Phytothérapie: Précautions d’emploi

Il est souvent pensé à tort que la consommation (usage internet ou externe) de médicaments ou remèdes à base de plantes est anodine et ne représente aucun danger. En réalité, certaines plantes contiennent des composants très actifs qui peuvent être extrêmement puissants. Certaines plantes sont par ailleurs toxiques, même à faible dose.
Utiliser des plantes n’est pas nécessairement sans risque. Les modes d’extraction peuvent changer un principe actif anodin et le rendre dangereux. Par ailleurs, certaines substances ajoutées aux produits actifs pour les stabiliser ou les conserver peuvent provoquer des effets secondaires dangereux.

Les plantes contiennent des principes actifs localisés, selon la plante, dans une ou plusieurs partie(s) : racines, fleurs, feuilles. Compte tenu de l’action des plantes et remèdes à base de plante sur l’organisme ainsi que de leurs effets potentiellement indésirables, les plantes médicinales et les remèdes à base de plantes médicinales doivent être consommées sous la supervision/le conseil de votre médecin ou de votre pharmacien. En effet, certaines pathologies contre-indiquent à la prise de certaines plantes. Il est obligatoire de se tourner vers un professionnel de santé avant d’utiliser ou de consommer les plantes et remèdes indiqués dans la section Phytothérapie de Therapeutesmagazine.com, et demander conseil sur les remèdes indiqués sur Therapeutesmagazine.com.

Les plantes médicinales utilisées en phytothérapie sont consommés sous différentes formes, fraiches ou séchées (ex : infusion, décoction), ou sous la forme de plantes fraiches standardisées (EPS) en gélules, en extrait fluide. L’efficacité des plantes et leurs indications thérapeutiques diffèrent selon leur forme d’utilisation.

Interactions médicamenteuses

L’usage de plantes (interne, externe) peut entraîner l’interaction des deux principes actifs et provoquer l’apparition d’effets secondaires, parfois graves. Les principes actifs de certaines plaintes peuvent inhiber, ou au contraire augmenter l’action de différents médicaments : anticoagulants, veinotoniques, progestatifs, antidépresseurs, etc. Il est important de signaler à son médecin/pharmacien tout traitement médicamenteux en cours avant de débuter un traitement phytothérapeutique.

Vous aimerez aussi :  L'art du Feng SHui

Plantes interdites

Assurez vous toujours que les plantes indiqués dans la partie phytothérapie de Therapeutesmagazine sont autorisées dans votre pays avant tout usage.

Evaluation des risques

L’Afssaps est l’organisme qui évalue les risques et bienfaits relatifs à l’usage des produits de santé. Vous pouvez donc vous assurer de l’origine et du rôle de certaines plantes en contactant l’AFssaps.

Source: sante-medecine.journaldesfemmes.com

Les informations, les opinions et les conseils contenus sur Therapeutesmagazine.com ne doivent pas être utilisés comme outil de diagnostic ou être substitués à un diagnostic médical. Il est conseillé au lecteur de toujours consulter un médecin, ou un autre professionnel de la santé compétent, lorsqu’il a besoin de renseignements et de conseils de nature médicale. Bien que tous les efforts aient été mis en œuvre pour vérifier l’exactitude des informations, des opinions et des conseils présents sur Therapeutesmagazine.com, Therapeutesmagazine.com ne pourrait nullement en être tenu responsable.