Le massage ayurvédique de la peau et des points vitaux

La peau est l’organe des sens le plus grand, et elle est susceptible de souffrir de déséquilibre vâta. Un massage matinal (abhyanga), s’il est incorporé dans la routine quotidienne, peut être l’une des activités curatives les plus fortes.

Selon l’Âyurveda, la peau sèche devient forte et résistante à n’importe quel dysfonctionnement avec l’application de l’huile. De même, le corps humain devient fort et résistant à toute maladie . Il devient même résistant à la fatigue. Le massage doit être fait à jeun, le matin, ou de 3 à 4 heures après le repas du soir. Le massage ne doit jamais être subi le ventre plein.

On peut pratiquer l’auto-massage quotidiennement. Masser le cuir chevelu, la nuque, les lobes d’oreilles (avec les pouces et les index), les tempes, les bras, avec un mouvement de va-et-vient, les articulations, avec un mouvement circulaire, la région ombilicale et abdominale, finissant par les mains et les pieds, avec une attention particulière.

Selon l’Âyurveda, le massage des pieds a un effet direct sur les yeux (tous deux sont gouvernés par l’élément feu) : un massage régulier des pieds promeut une bonne vue, et profite au corps entier. Les plantes des pieds ont quatre nerfs importants qui sont connectés à la tête. Quand ils sont massés, ces nerfs sont stimulés, ce qui donne une bonne vue et un sommeil profond. Cette connexion peut aussi être observée quand on marche pieds nus au petit matin sur l’herbe humide de rosée. C’est très rafraîchissant pour les yeux ; cela supprime la chaleur excessive pour les yeux, et a un effet calmant.

Choix de l’huile de massage pour le massage ayurvédique

On doit vérifier sa constitution avant de choisir l’huile pour le massage corporel. Pour un massage de la tête, on utilise le plus souvent des huiles rafraîchissantes. Pour le massage ordinaire du corps, on peut utiliser des huiles chauffantes.

Vous aimerez aussi :  Rhumatisme articulaire aigu: Symptômes, Causes et Traitements

La constitution vâta est sèche et froide ; l’huile de sésame sauge sont aussi bénéfiques pour ce type de constitution.chaude convient très bien aux personnes vâta. Elles peuvent aussi utiliser de l’huile d’olive et d’amande. Des huiles essentielles comme le basilic, le bois de cèdre, le musc et la sauge sont aussi bénéfiques pour ce type de constitution.

La peau des personnes pitta requiert des huiles de massage rafraîchissantes, car elles sont sensibles et sujettes aux éruptions ou aux boutons. Les huiles de coco et de santal sont ce qui convient le mieux à la constitution pitta. Les personnes pitta peuvent aussi utiliser de l’huile de tournesol. Des huiles essentielles comme la camomille, la cannelle, la rose et le safran peuvent équilibrer dosha pitta (pitta vicié).

 

Les personnes kapha n’ont besoin que de très peu d’huile, voire pas d’huile du tout. Le massage peut être fait avec un peu d’huile de sésame ou de poudres séchées de calamus, de gingembre sec ou de légumineuse noire. Le massage, pour les personnes kapha, doit être vigoureux et appuyé. Des huiles essentielles comme le basilic, le camphre, le citron et l’encens peuvent aussi être employées.

Deux fois par semaine, on doit aussi donner au corps un massage de friction à sec (ghorsono). Une friction sèche revigorante du corps peut être faite avec une brosse à poils doux ou une serviette douce.

Le massage quotidien apaise vâta et ouvre les canaux d’énergie du corps. La pression du massage améliore la circulation, et expulse les impuretés du corps. Le corps absorbe l’huile par ses pores. Elle équilibre vâta, supprime fatigue, faiblesse et rugosité du corps, détend les nerfs et calme l’esprit.

Vous aimerez aussi :  Le carré magique Lo Shu

Massage ayurvédique des points vitaux (marma)

Les points auxquels les tissus musculaires, veines, ligaments, os, et articulations se rencontrent sont appelés marma.

Ce sont des points où il y a la plus grande concentration de mouvement du souffle (prâna). Un massage complet est de la plus haute importance dans l’Âyurveda, mais il faut prêter une attention toute particulière aux marma quand on y applique de l’huile ou que l’on y exerce une pression. Ces marma, d’une part, soutiennent les forces vitales du corps, et, de l’autre, s’ils sont lésés, peuvent causer de graves dommages au corps, et même provoquer la mort.

Cependant, un massage régulier peut stimuler les marma, guérir les organes qui s’y rapportent, purifier et énergétiser les canaux corporels internes. La plupart des textes ayurvédiques mentionnent 107 marma dans le corps. Dans l’ancien temps, la connaissance des marma était appliquée dans le domaine de la chirurgie, de la guerre et de la chasse. Son application dans l’entretien du corps prend la forme d’abhyanga, massage (enduire d’huile ou de pommade, ndt), lepam (application d’onguents), pichu (application de tampons sur les marma ; pichu signifie coton, ndt), dhara (verser constamment de l’huile, ou du lait, ou du petit lait, sur le corps entier ou les parties corporelles spécifiques) et shirobasti (garder de l’huile sur la tête, maintenue par un bonnet) pour les traitements préventifs et curatifs des marma.

Ces traitements sont spécialisés, mais ils sont extrêmement efficaces pour corriger tout déséquilibre qui se produit dans le mental et le corps. Cependant, pour l’entretien quotidien du corps, les oreilles, la tête et les pieds sont les points vitaux les plus importants, selon l’Âyurveda . Leur onction et leur massage contribuent à garder un corps sain.