sur les résultats à long terme de patients gravement atteints de septicémie sévère. Les chercheurs ont donné  aux 70 patients soit un traitement homéopathique soit un placebo toutes les douze heures pendant leur séjour hospitalier. Les chercheurs ont évalué le taux de survie après 30 et 180 jours. Après le 30ème jour , il y a eu une «tendance statistiquement significative à la survie en faveur de l’homéopathie».

Vous aimerez aussi :  3 plantes médicinales à cultiver chez soi: comment les choisir, les cultiver, et profiter de leurs bienfaits

Après 180 jours, le taux de survie était statistiquement significativement plus élevé chez les patients atteints d’homéopathie sans effets indésirables. Les chercheurs  en ont conclu que l’homéopathie peut être un traitement thérapeutique supplémentaire utile, en particulier pour les patients atteints de septicémie sévère. (23)

5. Probiotiques

Une obtention suffisante et régulière de probiotiques peut aider à prévenir et à traiter la septicémie. Lorsque de bonnes bactéries prospèrent, elles peuvent combattre les bactéries envahissantes. Les probiotiques sont des bactéries qui renforcent votre appareil digestif et soutiennent la capacité de votre corps à absorber les nutriments et à lutter contre les infections. Les probiotiques sont essentiels  pour votre santé immunitaire puisque 80% de votre système immunitaire  se trouve dans votre intestin !

Des études multiples montrent que les probiotiques peuvent être très efficace dans la lutte contre la septicémie. Ceci est particulièrement vrai pour les bébés, qui risquent davantage de développer l’infection. Une étude de 2016 publiée dans Pediatrics and Neonatology a montré que les probiotiques sous forme de compléments alimentaires  peuvent réduire le risque de candida et aider à prévenir la septicémie fongique invasive chez les nouveau-nés prématurés. (24)
Le kimchi, le kéfir d’eau de coco et le kombucha sont quelques uns des aliments riches en probiotiques.

6. Zinc et sélénium

En ce qui concerne la fonction immunitaire, le zinc et le sélénium sont absolument essentiels. Ils sont fondamental pour  l’immunité. Avoir une faible teneur en zinc ou sélénium  peut vous exposer à un risque accru d’infections. Une étude de 2015 publiée dans le British Journal of Anesthesia a exposé les cellules endothéliales humaines (quelles lignes du sang et des vaisseaux lymphatiques) à une gamme de concentrations de zinc et de sélénium dans des conditions similaires à la septicémie. Le stress oxydatif et une réaction inflammatoire hors contrôle sont deux signes révélateurs de la présence indésirable de sepsis dans le corps. Les chercheurs ont constaté que «les concentrations de zinc et de sélénium ont été réduites chez des patients gravement malades, avec un stress oxydatif important et des biomarqueurs inflammatoires, en particulier chez les patients atteints de septicémie»  (25).

Jusqu’à présent, les études indiquent que la supplémentation en zinc et en sélénium joue un rôle thérapeutique dans la prévention et le traitement de la septicémie. (26) Manger des aliments riches en zinc et des aliments riches en sélénium quotidiennement peut aider à maintenir un système immunitaire fort.

7. Propolis

La propolis est un mélange semblable à la résine dont  les abeilles se servent pour assainir leurs ruches. Une étude sur animal  publiée en 2011 dans The Brazilian Journal of Infectious Diseases a révélé que les dérivés de la propolis sont une substance naturelle prometteuse qui pourrait probablement contribuer à la prévention et au traitement du choc septique. (27) La propolis est disponible en complément naturel.

Précautions

Il est important de rappeler que la septicémie est une urgence médicale. Chaque seconde compte, d’autant plus que l’infection peut se propager rapidement. Il n’y a pas un symptôme spécifique , mais plutôt une combinaison de symptômes  consultez un médecin immédiatement si vous pensez avoir une septicémie, surtout si vous avez déjà une autre infection.

Vous devez toujours consulter votre médecin avant de commencer un traitement naturel ou de combiner des traitements classiques avec des traitements naturels.

Récapitulatif

La septicémie est une infection grave. Cela nécessite des soins médicaux immédiats. Alors que les experts et les scientifiques travaillent pour trouver un remède, nous pouvons faire de notre mieux pour l’empêcher. Des choses simples comme le lavage des mains et le soin des plaies peuvent vous protéger vous et vos proches.

En plus d’une bonne hygiène,  un régime alimentaire sain et complet, riche en aliments qui stimulent le système immunitaire est essentiel. Il s’agit d’une défense intelligente contre la septicémie, et toutes sortes d’infections et maladies. Les compléments naturels comme les probiotiques, le zinc, le sélénium et la propolis ainsi que l’homéopathie peuvent également aider votre système immunitaire. Il faut toujours consulter votre médecin avant de combiner les traitements naturels et classiques.

 

Source : draxe.com

Crédit : wikimedia.org