8 conseils pour pratiquer la pleine conscience comme un maitre zen dans la vie quotidienne

 

1. Tout faire lentement

Ralentissez consciemment. Marchez lentement, buvez lentement, asseyez-vous lentement, respirez lentement, parlez lentement, déplacez votre corps lentement – ralentissez votre tendance naturelle à tout précipiter.

La réaction immédiate à cette pratique est habituellement, «je ne peux pas faire cela! J’ai des échéances à respecter, etc. etc. ». Mais quand on apprend à aller lentement, on reconnaîtra combien de choses vous faîtes dans vos journées que vous n’avez pas vraiment besoin de faire. En conséquence, vous apprendrez à vous concentrer uniquement sur ce que vous devez faire et deviendrez plus efficace.

Vous pouvez également choisir une action à faire lentement, comme marcher ou respirer. Permettez-vous de vous connecter pleinement avec les mouvements de la lenteur. Vous pouvez vous adapter à un tel rythme. Bientôt, avec la pratique, le mouvement lui-même deviendra un déclencheur pour devenir conscient et présent.

2. Contrôlez votre respiration

Je sais que quand je me sens stressé, la pire chose que je puisse faire est d’essayer de contrôler ma respiration. Au lieu de me sentir détendu, je me sens plus nerveux et « étouffé ».

La meilleure alternative à contrôler votre souffle est de le visualiser. Afin d’être témoin de votre respiration, vous devez vous arrêter consciemment dans le moment présent et simplement observer ce que votre respiration fait.

Par exemple, si vous respirez superficiellement à partir de votre poitrine, soyez simplement témoin et permettez que la respiration se produise. Bientôt, l’acte même de voir et d’assister à votre respiration vous calmera et vous donnera l’espace pour approfondir votre respiration si vous le souhaitez.

Découvrez:

 

3. Sentez votre corps intérieur

Cette technique a été inspirée par Eckhart Tolle dans son livre « A New Earth » où il mentionne l’énergie subtile en nous qu’il appelle le «corps intérieur».

Afin de sentir votre corps intérieur, il suffit d’attirer l’attention sur une zone de votre corps, comme votre main, pied, poitrine ou la tête. Permettez-vous de sentir l’énergie de la force de vie sur une zone particulière. Par exemple, laissez votre attention s’installer complètement sur votre main. Comment votre corps intérieur se sent à cet endroit? Est-ce lourd, tendu, chaud ?

Finalement, vous pouvez sensibiliser les autres parties de votre corps jusqu’à ce que vous puissiez sentir pleinement le corps intérieur. Avec la pratique, vous serez en mesure de prendre conscience du corps intérieur, même en parlant avec les autres. Cette pratique de pleine conscience vous permet également de desserrer votre identification avec votre corps, ce qui en fait un bon outil d’éveil.

Vous aimerez aussi :  9 résolutions simples et constructives pour 2017

Découvrez davantage d’infos sur la méthode et les enseignements de Eckhart Tolle:

4. Laissez vos repas devenir une symphonie d’arômes et de textures

Prenez l’habitude d’utiliser la nourriture comme ancrage. En général, chaque fois que nous mangeons, nous faisons quelque chose d’autre aussi. Par exemple, la plupart d’entre nous mangeons en face de la télé, mangeons en utilisant nos téléphones, mangeons en parlant, mangeons en lisant le journal, mangeons en pensant à quelque chose … etc. Nous sommes rarement pleinement présents avec notre nourriture.

La plupart d’entre nous avons oublié comment apprécier simplement notre nourriture. La nourriture est faite pour vitaliser et nourrir le corps, pourtant la plupart d’entre nous ne parvenons pas à apprécier une fonction aussi pratique.

Réjouissez-vous de manger et appréhendez cela comme une expérience intimement sensorielle. Laissez les saveurs, les textures, les senteurs et la température de votre nourriture ravir vos papilles gustatives. Lorsque les distractions surgissent (comme c’est inévitablement le cas aujourd’hui), il suffit de recentrer votre attention sur l’expérience du repas.

5. Dédiez un jour de la semaine à chacun de vos sens

Par exemple, lundi, vous pourriez vous concentrer sur votre ouïe, le mardi le toucher, le mercredi la vue, le jeudi l’odeur et le vendredi le Goût – puis répétez chaque semaine.

Vous pouvez même essayer d’intégrer d’autres « sens » comme l’intuition ou l’instinct, en accordant une attention aux sensations physiques que vous pouvez ressentir dans certains endroits, situations et autour d’autres personnes.

Le lundi, par exemple, vous pouvez vous entraîner à vous sensibiliser aux sensations physiques telles que toucher quelque chose, vous frotter contre quelqu’un, déplacer votre corps, taper sur votre ordinateur, etc.

Finalement, vous commencerez à vous ancrer fermement dans le moment présent à travers tous vos sens.

6. Passez plus de temps dans la nature chaque jour

Si vous « vivez en ville », essayez de passer plus de temps en dehors. Vivre au milieu du béton toute la journée a tendance à immensément restreindre l’esprit. En vous asseyant à l’extérieur, vous ouvrez votre esprit à expérimenter plus d’expansion. C’est l’une des pratiques de pleine conscience les plus simples, qui implique peu d’effort. Tout ce que vous avez à faire est de rester assis et contempler tout ce qui entre dans votre champ de vision pendant au moins une demi-heure.

Vous aimerez aussi :  Le pourpier : une "mauvaise herbe" comestible, savoureuse pleine de nutriments

7. Faîtes une marche méditative

Une de mes pratiques préférées de pleine conscience est la méditation de marche. Ce qui est intéressant avec la marche méditative, c’est que vous pouvez l’incorporer dans votre quotidien.

La marche méditative est très simple à réaliser. Elle est par ailleurs extrêmement liée à la terre. Elle procure une conscience de la sensation du sol sous vos pieds.

J’aime personnellement sentir le rythme de mes pieds, et me concentrer sur la sensation dans mes chaussures, selon que je porte des baskets, des bottes, des ballerines – ainsi que la texture de la terre, qu’elle soit douce, graveleuse, glissante ou dure.

Pour pratiquer la marche méditative, permettez à votre attention de se reposer avec les mouvements de vos pieds. Littéralement, «mettez-vous dans les chaussures» de vos pieds et tachez de vous concentrer sur ce qu’ils éprouvent.

Rappelez-vous, aucune sensation ne doit être «meilleur» ou «pire» que l’autre. Le but de la pleine conscience est non seulement de vivre dans le moment, mais aussi de prendre conscience des pensées qui surgissent dans votre esprit et de les laisser partir.

8. La prière de la gratitude

Effectuer une prière de remerciement pour ce que vous vivez tous les jours est l’une des pratiques de pleine conscience les plus transformatrices.

La gratitude ne peut exister que dans le moment présent, donc, c’est l’outil d’attention parfait. Lorsque nous sommes perdus dans nos pensées, il est facile pour nous de considérer ce que nous avons pour acquis et de chercher à en avoir constamment plus (plus d’argent, plus de vacances, plus de vêtements…)

La gratitude nous soutient ici et maintenant. Que vous croyiez à Dieu, à la Vie, à l’Esprit, à la science – cela n’a pas d’importance – révélez vos remerciements, en silence ou à haute voix, et vous deviendrez « plus présent ».

En fait, l’acte même de gratitude nous oblige à prendre conscience de tout le bien dont nous disposons en ce moment.